Témoignages

Flux RSS

Le Web 2.0 au service des compétences info-documentaires

Evelyne Montel-Roux, enseignante documentaliste au collège Jean-Malrieu de Marseille (13) a créé des portails d’accès à des ressources à l’aide d’un agrégateur de contenus. Sur le même principe, des élèves de 5e du collège créent un portail de ressources sur la thématique de l’eau en lien avec un projet en sciences physiques. Rencontres de l'ORME 2009.

Deux portails, des accès, des ressources 

J’ai créé pour les élèves deux portails ; le premier « Un portail, des accès » propose  différents outils permettant aux élèves d'accéder à l'information dont ils peuvent avoir  besoin ainsi qu'à l'actualité du moment ; le second « Ressources en ligne pour le collège », propose une sélection de ressources permettant aux élèves de travailler en ligne pour compléter ou approfondir les connaissances acquises en cours.

Les portails réalisés sont des supports d’acquisition de compétences en information documentation, compétences inscrites dans le socle commun et permettant la validation de certains items du B2i.

Le projet 

Dans le cadre d’un projet sur la thématique de l’eau, conduit avec le professeur de sciences physiques, les élèves devaient créer un onglet sur « Un portail, des accès ». Mais la qualité du travail et la diversité des ressources sélectionnées par les élèves nous ont amenés à modifier le projet initial. Nous avons donc proposé aux élèves la réalisation d’un portail sur le thème de l’eau et c’est ainsi que « Kesak’eau » a pris forme.

Ce projet n’a été possible que parce que nous l’avons inscrit dans l’emploi du temps de la classe, c'est-à-dire que nous avons transformé les heures libres régulières en « heures projet », les élèves étant informés du calendrier par leur professeur principal. Cela correspond à un total de 15 heures, entre janvier et mai, pendant lesquelles le CDI était fermé pour l’accueil, le professeur documentaliste délivrant une formation aux élèves de la classe concernée.

Les activités présentées

Il s’agit pour les élèves de travailler à la mise en page des contenus retenus pour la création des différents onglets du portail. Au cours des séances de travail précédentes, les élèves ont sélectionné différentes informations et différentes ressources. Ils ont également réfléchi à comment les organiser et les présenter. Au cours de cette présentation, ils mettent en forme leur univers en fonction des critères de réussite établis.

Les compétences mises en œuvre

La situation d’apprentissage proposée permet aux élèves d’utiliser les connaissances acquises en sciences physiques tout en acquérant des compétences informationnelles. Pour réaliser un portail à public ciblé, les élèves sont confrontés à des situations de recherche avec l’objectif d’une production en ligne. Un tel dispositif permet de travailler certes le pilier 4 du socle commun, mais aussi le pilier 6 (la capacité à « apprendre à identifier, classer, hiérarchiser, soumettre à la critique l’information et la mettre à distance ») et le pilier 7 (« l’autonomie et l’initiative » des élèves avec les capacités « s’appuyer sur des méthodes de travail » et « rechercher l’information utile, l’analyser, la trier, la hiérarchiser, l’organiser, la synthétiser »).

Une telle activité leur permettra également de valider les items du B2i, particulièrement ceux des domaines 2 et 4.

L’évaluation

En conclusion, ce projet a montré que lorsque les élèves sont intégrés dans un projet qui a du sens pour eux, ils travaillent et produisent. Le résultat de ce travail sera un atout pour moi lors des réflexions de fin d’année sur le projet d’établissement et la politique documentaire.

En effet, il confirme la nécessité de mettre en place une progression sur l’établissement afin que tous les élèves soient concernés par les compétences info-documentaires.

Certes, cette formation peut être l’enjeu des projets d’établissement et des politiques documentaires, puisque c’est à chaque établissement de préciser l’ingénierie de cet enseignement, ses modalités pratiques et la répartition des rôles dans l'équipe pédagogique.

Travailler sur des notions de validité et de fiabilité des sources, de pertinence des résultats, renvoie à de notions telles que source, auteur, référence, date de publication, actualisation de l’information, etc. par-delà même les ressources numériques.

La capacité à évaluer et valider l’information est une des conditions de l’acquisition de l’autonomie intellectuelle. Cela renvoie à l’une des finalités de l’éducation : former le citoyen de demain.

Evelyne Montel-Roux

date de publication : 07/09/2009

Flux RSS