Témoignages

Flux RSS

La baladodiffusion au service de l’enseignement des langues au collège

Isabelle Guidat, professeure d’anglais au collège La Source de Rilly-la-Montagne (51), met en œuvre différents usages de la baladodiffusion en classe de 3e.

Présentation de la séquence en cours 

Il s’agit pour les élèves d’apprendre à se présenter, à poser des questions sur l’identité, la famille, la personnalité de leur interlocuteur, l’objectif actionnel et culturel de fin de séquence étant de réaliser une interview de sa famille d’accueil lors du voyage en Angleterre programmé le mois suivant. Les activités langagières évaluées tout au long de la séquence sont : EOI/CO/EE/EOC.

L’activité présentée et évaluée ici consiste à reproduire un modèle oral (niveau A2 du CECRL mais appliqué à une classe de 3e, donc d’une durée d’environ 45 secondes avec de très nombreuses modulations différentes)

Préparation en amont

  • Quizz sur sa personnalité (cf. le manuel Enjoy 3e de Didier), ses goûts. Vocabulaire de la leçon, présent simple.
  • Montrer que la phonologie donne une signification concrète à nos propos :
    - les accents de mot sur les adjectifs de moins de trois syllabes, les adjectifs avec un préfixe ;
    - les adjectifs composés ;
    - rappel de l’intonation des questions (WH : intonation descendante / Yes-No : intonation montante) ;
    - l’énonciateur se parle à lui-même (aparté) : baisser le son de sa voix ;
    - présence d’une hésitation, d’une énumération, d’un doute : intonation montante ;
    - volonté d’exagération : allongement d’une syllabe.
    Le modèle a été présenté et expliqué en classe (à l'aide de flèches, de mots soulignés, d’accents placés).
  • Travail à faire à la maison pour la séance :
    - écouter le modèle (fichier son téléchargé) ;
    - s’entraîner à le prononcer ;
    - s’enregistrer sur son MP3 pour reproduire le plus fidèlement possible le modèle.

Déroulement de la séance 

  • Vérification du travail à faire : prendre un lecteur MP3 et faire une écoute à l’aide des hauts-parleurs. La grille d’évaluation est présentée et les élèves sont répartis par groupes avec pour chaque groupe un critère à évaluer. (s’approprier les critères d’évaluation, avoir un regard critique pour pouvoir corriger ses erreurs, mettre en valeur les éléments positifs)
  • Entraînement de quelques minutes supplémentaires pour pouvoir appliquer ce qui vient d’être corrigé et revu.
  • Évaluation finale (les élèves ont une fiche avec le texte et la grille d’évaluation mais n’ont plus les aides phonologiques). Ils peuvent faire plusieurs enregistrements et choisir le meilleur mais dans un délai de 10 minutes. Les enregistrements d’évaluation doivent commencer par « une formule magique » notée au tableau afin d’être sûr qu’il ne s’agit pas d’un enregistrement fait lors de l’entraînement.
  • Les élèves viennent déposer leur fichier audio en autonomie sur l’ordinateur portable qui est équipé du programme de collecte et dépose créé par la DATICE de Reims. En même temps, ils récupèrent le fichier audio de l’évaluation de compréhension orale qu’ils ont fait la veille. Ils inscrivent sur une fiche le numéro du fichier audio destiné à l’évaluation.
  • Correction en autonomie du test de CO de la veille avec leur copie notée sous les yeux. Les élèves doivent essayer de trouver les éléments qui leur manquaient ou pour lesquels ils ont commis une erreur. Correction individuelle pour laquelle l’élève doit s’investir et non plus attendre passivement la correction du professeur.
  • S’il reste du temps ou pour les élèves les plus rapides : corriger en autonomie, à l’aide de leur cahier et/ou de leur livre, le test de vocabulaire noté qui leur est rendu.

Cette séance marque la fin de la séquence.
Un travail de préparation pour la séquence suivante est distribué en fin d’heure.
Cette séance montre donc quatre utilisations différentes de la baladodiffusion :

  • le travail d’enregistrement personnel à faire à la maison, (de la même manière qu’un exercice de grammaire peut être à faire pour la séance suivante) ;
  • la correction collégiale du travail à faire avec implication des élèves ;
  • l'entraînement individuel puis évaluation d’une activité langagière ;
  • la correction individualisée d’une compréhension orale.

Isabelle Guidat

date de publication : 01/03/2011

Flux RSS