Témoignages

Flux RSS

Des pockets films pour célébrer le centenaire de la Grande Guerre

Frédéric SERRA, professeur d’histoire et géographie, et ses élèves de 3e au collège Les Garrigues de Rognes (13) présentent leur projet autour de la Première Guerre mondiale.

L’origine du projet

Ce conflit paraît étranger aux élèves car très éloigné dans le temps. Et pourtant ! L’idée a été de démontrer aux élèves que ce conflit n’était pas si loin d’eux en leur demandant de rechercher dans la mémoire familiale tous les objets ayant eu un rapport avec le conflit. La surprise a alors été grande pour beaucoup d’entre eux...

Le déroulement de l’activité

Pour construire les Pockets films, les élèves travaillent par groupe de 3 en salle informatique. Ils réalisent leur film à partir d’un dossier portant sur le sujet choisi (les origines de la guerre, la vie dans les tranchées, la bataille de Verdun...). Chaque dossier préparé par l’enseignant comprend des photos et des vidéos en lien avec le sujet.

Les aspects techniques

Pour un effectif de 30 élèves, nous disposons de 15 ordinateurs. Chaque ordinateur comporte les dossiers des groupes.

Les apports des TICE

Les élèves sont séduits par le changement de type d’activité. Leur motivation est décuplée par la réalisation de courts-métrages. Tous les élèves ont participé avec une bonne volonté évidente et l’envie de bien faire. Ils ont appris en s’amusant.

Les compétences mises en œuvre

  • Maîtrise du langage
  • Maîtrise de l’expression orale (voix off)
  • Autonomie dans son travail
  • Capacité à s’engager dans un projet et à le mener à terme
  • Formation au jugement, devenir responsable
  • Formation aux compétences du B2i
  • Création d’un scénario et réalisation d’un montage vidéo

En français, les élèves ont produit deux types de travaux :
  • un mur d’images sonores sous le logiciel Narrable ;
  • des lettres fictives de poilus.
L’objectif était de donner un visage humain à ces millions de morts de la Première Guerre mondiale, d’où l’idée d’entrer dans leur correspondance privée pour accéder à leur intimité, à leurs pensées profondes.
Suite à une séquence de début d’année « Des mots sur les maux de la guerre », les élèves ont donc lu des lettres de poilus avant d’en choisir une qui les avait particulièrement touchés. Puis ils ont enregistré sous Audacity leur lecture expressive d’un passage de cette lettre. Enfin, ils ont associé une image à leur voix pour construire un mur d’images sonores sous le logiciel Narrable (non disponible désormais).

Encore imprégnés des lettres réelles de poilus, les élèves ont eu à écrire des lettres fictives en se glissant dans la peau de poilus. Afin de valoriser leurs travaux, le choix a été fait de faire paraître sur un site internet des morceaux choisis de leurs lettres : à lire sur http://actualite.tableau-noir.net/temoignage04.html En effet, il s’agissait de placer les élèves en position de mémorialistes grâce à l’outil numérique, de les inscrire dans une démarche de production pour témoigner à leur tour de leur compréhension de ce conflit : produire pour participer au devoir de mémoire, une aventure à vivre plutôt qu’à regarder.

Frédéric Serra

date de publication : 14/10/2015

Flux RSS