Témoignages

Flux RSS

L’ENT à l’école de Drucat

Marie-Line Martin, enseignante à l'école de Drucat, dans la Somme, dresse le bilan de cinq années de pratique quotidienne de l'ENT.

Origine du projet

Les enseignants de l’école de Drucat utilisaient beaucoup les ordinateurs dans leurs activités : journal de l’école, traitement de texte pour l’expression écrite, vidéos pour l’histoire et la géographie, retouche de photos. En 2008, sous l’impulsion de M. Maréchal (animateur TICE de la circonscription d’Abbeville, dans la Somme) et de M. Dépres (chef de projet e-éducation au syndicat mixte Somme numérique), ma classe de cycle 3 est entrée dans le projet ENT (Espace numérique de travail). L’école de Drucat est devenue site pilote pour le département de la Somme.

Des outils et ressources riches et accessibles en permanence

L’ENT et le TBI occupent une place fondamentale dans toutes les activités de la classe : ce sont des supports numériques d’une grande fiabilité. Par ailleurs, cette technologie de pointe permet une capacité de stockage phénoménale. L’élève peut, à l’école ou à la maison, récupérer ses devoirs ou leçons par le biais de l’ENT. Il est informé de toutes les activités par un agenda électronique. Il est sollicité par une page d’accueil informative et stimulante. Il peut également envoyer des mails et donc continuer, par exemple, un travail de groupe ou récupérer le travail de la journée sur TBI en format PDF. Cette démarche pédagogique permet une interactivité et une plus grande dynamique dans le groupe classe.

Les cours d’anglais, d’histoire, de géographie sont sur supports numériques projetables. Les élèves bénéficient d’autres ressources numériques gratuites en ligne sur l’ENT : cours de soutien, dictionnaire, lesite.tv. Nous testons cette année des ressources en ligne payantes : lecture, situations problèmes, sciences pour les cycles 2 et 3.

Aspects techniques et financiers

Nous disposons, au bout de cinq années d’investissement dans ce projet, de 17 ordinateurs portables, de 3 postes fixes, de 3 TBI (un par classe), de 10 tablettes et d’un ordinateur dédié. Nous avons été aidés et soutenus par Somme numérique, la Communauté de communes de l’Abbevillois, l’Education nationale, le CRDP et la Mairie.

Apports des TICE

Le passage du tableau vert au TBI a été une petite révolution dans le village.

Après cinq ans de pratique, le déploiement des TICE dans l’école a permis de créer un espace d’échanges et de communication entre enfants, parents et enseignants, ainsi qu’une véritable dynamique dans toutes les disciplines.

La mise en place des cycles et le travail d’équipe sont remarquables, l’ENT facilitant la mise en commun des travaux de chacun ; les nouvelles pédagogies décloisonnent les pratiques, la motivation et la participation des élèves sont exceptionnelles.

L’intégration des élèves en difficultés et/ou issus de milieux défavorisés, ou encore en situation de handicap (dyslexie, par exemple…) est favorisée. L’ENT, très démocratique, permet à chacun d’accéder aux outils pédagogiques, tout étant mis en œuvre pour que chaque élève bénéficie d’un ordinateur chez lui. Les progrès dans les apprentissages fondamentaux et, plus généralement, la réussite scolaire de chacun sont ainsi renforcés (vérifiés dans les évaluations nationales).

De plus, tous les élèves valident leur B2i en fin de CE2.
L’élève est actif : il sait collaborer, chercher, récupérer et partager.

Compétences mises en œuvre

  • A tous les niveaux, et dans toutes les matières, l’usage des TICE permet l’acquisition des compétences utiles à une pédagogie innovante (s’approprier un environnement informatique de travail : créer, produire, traiter, exploiter, échanger des données, adopter une attitude responsable et appliquer les règles élémentaires d’usage de l’informatique et d’internet, faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement, participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux et en respectant les règles) mais aussi des compétences disciplinaires (maîtrise de la langue française, culture humaniste, compétences sociales et civiques, pratique d’une langue vivante étrangère, acquisition de l’autonomie et du sens de l’initiative).

Pour conclure :

Le maître garde toute sa place. Il donne l’accès au monde du numérique et ouvre la classe sur le monde actuel, dans lequel vivent les élèves, tout en restant celui qui enseigne à ses élèves grâce à son savoir-faire pédagogique.

Marie-Line Martin

date de publication : 16/10/2013

Flux RSS