Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 LES GAULOIS
Dossier
Présentation générale - Les Gaulois avant la conquête romaineAspects de la culture gauloise - La conquête romaine - Les Gallo-Romains - Les régions de la Gaule - Arts celtes et gaulois - Textes anciens - Textes modernes - Références et liens - Petit index des noms
Études
À la découverte des dieux gaulois - La vigne et le vin en Gaule - Héraclès en Gaule - La femme celte -

sommaire du site

Aspects de la culture gauloise

Vercingétorix par Millet


Statue de Vercingétorix, chef gaulois, dominant la plaine d'Alésia,
Alise-Sainte-Reine (Côte d'Or). Edifiée à l'initiative de Napoléon III en 1865 par Aimé Millet (1819-91), sculpteur.
Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or).
© Hervé Champollion / akg-images


 

Aspect général des Gaulois

La tradition s'est figée pour représenter les Gaulois sous un aspect général bien connu : si nous reprenons les éléments de Diodore de Sicile, ils sont grands, la peau blanche, la chevelure rousse ; ils laissent largement pousser leur moustache... Les statues dressées à la gloire de Vercingétorix au XIXe siècle reprennent cette image.
Les faits sont bien plus nuancés. En effet, il semble bien qu'il y eut plusieurs types de Gaulois  : « On peut dire que les Gaulois étaient moins bruns et plus grands que les Romains, moins blonds et moins grands que les Germains ».
(Émile Thévenot, Histoire des Gaulois, Que sais-je ?, 1946)



Diodore de Sicile
Bibliothèque historique, V, 28

Aspect des Gaulois

Arrien,
Anabase, I, 4

Les Celtes n'ont peur que d'une chose...

 

Le tempérament des Gaulois

En ce domaine également, les clichés sont nombreux : les Gaulois sont batailleurs, ils aiment la guerre. Prompts dans l'action, ils manquent de réflexion.

Ce sont les mêmes images que tant Jules César que Cicéron donnent des Gaulois : ils possèdent deux défauts principaux,
la feritas - cruauté de celui qui n'est pas civilisé,
et la vanitas - l'irréflexion.
Mais le mépris pour les Gaulois qu'affichent ces deux grands Romains revêt aussi un caractère politique : il s'agit de justifier la conquête — brutale — de ces peuples par les Romains qui auraient fait œuvre civilisatrice.

On notera cependant que, par contraste, les Anciens attribuent aux femmes gauloises la capacité d'apaiser les querelles et de trancher les différends en toute justice...

 

Strabon,
Géographie, IV, 4, 5

La frivolité des Gaulois

Strabon,
Géographie, IV, 4, 2

Un peuple belliqueux

Galien,
Les tempéraments, 627

Le tempérament des Gaulois

Callimaque,
Hymne à Délos , 162- 190

La race insensée des Gaulois

César,
La Guerre des Gaules, III, 19

Le caractère des Gaulois

César,
La guerre des Gaules, IV, 5

Les Gaulois sont « mobiles » dans leurs décisions

Ammien Marcellin,
Histoires, XV, 12, 1-4

Portrait du Gaulois

dieu guerrier gaulois

Statuette de dieu guerrier gaulois
Bronze, 1er siècle.
Lieu de découverte : Saint-Maur-en-Chaussée
© RMN / Gérard Blot

La société gauloise

Le texte le plus célèbre est sans aucun doute celui de Jules César : il indique trois classes sociales, celle des druides, celle des chevaliers et celle de la plèbe.
Il y a là aussi simplification.
D'abord, il existait sans aucun doute des esclaves en Gaule, même s'ils étaient moins nombreux que chez les Romains, et l'on ne saurait assimiler totalement le peuple (plebs) à des esclaves, même si leur condition est misérable.
Les equites que César rapproche par ce nom d'une classe sociale romaine, ressemblent plus, selon les termes de F. Lot « aux seigneurs féodaux du haut Moyen Âge ». Ils sont entourés de leurs clients, parmi lesquels les ambacti, familiers dévoués au maître ; ces ambacti pouvaient former une troupe de plusieurs centaines d'hommes, dévoués « à la vie, à la mort ».
Par ailleurs, il convient de mieux cerner le rôle des druides dans la société. Or cela est fort difficile. M. J.-L. Brunaux résume en ces termes : « S'ils ne se trouvent pas au coeur de la vie quotidienne, parce que leurs tâches les appellent ailleurs, ils sont au centre de l'action politique et sociale » (J.-L. Brunaux, Les druides. Des philosophes chez les Barbares, Seuil, 2006, p. 256).



