Témoignages

Flux RSS

Des modalités d’évaluation renouvelées

Virginie Toupin et Bruno Garzetti, enseignants en classes de CP et de Grande Section dans deux écoles voisines de Grasse, testent de nouvelles modalités d’évaluation de leurs élèves en utilisant boitiers de vote et tablettes tactiles.

L’origine du projet

Depuis plusieurs années, la circonscription participe activement au développement des nouvelles technologies à l’école, aidée en cela par l’inspecteur de l’Education nationale et la municipalité de Grasse.
Chaque école possède au moins un TBI, des classes mobiles et, depuis deux ans, nous expérimentons un ENT de circonscription.

Au début de l’année 2013, l’école maternelle de Grasse a été choisie avec deux autres pour expérimenter les classes mobiles avec tablettes avant d’envisager un développement plus généralisé dans toutes les écoles.
Les outils numériques (ordinateurs en fond de classe, TBI, micro-ordinateurs) sont présents dans la classe et les élèves ont l’habitude de les utiliser.
L’arrivée des tablettes a permis aux élèves de s’affranchir de tous les problèmes techniques et de travailler avec des applications éducatives de qualité.
L’évaluation numérique ainsi mise en place permet à chaque élève de travailler à son rythme.

Dans le même temps, la classe de CP de l'école primaire de Grasse a été choisie pour expérimenter les boîtiers de vote dans le but, notamment, de les utiliser dans le cadre d'une évaluation en phonologie afin de tester leur efficacité dans ce contexte. En effet, au CP, ce type d'évaluation demande beaucoup de temps, la passation étant le plus souvent individuelle.

Le déroulement de l’activité

Dans un premier temps, pour la classe de maternelle, des séances de manipulations (fiche de travail et pièces de monnaie en carton) sont organisées en petits groupes les jours précédant l’évaluation numérique. Les élèves se retrouvent ensuite en autonomie pour répondre aux mêmes problèmes mais sur les tablettes.
Après avoir récupéré le document sur un serveur distant, l’élève y inscrit son prénom avec un stylet.
Une fois la page d’exemple présentée collectivement, l’élève doit dessiner en autonomie les pièces et/ou écrire le résultat des sommes dans la case prévue à cet effet.
Il progresse à son rythme en faisant glisser les pages du document pour avancer dans son travail.
Pour finir, il enregistre son travail dans son dossier personnel (centralisation sur l’ENT) afin que le professeur puisse l’évaluer.
Quand tous les élèves du groupe ont terminé, une phase de correction du travail se fait immédiatement sur le TBI.

 
Concernant la classe de CP, la prise en main des boîtiers par les élèves a été extrêmement simple et rapide. De plus, chaque boîtier étant nominatif, les réponses de chaque élève sont conservées et enregistrées sur l'ordinateur dans un fichier de type tableur ce qui permet d'assurer un suivi précis de chaque élève et une analyse des résultats.
Les boîtiers peuvent être utilisés dans deux configurations différentes. Ainsi, en mode collectif, au cours d'une leçon, les élèves répondent à une question posée instantanément, ce qui permet d'avoir un retour immédiat et de savoir si la notion a bien été comprise. Dans ce même mode, les élèves sont évalués sur une suite de questions. Parallèlement, on peut suivre instantanément l'ensemble des réponses et tout conserver dans un fichier. En mode individuel, les élèves ont une fiche de travail à laquelle ils peuvent répondre sur boîtier à n'importe quel moment de la journée.

Les aspects techniques

L'école maternelle dispose d’une classe mobile de 6 tablettes, auxquelles il faut ajouter la machine personnelle de l'enseignant. Chaque élève du groupe a donc une tablette devant lui pour travailler avec les mêmes applications (dont une permettant de récupérer et d’annoter des documents pdf).
Pour le bon déroulement de cette activité, il est indispensable de bénéficier d’un WIFI qui fonctionne parfaitement, permettant ainsi la récupération du document de travail, la collecte du travail terminé dans le dossier élève et le visionnage du travail de l’élève directement depuis sa tablette via un boitier multimédia.

La classe de CP, elle, représente un effectif de 24 élèves. Cette classe dispose d'un TBI associé à un ordinateur. Chaque élève est équipé d'un boîtier de vote.

Les apports des TICE

Contrairement à un ordinateur portable, une tablette numérique permet aux élèves, y compris aux plus jeunes, de ne pas se retrouver bloqués face à un problème technique et leur évite ainsi de devoir interpeller l’enseignant.
La facilité d’utilisation de la tablette et de son interface rassure les élèves, ils ne craignent pas de se tromper car ils peuvent se corriger immédiatement.
Sous un aspect ludique, la tablette facilite l’entrée dans certains apprentissages, même pour les élèves les plus en difficulté.

Les compétences mises en œuvre

Dans le cadre du B2i école, les élèves ont été amenés à savoir ouvrir ou fermer une application, enregistrer leur travail, ainsi que se repérer dans une application.

Dans le cadre des apprentissages, cette activité de numération a permis de vérifier la capacité des élèves à dénombrer des quantités et leur capacité à mettre en relation une quantité et une écriture chiffrée en utilisant des petites sommes.

Bruno Garzetti

date de publication : 21/11/2013

Flux RSS