Que dit la recherche ?

Flux RSS

L’intérêt pédagogique des blogs

Résumé :
Le blog contribue à établir la cohésion sociale au sein d’un groupe et il encourage la production et les échanges entre auteurs. Les blogs intéressants pédagogiquement sont ceux qui font la part belle à l’expression personnelle, à l’auto-réflexion et au partage entre pairs. Il est recommandé de construire des blogs à partir d’activités contextualisées et réalistes pour motiver les élèves à écrire.

Recommandations :

  • Demander aux élèves de répondre, via le blog, à des questions sur l’avancement de leur projet pédagogique, afin de développer chez les élèves la capacité à réguler eux-mêmes leur travail.
  • Construire des blogs à partir d’activités contextualisées et réalistes (par exemple, une veille informationnelle) pour motiver les élèves à écrire.
  • Utiliser le blog pour soutenir les enseignants débutants en situation d’éloignement géographique et développer l’entraide.

par Carole Francq *

Le blog est un site présentant en ordre chronologique de courts articles ou des notes, généralement accompagnés de liens vers d’autres sites. Relativement simple d’utilisation, le blog s’est imposé comme un outil de publication dans de nombreux domaines. S’il permet de multiples usages, que dire de ses bénéfices pédagogiques ? Les études que nous avons passées en revue montrent que le blog est un outil intéressant pédagogiquement lorsqu’il est utilisé comme un espace de partage d’expériences et d’émotions, offrant à ses utilisateurs un support social favorable. Les participants aux blogs sont motivés par le fait de partager leurs contributions et cela favoriserait le développement de compétences individuelles et sociales, telles que la capacité d’auto-régulation.

Trois usages pédagogiques du blog ont été évalués dans les études :

  • la formation des étudiants à la gestion de projets,
  • l’expression écrite en langue étrangère,
  • l’entraide et le soutien pour les enseignants débutants.

Formation à la gestion de projets

Judy Robertson, chercheuse de l’Université d’Edimbourg, a étudié 1 935 billets extraits d’un blog d’étudiants avec l’hypothèse suivante : utilisé comme un journal de bord lors de la réalisation du projet, le blog crée un environnement social favorable et favorise l’apprentissage auto-régulé.

L’apprentissage auto-régulé est la capacité de se fixer seul des buts et sous-buts d’apprentissage, d’identifier les ressources pour atteindre ces buts, d’évaluer son propre travail, et de sélectionner et mettre en œuvre les stratégies adéquates pour atteindre les buts fixés. C’est une compétence que les étudiants doivent acquérir pour gérer des projets.

Pendant un semestre, 113 étudiants de première année d’une formation d’ingénieur en informatique ont réalisé un projet individuel de création d’un personnage animé en 3D. À la demande de l’enseignant, chaque étudiant a tenu un blog sous forme de journal de bord. Toutes les semaines, ils étaient invités à déposer des commentaires sur les blogs des autres étudiants, ainsi qu’à répondre sur leur propre blog aux questions suivantes :

  • qu’avez-vous appris aujourd’hui ? 
  • quels problèmes avez-vous rencontrés et quelles solutions avez-vous trouvées ?
  • sur quoi projetez-vous de travailler la prochaine fois ?

Les résultats montrent que 96 % des étudiants ont manifesté à travers leur blog des stratégies d’apprentissage auto-régulé, telles que le contrôle des progrès réalisés. Par exemple, un étudiant a écrit : « Je sens que je dois travailler plus pendant mon temps libre (…) pour atteindre le niveau de compléxité que je veux pour mon personnage animé. » En parallèle, une forte proportion des étudiants (77 %) a exprimé sur son blog ses émotions, par exemple : « Je regrette, bien sûr, de ne pas avoir commencé plus tôt… ». Enfin, 83 % des étudiants ont utilisé le blog pour soutenir les autres étudiants dans leur projet, comme dans cet exemple : « J’ai l’impression que tu progresses bien, je ne pense pas que tu doives avoir peur d’écrire le scénario. »

L’auteur conclut que le blog, dans cet usage de journal de bord, et à travers les questions qui étaient posées, a offert aux étudiants l’occasion de mettre en œuvre leurs compétences en apprentissage auto-régulé. Grâce à la fonction « commentaires » du blog, les étudiants ont partagé leurs expériences entre eux et se sont mutuellement soutenus, encouragés, ce qu’ils ont jugé précieux à la fin du semestre.