César,
La guerre des Gaules, VI
, 13 et 15
Les classes sociales en Gaule

Diodore de Sicile,
Bibliothèque historique, V, 31

Les bardes, les devins et les druides.

Cicéron,
De divinatione, I, 91

Les devins gaulois

Pour en savoir plus
sur les druides


Pour en savoir plus
sur la femme celte

 

banquet gaulois

Un banquet gaulois,
E. Lavisse (1909).
© Kharbine – Tapabor

Mœurs des Gaulois

Les Anciens ont insisté sur les manières de table des Gaulois ainsi que sur leur goût pour le vin. Cela donne l'occasion de figer une image des Gaulois comme des Barbares. Il suffit de lire Denys d'Halicarnasse pour se rendre compte du mépris que pouvaient inspirer les habitudes alimentaires des Celtes qui, évidemment, différaient de celles des Romains et des Grecs, mais les quelques anecdotes que l'on retrouve chez les auteurs anciens ne sauraient nous donner une vision précise, car on ne trouve pas de désir chez les auteurs de comprendre cette différence : Denys d'Halicarnasse ne sait pas même nommer la bière qu'il décrit comme « une liqueur faite avec de l'eau, où l’on a fait pourrir de l'orge et qui a une odeur désagréable..

Par ailleurs, il est à noter que la propreté des Gaulois a été vantée dans l'Antiquité : le savon est une industrie gauloise...

Quant à la réputation de cruauté, si elle est un trait commun de ceux que Grecs et Romains nomment les Barbares, elle apparaît plus précisément dans le rite gaulois des têtes coupées. Le chef gaulois coupe en effet, sur le champ de bataille, la tête de l'ennemi vaincu pour s'en faire un trophée : la noblesse d'une famille est garantie par le nombre de ces trophées qui sont exposés devant leurs demeures.

Diodore de Sicile,
Bibliothèque historique, V, 28

Les repas

Athénée,
Les Deipnosophistes IV, 36

Le repas des Gaulois

Athénée,
Les Deipnosophistes, IV, 36

La boisson des Gaulois

Denys d'Halicarnasse,
Antiquités romaines, XXX, 11

Les Gaulois et le vin

Diodore de Sicile,
Bibliothèque historique, V, 28

L'habillement et l'armement

Diodore de Sicile,
Bibliothèque historique, V, 32

La cruauté des Gaulois...
et d'autres mœurs étranges

Pour en savoir plus
sur l'amour des Gaulois
pour le vin

Pour en savoir plus
sur les « têtes coupées »

Deux druides sur le bas relief d’Autun
Charles Knight. London, 1848. Old England: A Pictorial Museum.
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Druide

Les Gaulois et la religion

Le thème de la cruauté des Gaulois est rappelé aussi par la notation des sacrifices humains qu'ils auraient encore pratiqués à l'époque de la conquête par Jules César. Les historiens modernes y mettent beaucoup plus de nuances.

Trois sanctuaires permettent de se faire une idée plus précise de ces rites :
— le sanctuaire de Gournay-sur-Aronde (Oise),
— le sanctuaire de Ribemont-sur-Ancre (Somme),
— le sanctuaire d'Acy Romance dans les Ardennes.

