Témoignages

Flux RSS

Intégration des élèves déficients visuels

Viviane Lambolez, enseignante spécialisée d’un service SAAAIS* en compagnie d’une de ses élèves non-voyante, Célia, nous explique l’apport du bloc-notes braille dans l’intégration des élèves déficients visuels dans une classe de BEP secrétariat. Rencontres de l’ORME 2006.

Adapter les documents de travail au handicap
Dans le cadre de l’intégration des élèves mal voyants ou non voyants, nous utilisons les outils informatiques. D’abord, nous numérisons ou nous copions les documents que nous donnent les professeurs puis nous retravaillons ceux qui le nécessitent ; nous transformons par exemple les tableaux, les graphiques dans un format linéaire car les déficients visuels qui n’ont pas de représentation globale (par rapport à l’appareil informatique) ne peuvent lire que de cette manière sur leur appareil. Nous enregistrons les fichiers ainsi créés sur une clé USB, ce qui nous permet enfin de charger les documents sur le bloc-notes braille. C’est un outil vraiment indispensable pour l’intégration des élèves déficients visuels. Il est adapté aux élèves à partir du CM1 mais devient très efficace à partir du collège. Notre travail de préparation et de réflexion pédagogique est important car l’objectif est bien de permettre à l’élève de disposer d’une présentation la plus simple, la plus claire et la plus intelligente possible, de manière à ce que les difficultés soient amoindries. Ce travail de saisie et de réécriture demande donc de bien s’organiser à l’avance avec les professeurs pour que l’élève déficient dispose des mêmes documents que ses camarades pendant le temps de classe.
Un outil complet et facile à utiliser
Les élèves, après une période de découverte et d’apprentissage, s’approprient volontiers l’appareil. Ainsi, pendant les cours et grâce au bloc-notes braille, l’élève dispose d’un outil où il peut lire les consignes, saisir les remarques des professeurs, réaliser pratiquement tous les travaux demandés par l’enseignant. Le bloc-notes braille sert d’aide-mémoire, d’agenda, de cahier de leçons et d’exercices, de répertoire.
Dédramatiser et favoriser l’autonomie
Cet outil favorise l’intégration des élèves non voyants dans une classe avec les autres élèves. L’enseignant, même s’il ne considère pas un élève déficient visuel tout à fait comme un autre (la prise en compte du handicap est essentielle), va pouvoir enseigner tout à fait normalement. En effet, un enseignant qui intègre un élève déficient dans sa classe se pose des questions importantes par rapport à sa démarche pédagogique et didactique : « Cet élève va-t-il comprendre mes attentes et vais-je comprendre ses besoins pour que l’enseignement et l’apprentissage aient lieu ? » Grâce à cet appareil, l’interaction élève non voyant-enseignant est facilitée. L’élève est plus autonome et peut rendre son travail imprimé en même temps que les autres élèves. Ainsi, le professeur peut le corriger directement.
*SAAAIS : service d’aide à l’acquisition de l’autonomie et à l’intégration scolaire.

Viviane Lambolez

date de publication : 06/11/2006

Flux RSS