Témoignages

Flux RSS

30’’ chrono : montage vidéo au collège

Tristan Véron nous présente un exemple de l'usage de la vidéo en arts plastiques, au collège François Mitterand de Veynes.

Les compétences attendues

Je m’attache pendant le cours d’arts plastiques à donner aux élèves le goût de l’expression personnelle et de la création et de leur permettre de décoder et d’interpréter des univers visuels. Il s’agit d’aboutir à une éducation du regard et de contribuer aux acquis du langage.

Il s’agit aussi pour les élèves d’acquérir les compétences du socle commun et je m’appuie pour cela sur certains champs notionnels que nous travaillons au collège comme la forme, l’espace, la couleur, la matière, la lumière et le temps.

Ici, à cette période de l’année, j’ai choisi de travailler avec mes élèves sur la notion du temps et de contribuer en particulier à l’acquisition des compétences du B2I en mettant en œuvre des activités de création avec les outils de création numérique, comme la palette graphique ou un logiciel de montage vidéo ; mais lors de la production, les élèves sont amenés à choisir des outils et des activités plus traditionnels (appareils photos, dessin au crayon ou peinture, collage, etc.). Je permets aussi aux élèves qui le souhaitent d’utiliser leur smartphone dans ce cadre strict des activités d’apprentissage.

Je souhaite que les élèves soient autonomes, qu’ils puissent articuler des temps d’action et des temps de réflexion sur les œuvres qu’ils produisent, c’est pourquoi les élèves choisissent un projet qu’ils souhaitent mener, seuls ou à plusieurs, et je les accompagne en les questionnant sur leur production et les outils qu’ils vont utiliser pour leur création, en levant les quelques obstacles techniques qu’ils rencontrent avec les outils, en les guidant dans leurs choix plastiques et en les incitant à formaliser à l’oral puis à l’écrit leurs intentions dans leur cahier d’arts plastiques.

La séance

La séance présentée aujourd’hui concerne le moment où les élèves doivent finaliser le montage des trois productions vidéo qui illustrent trois qualités de la notion de temps, ajouter l’habillage nécessaire à la consultation en autonomie des œuvres et présenter un argumentaire qui exprime leurs intentions (titre, introduction-présentation, générique à la fin).

Les élèves sont actifs et il est, pour eux, assez naturel d’utiliser les outils numériques mis à disposition. Il n’y a pas de rejet ni de difficultés particulières d’appropriation des outils, ce qui permet de privilégier le travail sur les notions d’arts plastiques que nous abordons. De retour en classe, dans des temps collectifs, nous confronterons les productions et aborderons la diversité des résultats et des points de vue. Ce moment favorisera la prise de distance par rapport au temps de la création et permettra d’aborder ce qui est de l’ordre de la sociabilité et de l’acceptation des autres.

Conclusion

La séance d’aujourd’hui était consacrée à un temps de travail qui couplait la réflexion sur la notion de temps à la construction d’une narration par l’enchaînement d’images et de sons provenant de trois vidéos tournées précédemment. Les élèves ont travaillé seuls ou en groupe et, si je les ai parfois accompagnés pour régler des problèmes de fonctionnalités des outils numériques, le temps d’activités a surtout été consacré à une analyse de leur expression artistique personnelle avec un réel engagement de chacun.

Tristan Veron

date de publication : 23/04/2014

Flux RSS