Témoignages

Flux RSS

Communiquer en anglais avec les blogs et le tableau numérique

Dans le cadre du projet européen iTEC (innovative Technologies for an Engaging Classroom), Solène Gousselin, professeure d’anglais au collège de Sèvres (92), réalise une séquence pédagogique sur les Jeux Olympiques de 2012 en classe de 4e section internationale, en utilisant le tableau interactif, le blog et d’autres outils numériques pour développer la communication entre élèves.

L’origine du projet

L’enseignante avait réfléchi à la réalisation d’une séquence permettant aux élèves d’être dans des situations authentiques de communication et de dédramatiser l’expression orale et écrite en l’anglais. Pour cela, elle fait largement appel aux technologies numériques et à une méthode d’évaluation particulière. Les élèves créent et utilisent des instruments d’évaluation (sous la forme de quiz, sondages et interviews) et l’enseignante les guide et s’assure que leurs productions (écrites ou orales) soient compréhensibles, sans pour autant corriger systématiquement chaque « faute d’anglais ». Cette séquence s’inscrit dans le scénario « Intégrer l’évaluation dans les activités d’apprentissage » du projet iTEC, dont l’idée est justement de faire de l’évaluation une partie intégrante de l’apprentissage des élèves.

Le déroulement de l’activité

La classe est divisée en cinq groupes d’environ cinq élèves chacun. Chaque groupe crée un blog pour présenter un ou plusieurs sports olympiques. Les élèves doivent réaliser plusieurs tâches : recherche d’informations sur Internet, interviews, rédaction d’un journal de bord, création de quiz et sondages, présentation devant la classe. Chaque élève choisit un rôle au sein du groupe, par exemple, « le journaliste » ou « le sportif » dans le cas de l’activité d’interview. Les interviews sont également réalisées auprès d’élèves anglophones de la section internationale du collège. Une partie du travail se fait en dehors des heures de cours, dans la salle informatique et à la maison. La séquence entière dure plusieurs semaines et elle aboutit à une présentation devant la classe, qui correspond à la séance montrée dans le témoignage vidéo.

Les aspects techniques

L’enseignante et les élèves disposent de plusieurs outils pour réaliser le travail. Dans la classe, ils ont un tableau numérique interactif (TNI) tactile, qui sert à présenter des documents et images, et à réaliser des exercices interactifs pour lesquels les élèves manipulent directement le tableau. Dans le collège, ils disposent d’une salle informatique avec des ordinateurs fixes pour la recherche d’informations sur le Web et la mise à jour du blog. Ces activités sont aussi réalisées avec des ordinateurs portables et des tablettes mis à disposition ponctuellement. Enfin, les élèves réalisent des interviews avec leurs téléphones portables ou leurs baladeurs personnels. À la maison, la plupart des élèves possèdent un ordinateur, ce qui leur permet de consulter les blogs des camarades, lire leurs productions et répondre à leurs quiz et sondages. Par ailleurs, les groupes se réunissent quelquefois en dehors des heures de cours pour mettre à jour leur blog. L’enseignante suit ce travail à distance, en laissant des messages sur les blogs des élèves, et dans la classe, en organisant le travail des groupes. Pour cela, elle se sert quotidiennement du TNI et régulièrement des outils nomades (ordinateurs portables, tablettes) avec les élèves.

Les plus-values pédagogiques

Les deux principales plus-values sont l’aisance d’expression en anglais et l’autonomie des élèves. Ce sont eux qui « prennent les rênes », selon l’expression de l’enseignante. Motivés par un projet à réaliser, des tâches de communication authentiques et une évaluation constructive, les élèves sont amenés à dédramatiser l’apprentissage de l’anglais et ils se sentent plus à l’aise pour s’exprimer, à l’oral comme à l’écrit. L’usage des outils technologiques est apprécié des élèves, car d’une part ces outils correspondent à ceux qu’ils connaissent déjà en dehors de l’école (téléphones, ordinateurs), d’autre part, pour les outils moins connus (TNI, tablettes), cela leur permet d’acquérir de nouvelles compétences, comme écrire à l’aide d’une interface tactile ou gérer un blog. « La réalisation d’un blog était une activité nouvelle pour eux. Ils ont rencontré des difficultés, mais ils s’en sont sortis tous seuls », constate Mme Gousselin. L’enseignante ajoute que l’objectif de sa méthode et de l’usage des TICE est aussi d’attirer l’attention de tout le monde, pas uniquement des « bons » élèves.

Mônica Macedo-Rouet

date de publication : 02/10/2012

Flux RSS