Expression écrite en langue étrangère

Begoña Montero-Fleta et Carmen Pérez-Sabater de l’Université de Valence ont étudié le bénéfice du blog dans un dispositif d’apprentissage d’une langue étrangère et dans un usage non conventionnel : à l’intérieur de la salle de cours et non pas à distance.

Dans leur étude, pendant un semestre universitaire et à raison de 3 heures par semaine, 38 étudiants espagnols ont été répartis en deux groupes : 19 étudiants (groupe A) ont suivi un enseignement de l’anglais basé sur des cours magistraux suivis de questions/réponses, tandis que 19 autres étudiants (groupe B) ont suivi le même enseignement avec l’usage du blog. Ces derniers devaient réaliser une veille professionnelle sur des blogs en langue anglaise puis rédiger des comptes rendus en anglais sur leur blog personnel. Les étudiants étaient invités à échanger entre eux par le biais de la fonction « Commentaires » de leurs blogs.

La comparaison des deux groupes a montré que les étudiants du groupe B ont fréquenté plus assidûment le cours et ont fait preuve d’une participation plus importante en classe (comptabilisée par le nombre de mains levées). Pour affiner ce résultat, les auteurs ont effectué une enquête par questionnaire auprès des étudiants à l’issue de l’expérience.

Les résultats de l’enquête montrent que la motivation a dérivé du sentiment de partage. Les étudiants du groupe B déclarent avoir été motivés par :

  • le fait de travailler leurs compétences langagières dans un but précis,
  • d’écrire pour les autres,
  • de pouvoir être lu par un public large, y compris des personnes extérieures au groupe.

Notons également que les étudiants ont jugé que leur motivation était au plus fort lorsque leurs publications faisaient l’objet de commentaires des autres blogueurs. 

En termes d’acquisition de vocabulaire et grammaire en anglais, la comparaison des deux groupes se révèle légèrement en faveur du groupe B : 78 % de score moyen versus 71 %. Les auteurs concluent que ce résultat s’explique par une plus grande exposition à la langue, de manière plus contextualisée et moins artificielle dans le groupe B, ce qui a motivé les participants.

Entraide et soutien pour les enseignants

Le blog s’avère un outil intéressant dans la perspective de créer une communauté de pratique et de soutien entre pairs. L’usage a été démontré dans des communautés d’enseignants en formation.

Maureen Killeavy et Anne Moloney de l’Université de Dublin ont étudié l’impact du blog chez 28 jeunes enseignants âgés de 21 à 25 ans, enseignant dans des écoles secondaires (collèges-lycées) de villes rurales (jusqu’à 10 000 habitants). Les enseignants ont été invités à tenir un blog personnel durant 4 mois comme un journal de réflexion professionnelle et personnelle. Les participants n’étaient contraints à aucune obligation de production mais, régulièrement, les chercheuses encourageaient par mail les participants à utiliser leur blog pour raconter leurs expériences d’enseignement et réfléchir à leur pratique. De même, ils ont été invités à partager leur adresse de blog avec au moins un collègue participant à l’expérience et encouragés à commenter son blog.

Les chercheuses ont en parallèle organisé trois groupes de discussion avec tous les participants, avant, pendant et après la période d’observation des blogs, afin de débattre sur l’expérience. Ces discussions ont été enregistrées et retranscrites, et les publications sur le blog analysées dans le but de dégager les thèmes recurrents.

