Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 CITOYENNETÉ
Dossier
Présentation - Historique - Principes fondateurs Qui est citoyen ?  - Organisation administrative et territoriale -
Assemblées, tribunaux, magistratures
- Droits et devoirs - Valeurs démocratiques - Références - Tous les textes -
Activités
Calendrier et lieux (collège) - Démocratie antique et démocratie moderne (lycée) - La frise du Parthénon

sommaire du site

Les attributions du Conseil des Cinq-Cents

Les attributions du Conseil

Le Bouleuterion, sur l'Agora.
(Photo MSM)

La tholos du Prytanée.
(Photo MSM)

 

La Boulè s'occupe :

  • de préparer les projets de loi à soumettre à l'Assemblée. La base de ce travail est le probouleuma (προβούλευμα), "proposition de décret . Celui-ci, discuté collectivement, fait ensuite l'objet d'un rapport écrit que les cinquante prytanes en exercice sont chargés de proposer aux suffrages des citoyens lors d'une séance de l'Ecclesia.
  • de contrôler le caractère constitutionnel des décrets votés par les citoyens ; si une initiative se révéle contraire aux lois fondamentales de la cité, il est du devoir du Conseil de le faire savoir. La Boulè n'est cependant pas un conseil constitutionnel et ne peut en aucun cas bloquer un décret.
  • d'examiner et de rédiger les procédures d'accusation publique (eisangélie et graphè paranomon) et de les transmettre à l'Ecclesia pour engager les poursuites judiciaires ,
  • de rédiger et de transmettre aux magistrats les décrets votés par l'Assemblée, pour éxécution,;
  • de coordonner et de contrôler le travail et les comptes de ces derniers,
  • de recevoir les ambassadeurs étrangers,
  • de procéder à la docimasie des nouveaux bouleutes entrant en fonction.

On voit que la Boulè constitue l'indispensable lien entre les décisions prise sur la Pnyx et leur application dans les faits. Sans influer sur les décisions de l'Assemblée qui reste toujours souveraine et sur laquelle elle n'a aucun pouvoir de censure, elle joue néanmoins un rôle essentiel. C'est à travers son filtre que les débats oraux et les votes à main levée se traduisent par des lois écrites, publiées et portées à la connaissance de tous sur l'Agora. Cet équilibre entre l'écrit et l'oral est sans doute une des règles démocratiques les plus fondamentales qu'Athènes nous ait transmises.

Les attributions de la Boulè restèrent les mêmes pendant toute la durée de la période démocratique mais, après la guerre du Péloponnèse et l'épisode oligarchique des Trente, le peuple eut de plus en plus tendance à prendre directement en main les affaires de la cité. Devant la puissante croissante de l'Ecclesia, les probouleumata à l'initiative du Conseil se firent plus rares, son rôle se réduisant peu à peu à celui d' une chambre d'enregistrement et de rédactions des décrets. Ceux-ci étant de plus en plus nombreux et parfois contradictoires, le Conseil perdit peu à peu sa fonction de modérateur.