Que dit la recherche ?

Flux RSS

L’ordinateur en maternelle : 5 stratégies pour apprendre

Résumé :
Une étude montre que la médiation faite par l’enseignant, entre l’élève et l’ordinateur, influence de manière décisive les apprentissages des élèves. Les élèves ayant suivi un accompagnement avec des stratégies spécifiques de médiation ont montré des progrès supérieurs aux autres élèves en vocabulaire, dans leur capacité de raisonner de manière abstraite, dans l’acquisition de stratégies de planification et dans le temps d’élaboration de réponses à des questions jugées difficiles.

Recommandations :

  • Dans l'accompagnement des élèves à l'usage de l'ordinateur, ne pas se limiter à répondre aux éventuelles questions ou problèmes techniques.
  • Employer des stratégies telles que la focalisation de l’attention, les comparaisons, l'encouragement, et la régulation du comportement pour aider les élèves à se concentrer sur un problème donné, à chercher et à trouver une information, à comparer et à choisir les meilleures stratégies d’action.

par Fanny Alvado * et Mônica Macedo-Rouet *

L'usage de l'ordinateur en maternelle passe souvent par la découverte des logiciels et des jeux éducatifs. Quelles stratégies l'enseignant peut-il employer avec ses élèves pour leur permettre de mieux s'approprier ces outils ? De nombreux exemples qui aident à l’accompagnement des élèves par le professeur sont fournis sur le site Educnet (consulter le menu « voir aussi »). Une étude montre que la médiation faite par l’enseignant, entre l’élève et l’ordinateur, influence de manière décisive les apprentissages. En quoi consiste cette médiation et quel accompagnement fournir aux élèves ? Tel est l’objet de cet article.

Stratégies de médiation

Pnina Klein et son équipe de l’Université de Bar Ilan (Israël) ont conduit une étude auprès de 150 élèves (79 garçons et 71 filles) entre 5 et 6 ans pour comparer l’efficacité de trois types d’accompagnement à l’usage des ordinateurs :

(a)    médiation : l’enseignant fait usage de cinq stratégies pour guider les élèves dans les activités et  influencer leur comportement ;
(b)    assistance : l’enseignant donne les consignes et répond aux éventuelles questions de l’élève, mais il ne le guide pas aussi activement que dans l’accompagnement par médiation ;
(c)    sans aide : l’enseignant se contente de donner les consignes et de fournir une aide en cas de problème technique.

Les cinq stratégies de médiation sont dérivées d’un modèle théorique selon lequel la médiation de l’adulte facilite l’apprentissage de l’élève, en modifiant l’environnement de façon à l’adapter aux besoins des enfants. Les stratégies employées sont :

1.    focaliser (par l’intentionnalité et la réciprocité) : montrer que l’on s’adresse à l’élève et obtenir sa réponse pour guider son attention et le préparer à l’activité ;
2.    affecter : exprimer des réactions (de surprise, d’approbation…) sur les objets et concepts, pour valoriser l’expérience de l’enfant et exalter sa curiosité ;
3.    transcender : élargir les horizons et aller au-delà de la situation étudiée, à travers des comparaisons spontanées, des questions impliquant un raisonnement inductif ou déductif, entre autres ;
4.    encourager : exprimer de la satisfaction quand le comportement de l’élève correspond à l’attendu, par exemple en répondant « très bien » ou en souriant ;
5.    réguler : guider le comportement de l’élève en fonction des exigences de l’activité, organiser et séquencer les étapes pour aider l’élève à réussir une tâche, par exemple en disant « tourne toutes les pièces d’abord et cherche la bonne pièce ensuite ».

Ces stratégies ont été mises en œuvre par les enseignants participant à l'étude, dans leur classe. Pour cela, tous les enseignants ont suivi un stage de formation continue avec l’équipe de recherche et ils ont reçu une assistance personnelle délivrée par un animateur TICE. Le contenu de la formation incluait des concepts théoriques sur le développement de l’enfant et une familiarisation avec les logiciels utilisés dans l’expérience. Par ailleurs, les enseignants ont appris à définir et à appliquer concrètement les stratégies de médiation.

L’étude s’est ensuite déroulée sur 17 semaines. Les élèves ont travaillé individuellement sur les ordinateurs, accompagnés par leur enseignant, 3 fois par semaine, dans des séances d’environ 25 minutes. Les activités consistaient à réaliser des tâches sur un logiciel Logo et à jouer à des jeux éducatifs.

Effets observés

Les élèves ayant suivi l’accompagnement par médiation ont montré des progrès supérieurs aux autres élèves dans quatre domaines :

  • le vocabulaire,
  • la capacité de raisonner de manière abstraite,
  • l’acquisition de stratégies de planification (au-delà de la simple stratégie d’essai-erreur),
  • le temps d’élaboration de réponses à des questions jugées difficiles.

Toutes les mesures, mis à part la dernière, ont été faites à partir de tests couramment utilisés dans la recherche en psychologie de l’éducation. Le temps d’élaboration des réponses a été mesuré sur la base du temps de réponse à des questions de contenu, avant et après l’expérience. Les questions était classées comme faciles ou difficiles sur la base d’un des tests utilisés.

Cette étude permet d’affirmer que l’accompagnement par des stratégies de médiation donne de meilleurs résultats d’apprentissage, comparé à l’assistance par réponse aux éventuelles questions des élèves et surtout à l’absence d’aide. La médiation de l’enseignant, telle qu’elle a été introduite par les chercheurs permet aux élèves d’apprendre à se concentrer sur un problème donné, à chercher et à trouver une information, à comparer et à choisir les meilleures stratégies d’action. Par ailleurs, on a vérifié que ce résultat est indépendant du fait d’utiliser un ordinateur à la maison en plus de l’école. Les élèves équipés à la maison ont bénéficié des stratégies de médiation tout comme les élèves non équipés.

Des constats similaires sur la médiation ont été observés dans une autre étude de la même équipe, en utilisant les livres électroniques en maternelle (voir références).

Une façon possible d’exploiter ces résultats au cycle 2 serait donc que les enseignants appliquent les stratégies de médiation pour encourager les apprentissages des élèves. Le rôle de l’enseignant apparaît donc primordial pour l’acquisition de nouvelles compétences liées aux technologies.

Recommandations

  • Dans l'accompagnement des élèves à l'usage de l'ordinateur, ne pas se limiter à répondre aux éventuelles questions ou problèmes techniques.
  • Employer des stratégies telles que la focalisation de l’attention, les comparaisons, l'encouragement, et la régulation du comportement pour aider les élèves à se concentrer sur un problème donné, à chercher et à trouver une information, à comparer et à choisir les meilleures stratégies d’action.

* Fanny Alvado - Diplômée du programme "Lettres, Culture et Nouveaux Médias" (U. La Rochelle), étudiante au master "Ingéniérie des médias pour l'éducation"
(U. de Poitiers)
* Mônica Macedo-Rouet - titulaire d'un doctorat en sciences de l'information et de la communication, ex-secrétaire de rédaction de la revue en ligne ComCiencia

date de publication : 04/10/2010

Flux RSS
Références bibliographiques :
- Klein, P.S, Nir-Gal, O, Darom, E, (2000). The use of computers in kindergarten, with or without aldult mediation; effects on chidren’s cognitive performance and behaviour. Computer in human behaviour, 16, 591-608.
- Segal-Drori, O., Korat, O., Shamir, A., Klein, P.S. Reading electronic and printed books with and without adult instruction: effects on emergent reading. Reading and Writing, Published online: 5 May 2009. DOI 10.1007/s11145-009-9182-x.

 

Commenter