Témoignages

Flux RSS

D'col, un dispositif national d'accompagnement pour les élèves en difficulté

Julie Peretti, professeure de mathématiques, et Jean-Marie Ensenat, professeur de technologie, présentent le dispositif D’col avec leurs élèves du collège Belle-de-mai de Marseille.

L’origine du projet

Le collège Belle-de-Mai de Marseille est situé dans une zone d’éducation prioritaire et propose pour les élèves en difficulté un dispositif d’aide aux devoirs. Comme 1 000 autres collèges de l’éducation prioritaire, nous avons pu bénéficier du dispositif D’col dès la rentrée 2013, donnant ainsi une dimension numérique au dispositif d’aide aux devoirs préexistant. L’établissement est également un collège connecté disposant de nombreux matériels et d’une connexion de qualité prompte à faciliter le déploiement du dispositif.
La plateforme a été mise à notre disposition par le CNED dès la rentrée 2013 mais c’est après les vacances de la Toussaint que nous avons initié le projet avec les élèves. Ce délai nous a permis de nous approprier la plateforme tout en organisant les modalités pratiques de mise en œuvre du dispositif. En effet, il est nécessaire que chaque élève dispose d’un poste informatique car l’aide est individualisée. Il a également fallu réfléchir au nombre d’élèves encadrés par chaque enseignant afin de tenir compte de cette évolution de l’aide aux devoirs.
Nous avons choisi d’organiser le dispositif en 2 groupes de 12 élèves encadrés chacun par un professeur. Les élèves travaillent en autonomie en salle informatique. Ils sont aidés par les enseignants s’ils rencontrent des difficultés. Certains bénéficient également du tutorat d’un professeur référent au CNED.

Un accompagnement individuel et personnalisé

Le dispositif concerne les élèves en difficulté mais est basé sur leur volontariat car l’aide aux devoirs a lieu à la fin de la journée, ce qui nécessite de passer un temps supplémentaire dans l’établissement. Les familles sont associées à ce dispositif puisque ce sont elles qui décident si leur enfant participera (ou non) à celui-ci suite à une rencontre avec le professeur principal.
L’implication des familles est primordiale car le dispositif a lieu hors du temps scolaire mais aussi parce que D’col est accessible en ligne, ce qui permet la connexion en de multiples lieux, notamment au domicile. L’élève peut donc se connecter pendant l’aide aux devoirs, les heures de permanence, les heures passées au CDI mais aussi à son domicile. Grâce au compte individuel, sa progression est sauvegardée et il pourra retrouver ses résultats indépendamment du lieu de connexion.
Les fonctionnalités de la plateforme permettent également le suivi de l’élève de la part des enseignants. Nous pouvons notamment avoir accès à un retour sur les connexions (temps passé, heures de connexion) et voir les exercices que les élèves ont travaillé ainsi que leurs réponses.

Des élèves volontaires et en situation de réussite

Nous avons mis en place le dispositif D’col sur la base du volontariat, tant de la part des élèves que de celle de l’équipe enseignante qui les encadre. Cela se traduit par une motivation accrue des différents acteurs.
La motivation conjuguée avec la perspective ludique proposée par D’col permet de placer les élèves en situation de réussite. En effet, D’col propose des exercices à l’ergonomie agréable que l’élève peut recommencer à sa guise, indépendamment des erreurs qu’il peut commettre. Ceci dédramatise la notion d’échec et permet à l’élève de progresser.
Au cours de l’année, nous avons observé de réels progrès sur les résultats des élèves engagés dans le dispositif, ce qui nous conforte dans la poursuite de celui-ci.

Julie Peretti et Jean-Marie Ensenat

date de publication : 03/02/2016

Flux RSS