Il apparaîtrait que des sacrifices humains ont bien été pratiqués ; mais, à l'époque de César, cette pratique était devenue sans doute tout à fait exceptionnelle. Les dépouilles enterrées à Ribemont-sur-Ancre sont peut-être un trophée dressé après une bataille, et les corps ne seraient pas alors ceux de personnes sacrifiées. Par contre, les corps trouvés à Acy-Romance sont sans aucun doute la trace de sacrifices humains ; ils dateraient de la fin du IIe siècle avant notre ère. M. J.-L. Brunaux pense que le sacrifice humain a été remplacé progressivement pour disparaître vers cette date, sous l'action des druides ; il aurait été remplacé par la condamnation à mort des criminels.

 

Diodore de Sicile,
Bibliothèque historique, V, 28

Les Gaulois et le mépris de la mort

Strabon,
Géographie, IV, 4, 5

Les sacrifices humains

César,
La Guerre des Gaules, VI, 16

La religion gauloise

César,
La Guerre des Gaules, VI, 17

Les dieux des Gaulois

Cicéron,
Pro Fonteio, 30-31

Des ennemis de la religion

Pour en savoir plus
sur les dieux gaulois


 

La langue gauloise

Nous n'avons que peu de documents qui permettent de reconstituer la langue gauloise. Nul doute cependant, si l'on croit Posidonius que cette langue permettait non seulement la communication ordinaire, mais aussi d'exprimer une philosophie.
Il est d'ailleurs assez intéressant de voir que d'un côté les Romains notent le goût de la parole des Gaulois, et que certains auteurs se contentent de noter qu'il s'agit d'une langue « barbare ».

 

Aspects de la culture gallo-romaine

Après la conquête, la culture gauloise se modifie profondément. Des pratiques romaines apparaissent et viennent tantôt remplacer, tantôt se fondre avec les traditions gauloises. Il est bien difficile alors de faire la part des choses.

Pour en savoir plus
sur les auteurs
d'origine gauloise

 

 

Bibliographie

BRUNAUX Jean-Louis, Nos ancêtres les Gaulois, Seuil, coll. « l'Univers historique », 2008.
BRUNAUX Jean-Louis, Les Druides. Des philosophes chez les Barbares, Seuil, 2006.
GOUDINEAU Christian, César et la Gaule, Éditions Errance, 1990 ; Seuil, coll. « Points, Histoire », 2000.
LOT Ferdinand, La Gaule, Fayard, 1967.
THÉVENOT Émile, Histoire des Gaulois, PUF, Que sais-je ?, 1946.
PELLETIER André (dir.), « La médecine en Gaule, villes d'eaux, sanctuaires des eaux », Revue archéologique du Centre de la France, t. 21 et 22, 1985.
Catalogue Le Goût du théâtre à Rome et en Gaule romaine, musée de Lattes, 1989.

Sites

Courte synthèse sur les sacrifices humains sur le site J.F. Bradu
http://jfbradu.free.fr/celtes/les-celtes/savoir-plus-sacrifices-humains.php3

Les Gaulois et la mort :
BRUNAUX J.-L., « Visage de la mort et du mort en Gaule celtique ou la philologie et l'archéologie peuvent-elles faire bon ménage ? », Revue archéologique de Picardie, vol. 1, n°1/2, 1998.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pica_0752-5656_1998_num_1_1_2284


Inventaire des textes anciens sur les sacrifices
http://www.arbre-celtique.com/approfondissements/druidisme/inventaire-txt/sacrifices-hum.php
Site de Gournay sur Aronde
http://www.arbre-celtique.com/encyclopedie/sanctuaire-de-gournay-sur-aronde-937.htm
Site de Ribemont-sur-Ancre
http://www.archeo.ens.fr/spip.php?article353
http://www.arbre-celtique.com/encyclopedie/sanctuaire-de-ribemont-sur-ancre-938.htm
Sanctuaire d'Acy-Romance
http://mosa.ouvaton.org/acy.html

Les sanctuaires gaulois
(ensemble de photos aériennes montrant les sites)
http://www.culture.gouv.fr/fr/arcnat/aerien/fr/decou3-pg1.htm

Les théâtres en Gaule romaine
Dossier de l'archéologie n° 134