Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 LES GAULOIS
Dossier
Présentation générale - Les Gaulois avant la conquête romaineAspects de la culture gauloise - La conquête romaine - Les Gallo-Romains - Les régions de la Gaule - Arts celtes et gaulois - Textes anciens - Textes modernes - Références et liens - Petit index des noms
Études
À la découverte des dieux gaulois - La vigne et le vin en Gaule - Héraclès en Gaule - La femme celte -

sommaire du site

Alésia

 

La controverse

"Depuis que les fouilles entreprises sur l'ordre de Napoléon III, aux abords d'Alise-Sainte-Reine, en Côte d'Or, ont mis en évidence l'identité de ce site bourguignon avec l'emplacement de l'Alésia où César a investi, vaincu et capturé Vercingétorix, celle-ci est partout admise sans discussion. Du moins en dehors de nos frontières. Car, en France elle a été, elle est encore passionnément disputée... Non seulement à Alaise, dans le Doubs, mais à Aluse en Saône-et-Loire, à Izernore, dans l'Ain , à Alès, dans le Gard et jusquà Novalaise en Savoie..."
Jérome Carcopino, Alésia ou les ruses de César, Flammarion, 1958

Une étude attentive de la plupart des sites en concurrence avec le Mont-Auxois permet de les écarter. Mais à partir de 1962, on découvre le site de Chaux-des-Crotenay, dans le Jura, qui semble mieux correspondre, dans bien des détails, avec le texte de César... La publication en 2004 de l'ouvrage de Danielle Porte "L'imposture Alésia" provoque la colère des partisans du site "traditionnel"... Depuis la "guerre d'Alésia" se poursuit.

Et, en 2005, Jean-Luis Brunaux peut écrire : " Les fouilles de Napoléon III, les photograpgies aériennes de R. Goguey et les fouilles plus récentes de M. Reddé et S. Von Schnurbein en révélant les lignes romaines tout autour du mont Auxois mettent un terme définitif à la querelle sur la localisation de cette bataille".
Jean-Louis Brunaux, Les Gaulois, Belles Lettres, 2005, p. 51.

Pourtant, à découvrir les différents sites consacrés à Alésia, on n'a pas l'impression que la querelle soit vraiment terminée... et l'émission de 2008 diffusée par Canal+ (Spécial Investigation du 12 décembre 2008) montre que le dialogue paraît bien difficile...



César,
La guerre des Gaules, VII, 69

Alésia

Stèle comportant le nom d'ALISIIA
Pro Alesia (1906)


La redécouverte d'Alésia

 On doit à Napoléon III la localisation d'Alésia sur le site d'Alise-Sainte-Reine sur le Mont-Auxois, à 70 kilomètres au nord-ouest de Dijon. Il fit exécuter des campagnes de fouilles entre 1861 et 1865. Les fouilles de l'empereur furent immédiatement contestées.

Cependant, au fil du temps, les recherches se sont approfondies et la'archéologie a mis à jour tout un ensemble de murailles, de bâtiments et de restes de travaux de siège.


 

A titre d'exemple
Analyse d'un ouvrage de M. Quicherat, l'Alisia de César rendue à la Franche-Comté
(1857)

 

Quelques points de discussion

La discussion naît de la comparaison du texte de César avec le site d'Alise Sainte-Reine. Voici quelques points de désaccord.

 
Alise
La-Chaux-des-Crotenay
César affronte les Gaulois chez les "Séquanes"

Alise est en Bourgogne (1)

Les Séquanes, c'est le Jura
  97 ha
(insuffisant pour les troupes de Vercingétorix)
1000 ha
LXIX. Cette place était située au sommet d'une montagne, dans une position si élevée qu'elle semblait ne pouvoir être prise que par un siège en règle

 

 
Au pied de cette montagne coulaient deux rivières de deux côtés différents.

Les deux cours d'eau ne lèchent pas du tout la colline

 
Devant la ville s'étendait une plaine d'environ trois mille pas de longueur ; sur tous les autres points, des collines l'entouraient, peu distantes entre elles et d'une égale hauteur.

La plaine ne s'"allonge pas", elle est en largeur.

