Témoignages

Flux RSS

L’utilisation des ordinateurs en classe de svt

Richard Mommessin, professeur de SVT au collège Victoire Daubié (Bourg-en-Bresse), fait travailler ses élèves en binôme, sur une dissection de cœur assistée par ordinateur.

Le contexte de l’activité

Le collège, de construction récente, dispose de salles de SVT « classiques » et d’une salle ayant un aménagement particulier puisque les tables sont des blocs rectangulaires pouvant accueillir chacun quatre élèves. Les éviers ne sont pas installés sur ces blocs mais répartis sur une rangée de tables le long des fenêtres. Après un temps d’adaptation à cette configuration spécifique, y enseigner est très satisfaisant et il serait désormais difficile de revenir à une posture frontale. C’est dans cette configuration que sont installés et utilisés les moyens informatiques présentés dans la séquence.

Le déroulement de l’activité

La séquence de 90 minutes se déroule dans une classe de 24 élèves de 5e répartis en binômes et propose une dissection de cœur de porc assistée par ordinateur, sachant que deux élèves ont préféré travailler sur une maquette de cœur. Cette dissection doit permettre de comprendre la circulation sanguine dans le corps par les vaisseaux que sont les veines et artères. Après un rappel des consignes données collectivement grâce au vidéoprojecteur, chaque binôme doit exécuter la dissection pour validation de l’hypothèse de départ en s’aidant d’un site accessible par le réseau du collège, compléter un fichier « cœur » posé sur son répertoire personnel, l’imprimer pour le coller dans son propre cahier. Une phase finale de correction collective grâce au vidéoprojecteur doit conclure la séquence.
Au terme de ce travail, la dissection doit être réussie, aidant à comprendre que le cœur est un muscle creux, constitué de deux cavités distinctes, capable de pomper et d’envoyer le sang dans l’organisme.

Les aspects techniques

En dehors des début et fin de séquence de type magistral (élèves tournés vers l’écran-maître), l’essentiel se passe sur et autour des blocs où chaque binôme d’élèves dispose d’un ordinateur. Les ressources accessibles ont été préparées avant le cours afin que le déroulement soit optimal et le professeur totalement disponible. Parmi ces ressources, chacun accède à des images des étapes de la dissection du cœur de porc avec des indications précises de positionnement du cœur, d’incisions des différentes parties et des rappels de légendes, sur le site de l’académie de Versailles.

Les compétences mises en œuvre

La séance permet d’exercer la pratique d’une démarche scientifique en mettant en relation des données entre elles, en manipulant le réel et en communiquant des résultats. Il faut aussi y ajouter l’acquisition de connaissances sur l’organisation fonctionnelle du corps humain et l’utilisation conjointe des TICE. Cette séance permet aussi de donner de l’autonomie aux élèves en leur offrant des possibilités d’initiative dans la conduite de leur activité.

Les apports des TICE

Pour les élèves, stimulation de la motivation et gain d’autonomie résultent de l’usage des TICE intégrés dans cette salle de sciences et dont l’utilisation se fait selon les besoins des élèves. Les outils et supports peuvent être variés (différents logiciels, possibilités de recherches sur internet, diaporamas, schémas en tous genres...). Les images proposées sont explicites et manipulables à volonté (rotations du cœur), chaque binôme pouvant cheminer à son rythme dans la progression de l’activité. Les échanges entre chaque élève d’un binôme sont la condition essentielle du bon déroulement de l’activité. En revanche, la disposition en face à face par deux autour de chaque bloc constitue une occasion de bavardages qui peuvent nuire à la concentration et qu’il est nécessaire de garder sous contrôle. Enfin, la vision collective de l’écran du vidéoprojecteur est moins aisée depuis les blocs que dans le cas d’une disposition frontale « classique ».
En dehors des parties introductive et conclusive de la séance, il est appréciable de pouvoir cheminer aisément entre les blocs et d’aller d’un binôme à un autre pour préciser un point, apporter une aide, interroger les élèves sur ce qu’ils font et comment ils le font.

Richard Mommessin

date de publication : 08/01/2014

Flux RSS