Témoignages

Flux RSS

De l’objet à sa modélisation

Laurence Cavieux, enseignante spécialisée, accompagne ses élèves de l’ULIS-TFC (unité localisée pour l’inclusion scolaire – troubles des fonctions cognitives) du collège Alphonse-Daudet de Carpentras (84) dans l’usage d’un logiciel de modélisation avec l’aide de M. Coste, professeur de technologie. Rencontres de l’ORME 2011.

Le projet

Dans le but de donner du sens aux contenus et de faciliter ainsi l'entrée des élèves dans les apprentissages, nous travaillons généralement sur des projets pluridisciplinaires qui peuvent s'étaler sur plusieurs mois, voire sur l'année scolaire.
Cette année, par exemple nous avons, en collaboration avec des collègues enseignant en classes ordinaires, élaboré un projet consacré au Moyen Âge et à l'architecture. Ce thème étant abordé en 5e, classe dans laquelle sont inscrits la plupart des élèves du dispositif, ce choix permettait de faciliter les échanges avec les autres élèves du collège et leur inclusion en classe ordinaire.

Les difficultés des élèves du dispositif ULIS-TFC

Nos élèves ont en commun de rencontrer des difficultés à se repérer dans l'espace et dans le temps. L'aspect temporel étant abordé dans le cadre d'un travail en lien avec l'histoire, restaient à explorer des pistes de remédiation pour apporter des réponses aux difficultés d'ordre spatial. Nous avons donc décidé de consacrer une heure hebdomadaire à un travail sur les mesures basées sur l'intervention régulière d'un enseignant de technologie. Nous avons mené en parallèle un travail sur l'habitat, à l'aide des outils mis à disposition par La main à la pâte, dans le cadre du projet « Ma maison, ma planète et moi ».

Les activités mises en place

Tout au long de l'année scolaire, nous avons proposé aux élèves une démarche ayant pour point de départ des objets concrets que nous avons observés, mesurés, dessinés sous forme de croquis, objets tels que l'arche de la cour du collège, la classe, etc... Ces études ont donné lieu à diverses activités en mathématiques, notamment dans le domaine de la géométrie et des mesures. Puis nous leur avons proposé de passer à la modélisation des objets à l'aide d'un logiciel accessible, prévu à cet effet.
Les élèves ont participé activement à toutes ces phases et ont manifesté un grand intérêt dans des domaines où ils rencontrent en général, comme nous l'avons dit plus haut, d'importantes difficultés.

Les apports de l'outil informatique

Un des objectifs de notre dispositif est de valoriser les compétences des élèves dans les domaines où ils sont en réussite et de les valider. Nous avons à cœur, en particulier, de valider les différents paliers du B2i. Au travers d'activités de manipulation, nous sommes par ce biais parvenus à développer des capacités d'abstraction qu'il aurait été difficile de travailler autrement. L'outil informatique a permis à chacun d'évoluer à son rythme, de parvenir à des productions esthétiques, en faisant parfois appel à sa propre créativité, comme c'est le cas dans la séance présentée, dont l’objectif est de modéliser une cabane. Les élèves, dont certains n'étaient pas du tout à l'aise dans l'usage de l'outil informatique à leur arrivée, se sont familiarisés peu à peu et sont aujourd'hui conscients qu'il représente pour eux une aide considérable, notamment dans le domaine de l'accès à l'écrit.
Au moment de la création de l'ULIS, nous avons ainsi fait le choix d'équiper notre salle de quatre postes fixes, et nous avons ensuite inclus deux heures hebdomadaires de B2i en salle informatique dans l'emploi du temps.

L'intégration des élèves en situation de handicap au sein de l'établissement

Toutes les activités évoquées ci-dessus ont enfin pour objectif de faciliter l'intégration d'élèves se trouvant en situation de handicap au sein d'un établissement d'enseignement ordinaire. Les différents projets conduits au fil de l'année font l'objet de publications régulières d'articles sur le site du collège, permettant ainsi de faire connaître à l'ensemble des acteurs de l'établissement les actions menées au sein de l'ULIS.

Laurence Cavieux

date de publication : 30/06/2011

Flux RSS