On ne voit pas ces hauteurs

 
Sous les murailles, le côté qui regardait le soleil levant était garni, dans toute son étendue, de troupes gauloises ayant devant elles un fossé et une muraille sèche de six pieds de haut.

 

Nombreuses murailles d'une hauteur remarquable
La ligne de circonvallation formée par les Romains occupait un circuit de onze mille pas. Notre camp était assis dans une position avantageuse, et l'on y éleva vingt-trois forts, dans lesquels des postes étaient placés pendant le jour pour prévenir toute attaque subite; on y tenait aussi toute la nuit des sentinelles et de fortes garnisons.

Le camp Nord a été dégagé "au pied du mont Réa, alors que César indique que la position est "avantageuse", c'est à dire en hauteur

 

(1) Très longue discussion de ce point dans Carcopino, Alésia ou les ruses de César : il conclut (p. 142) : "Lors du siège de César, Alésia, sise entre la Seine et la Saône, n'appartenait pas aux Héduens auxquels elle n'a été rattachée que plus tard, mais à des Séquanes."

 

Monnaie gauloise. Statère d’or des Avernes au nom de Vercingétorix.

Tête imitation d’Apollon ( ?).
52 avant notre ère. Trouvée à Pionsat, Puy-de-Dôme en 1852.

Source : Bnf

 

Aujourd'hui...

Cependant les fouilles continuent sur les 70 ha du site d'Alise Sainte-Reine où doit bientôt ouvrir un "Muséoparc".
Et, pour de nombreux spécialistes, comme Jean-Louis Brunaux et Christian Goudineau, il n'y a aucun doute possible sur la localisation d'Alésia. Ils se fondent notamment les fouilles récentes qui se sont appuyé sur les relevés de photos aériennes de M. René Goguey ; elles ont permis de retrouver les lignes de défense de César (contrevallation et circonvallation). On en trouvera un résumé dans l'ouvrage de C. Goudineau, Le Dossier Vercingétorix, p. 308-310.
Quand aux pièces de monnaies trouvées dans les fouilles récentes, elle ne laissent également pas de doutes pour Michel Reddé (Directeur d'étude à l'EPHE) : il déclare en effet qu'on en a retrouvé "près d'un millier, celtiques et romaines. Aucune n'est postérieure à 52. Parmi elles, des pièces arvernes à la légende de Vercingétorix."

Les sites Internet, souvent très détaillés, permettront à chacun de poursuivre la réflexion.

 
 

Bibliographie sommaire

Jean-Louis BRUNAUX, Les Gaulois, Belles-Lettres, 2005
Jérome CARCOPINO, Alésia ou les ruses de César, Flammarion, 1958
L.-A. CONSTANS, Guide illustré dans campagnes de César en Gaule, Les Belles-Lettres, 1929.
Christian GOUDINEAU, Le Dossier Vercingétorix, Actes Sud / Errance, 2001.
Danielle PORTE, L'imposture d'Alésia, 2004
Danielle PORTE, Alésia, la citadelle jurassienne
(partiellement sur Google Books)

On trouvera sur Gallica des numéros de la Revue Pro Alesia (1906-1928)
Très nombreux articles sur les objets trouvés à Alise et sur le Mont Auxois.

Sur Alésia
Museoparc d’Alésia
http://www.alesia.com/
Alésia - Fortifications
http://fr.wikipedia.org/wiki/Al%C3%A9sia
http://en.wikipedia.org/wiki/Alesia_%28city%29
http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Alesia
http://www.livius.org/a/battlefields/alesia/alesia.html
Photothèque d’Alésia
http://www.alesia.com/phototheque_fr_05.html

Alésia, l'hypothèse jurassienne
http://alesia.jura.free.fr/F_index.html
http://alesia-retrouvee.fr/
(importante base iconographique consacrée au site du Jura).

Résumé de la discussion
http://jfbradu.free.fr/celtes/articles/alesia.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_d'Al%C3%A9sia

http://www.alesiaalisesequanes.com/

Sur Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/
Historiographie_du_d%C3%A9bat_sur_la_localisation_d'Al%C3%A9sia

Sur Gallica : on trouvera toute une collection de la Revue Pro Alesia (de 1906 à 1922) - Nombreux articles de grand intérêt.