Les participants ont utilisé le blog pour publier leurs expériences à l’école et leurs préoccupations liées à la vie de la classe : l’exercice de l’autorité, par exemple. Les thèmes qui ont le plus émergé sont les difficultés de la réalité de l’enseignement, la solitude et l’isolement associés. Les auteurs concluent de cette expérience que le blog peut être très efficace pour développer une cohésion socio-professionnelle, très utile aux nouveaux enseignants pour développer le sentiment d’un but commun, et ce d’autant plus pour les enseignants en zone rurale qui ont peu de contacts avec leurs pairs. Les blogs permettraient dans ce contexte d’isolement professionnel de renforcer la présence sociale et la dimension socio-affective de la communauté.

Cette situation d’isolement professionnel a aussi été étudiée par Liping Deng et Allan Yuen de l’Université de Hong-Kong, dans une étude auprès de 26 enseignants stagiaires de différentes écoles. Le blog devait ici permettre aux étudiants d’échanger sur leurs expériences de stage, ce qui était impossible autrement en raison de la distance géographique. Les auteurs ont analysé les différents contenus postés sur les blogs afin de dégager à quelles fins ils ont été le plus utilisés. Deux catégories de contenu sont majoritaires :

  • l’expression des émotions,
  • les indices sociaux montrant la prise en compte du fait d’être lu et de s’adresser à un public.

Les étudiants ont fusionné dans leur blog récit personnel et réflexion critique en exprimant et partageant les émotions relatives à leur expérience pratique de l’enseignement. Et cela, tout en cherchant les liens sociaux et le soutien de leurs pairs. Cette étude démontre selon les auteurs que les blogs pourraient être utilisés pour introduire une dimension émotionnelle et sociale aux travaux scolaires, un processus très adapté dans les contextes d’isolement.

Conclusions

Les trois usages pédagogiques que nous avons cités ont pour point commun le constat que le blog contribue à établir la cohésion sociale au sein d’un groupe et qu’il encourage la production et les échanges car les auteurs savent qu’ils seront lus par un public. Un consensus semble se former autour de ces usages : les blogs intéressants pédagogiquement sont ceux qui font la part belle à l’expression personnelle, l’auto-réflexion et le partage entre pairs. 

Recommandations

  • Demander aux élèves de répondre, via le blog, à des questions sur l’avancement de leur projet pédagogique, afin de développer chez les élèves la capacité à réguler eux-mêmes leur travail.
  • Construire des blogs à partir d’activités contextualisées et réalistes (par exemple, une veille informationnelle) pour motiver les élèves à écrire.
  • Utiliser le blog pour soutenir les enseignants débutants en situation d’éloignement géographique et développer l’entraide.
 

* Carole Francq - psychologue des apprentissages, ingénieure pédagogique au Museum national d'histoire naturelle / CNRS

date de publication : 18/04/2013

Flux RSS
Références bibliographiques :
- Brescia W. F. J. & Miller M. T. (2006), “What’s it worth? The perceived benefits of instructional blogging”, Electronic Journal for the Integration of Technology in Education, 5, 44–52.
- Deng L. & Yuen A. H. K. (2011), “Towards a framework for educational affordances of blogs”, Computers & Education, 56(2), 441–451.
- Ellison N. B. & Wu Y. (2008), “Blogging in the classroom: a preliminary exploration of student attitudes and impact on comprehension”, Journal of Educational Multimedia and Hypermedia, 17(1), 99–122.
- Killeavy M. & Moloney A. (2010), “Reflection in a social space: can blogging support reflective practice for beginning teachers?”, Teaching and Teacher Education: An International Journal of Research and Studies, 26(4), 1070-1076.
- Montero-Fleta B. & Pérez-Sabater C. (2010), “A research on blogging as a platform to enhance language skills”, Procedia Social and Behavioral Sciences, 2, 773-777.
- Robertson J. (2011), “The educational affordances of blogs for self-directed learning,” Computers & Education, 57(2), 1628-1644.

 

Commenter