Témoignages

Flux RSS

Initiation au film d’animation en CP-CE1

Yanek Husianycia, professeur des écoles à l’école Etienne-Dolet d’Alfortville (94), sensibilise ses élèves de CP-CE1 au film d’animation, puis met en œuvre avec eux un projet de création dans lequel ils apprennent le travail en autonomie et développent de multiples compétences transversales ou disciplinaires.

L'origine du projet

C’est lors d’un pique-nique de fin d’année avec les enfants et parents de ma classe que le film d’animation est apparu dans une discussion. J’étais totalement incompétent dans la réalisation de tels films, mais l’idée me plaisait et, pensais-je, elle plairait sûrement aux enfants. J’ai eu la chance de rencontrer une personne compétente qui est intervenue une année durant dans ma classe. J’ai appris avec les enfants. Depuis, je suis autonome sur presque toutes les étapes de réalisation, comme les enfants. Les projets sont longs, sur un trimestre voire une année.

Le déroulement de l'activité

En début d’année, je forme les enfants à la théorie de l’animation ainsi qu’à certaines techniques. J’essaie de leur donner une culture du film d’animation par de nombreuses projections en classe et des sorties cinéma. Je les forme ensuite à l’utilisation du matériel au travers d’essais ou de projets de classe, puis la classe ou un groupe d’enfants établit le scénario d’un court métrage. Enfin, c’est à eux de le réaliser en quasi autonomie sur des plages horaires dégagées pour cela sur l’année.

Les aspects techniques

Nous empruntons un ordinateur portable équipé du logiciel iStopMotion au CRDP. Nous avons acheté le câble FireWire et un pied photo et des parents nous ont donné leur vieille caméra numérique.  Pour le reste, c’est du bricolage, de l’art plastique et beaucoup d’imagination.

Les apports des TICE

Les enfants sont amenés à manipuler, brancher, allumer la caméra et l’ordinateur. L’utilisation aisée et rapide du logiciel donne rapidement des résultats qui leur apportent une grande motivation et qui permettent un apprentissage rapide par essais et erreurs.

Les compétences mises en œuvre

La structuration d’une histoire simple et courte est un apprentissage qui prend du temps. Il est fortement accéléré dans ces projets. Lors de l’écriture du scénario, les compétences grammaticales et lexicales sont inévitablement travaillées. Pour ce qui est des compétences informatiques du B2i, les élèves sont amenés à allumer et éteindre l’ordinateur, à localiser un fichier sur l’ordinateur, à l’ouvrir, à le modifier et à le sauvegarder. Il leur faut aussi comprendre que pour réaliser une seconde de film, il faut 12 images. Par exemple, la question se pose de savoir quelle sera la durée du film si nous utilisons 36 ou 120 images. Enfin, le fait de travailler en double niveau permet une transmission des compétences et favorise l’entraide.

Yanek Husianycia

date de publication : 17/01/2012

Flux RSS