Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

LES AMAZONES
Dossier
Présentation - Origine des Amazones - Aspects fondamentaux et développements de la légende - Expéditions des Amazones - Héraclès et la ceinture d'Hippolyte - Thésée et Antiope - Bellérophon - Achille et Penthésilée - Alexandre et les Amazones - Les Amazones dans l'iconographie- Textes anciens - La littérature française - Lectures modernes - Bibliographie et liens
Activités
Études iconographiques - Les Amazones dans les enluminures de la BNF -

sommaire du site

Nous écrire

Héraclès et la ceinture de la reine des Amazones



Héraclès
coupe - 510 av. J.-C.
Paris - Louvre F129
photo Erich Lessing
© louvre.edu 2005

Le neuvième travail

On se souvient que le héros, rendu fou par Héra, avait massacré toute sa famille ; qu'à la suite de ce carnage, l'oracle de Delphes lui enjoignit, pour se purifier, de se mettre pendant douze années au service du roi Eurysthée. Pour son neuvième travail Heraclès eut donc à affronter les Amazones.

Les divers mythographes ne sont pas d'accord sur la nature de cette "ceinture". Il s'agit
- soit d'un emblème royal donné par Arès à sa fille
- soit d'un baudrier
- soit d'une parure.
Les documents iconographiques ne montrent pas cet objet.

Parvenu à l'embouchure du fleuve Thermodon, Héraclès jette l'ancre : il reçoit alors la visite de la reine des Amazones, Hippolyté, qui, émerveillée par la beauté d'Héraclès, lui donne bien volontiers la ceinture. Mais Héra, prenant l'apparence d'une Amazone, fait courir le bruit parmi les femmes qu'Héraclès veut enlever la reine : toutes les Amazones lancent donc une attaque contre le navire d'Héraclès. Le héros, croyant qu'Hippolyté l'avait trahi, il la tue, lui retire sa ceinture, puis met en déroute l'armée des Amazones.

"La fable de la conquête de la ceinture d'Hypolyté occupe la neuvième place dans la série des travaux d'Héraclès. Cette fable, localisée en Asie Mineure et près des côtes du Pont-Euxin, n'est chez les mythographes qu'un épisode de l'expédition du héros sur le continent asiatique. Sur les bords du Thermodon, près de la ville de Thémiscyra, était établie, nous disent-ils, la peuplade de femmes guerrières qui portent le nom d'Amazones. Leur reine, Hippolyté ou MIélanippê, possédait comme insigne de sa royauté une ceinture qui lui avait été donnée par Arès. Cette ceinture fut convoitée par Admète, fille d'Eurysthée, qui chargea Héraclés d'aller la chercher. Celui-ci s'embarque avec plusieurs autres héros dont les plus illustres sont Télamon, Pélée et Thésée...
Il conduit ensuite son expédition au port de Thémiscyra, où il débarque, lui et les siens: Hippolyté, informée de l'objet de son voyage, promet de lui donner la précieuse ceinture. Mais Héra ne peut permettre au héros une si facile conquéte. Elle se déguise en Amazone et parcourt les bords du Thermodon on répandant partout le bruit que des étrangers menacent d'enlever la reine. Les Amazones accourent en armes et à
cheval sur le rivage. Le héros, croyant à un complot tramé par lHippolyté, la met à mort, lui enlève sa ceinture et, avec l'aide de ses compagnons, met en déroute l'armée des Amazones. Le combat fini, il dirige sa marche vers Troie..."
(P. Decharme, Mythologie grecque, Héraclès, Garnier 1929)

Les divers mythographes ont donné des variantes sur les circonstances de ce conflit :
- selon Apollonios, Héraclès capture la soeur de la reine et exige la ceinture comme rançon

- pour d'autres, c'est Thésée qui capture Hippolyté et lui enlève sa "ceinture" pour la donner à Héraclès ; en remerciement, le fils de Zeus lui aurait donné Antiopé.



Apollodore,
Bibliothèque

Euripide,
Héraclès

Apollonios de Rhodes,
Les Argonautiques

Diodore de Sicile
Bibliothèque historique, III, 54

Justin
Abrégé de l'Histoire de Trogue Pompée


Musée de Rhodes
Photo MT

Pour les Grecs, notamment les Athéniens, la légende trouve une signification très claire : Héraclès accomplit ici encore une oeuvre de civilisateur. Ainsi, après avoir combattu des monstres, notamment dans le Péloponnèse, il doit affronter des "humains" qui transgressent l'une des grandes lois de la civilisation : Diomède faisait manger à ses chevaux de la chair humaine, Antée s'attaquait aux voyageurs et ne respectait pas les lois de l'hospitalité. Comme Les Amazones refusent la répartition naturelle pour un Grec des rôles masculins et féminins.
"La guerre est l'affaire des hommes, la maternité, celle des femmes...",
elles se mettent "hors" de l'humanité telle que la conçoivent les
Grecs : ainsi le héros doit-il vaincre les Amazones.

 
 

Le butin rapporté par Héraclès de cette expédition contre les Amazones aurait été donné au temple de Delphes. La hache d'Hippolyté fut plus tard donné par Héraclès à Omphale.

Le poète Epicharme a composé une comédie intitulée Héraclès à la recherche du bouclier dont nous ne connaissons pratiquement que le titre.

 

http://www.beazley.ox.ac.uk/
CGPrograms/Context/Script/
OlympiaMetopesA069.html

Bibliographie

CHUVIN Pierre, La Mythologie grecque, du premier siècle à l'apothéose d'Héraclès, Paris, Fayard, 1992
(ouvrage essentiel qui analyse tous les aspects de la légende, p. 237-243
)

GRAVES Robert, Mythes Grecs, Fayard 1972.

 

 

 

Iconographie :
Héraclès tue la reine des Amazones

Sites dédiés

http://people.uncw.edu/deagona/
amazons/hippolyte2test.htm

voir aussi le site Perseus
http://www.perseus.tufts.edu