Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 J E U X  O L Y M P I Q U E S 
Dossier
Présentation - Origine et développement des jeux Organisation des jeux à OlympieLes diverses épreuves  - Entraînement et hygiène de l'athlète - Le site d'Olympie et l'Altis - Les autres grands jeux : Delphes, Némée et Corinthe - Textes anciens - Bibliographie et liens 
Activités
Jeux antiques et modernes - Les jeux dans l'Iliade - A propos d'une Fable de La Fontaine - "Je suis né à Olympie..."

sommaire du site
Nous écrire

 

Je suis né à Olympie...

PRÉSENTATION DE LA SÉQUENCE

Objectifs
Discobole, vers 510 av. J.-C., Louvre.edu - Photo RMNFaire le lien entre la Grèce d'aujourd'hui et la Grèce d'hier. Découvrir le grec moderne à  travers le grec ancien et inversement. Aborder les Jeux Olympiques d'hier à  aujourd'hui. Entamer une réflexion qui mènera l'élève de Xénophane aux jeux olympiques d'Athènes.

  • Civilisation :
    - Poésie grecque moderne
    - les Jeux Olympiques
    - Ébauche de discours argumentatif
  • Lectures en extraits : Je suis né à  Olympie de Georges Séféris, Discours Olympique de Lysias, Olympiques de Pindare, fragments de Xénophane
  • Langue :
    - le grec moderne (approche)
    - la troisième déclinaison (mots en -ij)
    - Approche du système conditionnel en grec
    - Réflexion sur les valeurs modales de l'optatif et de l'indicatif.

Situation dans l'année

Au troisième trimestre, en classe de troisième.
Après avoir étudié les mythes fondateurs de la Cité d'Athènes (Querelle d'Athéna et de Poséïdon, Thésée et le Minotaure, Thésée et Oedipe) on abordera les Jeux Olympiques (http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/Lettres/grec/rdgrec.htm)

DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE

Lecture et étude articulées des extraits entre eux par les élèves (Voir textes ci-dessous).
Distribution d'un document présentant les textes bruts, sans parure ni traduction.

L'esprit olympique

Les jeux olympiques , laissés pour mort à  l'issue du IVème siècle avant J.-C. semblaient ne jamais devoir renaître. Pourtant, en 1896 d'abord, puis en 2004 ensuite, ils sont réapparus sur le sol même qui les a vus naître. Parce que les jeux olympiques ont su passer à  travers le temps, ceux qui les ont évoqués ont parfois à  leur tour laissé une empreinte indélébile dans la grande roue du temps. Aussi faut-il laisser la parole à  Lysias, l'orateur grec, qui mieux que quiconque à  su dire quel fut à  l'origine l'esprit qui préluda à  la conception même des jeux...

Parmi tant de hauts faits qu'il convient de célébrer, Héraklès a droit à  notre souvenir parce que le premier, par amour pour les Grecs il les rassembla à  cette fête. Jusque là , les cités étaient divisées entre elles. Mais après avoir mis fin à  la tyrannie et réprimé la violence, il institua une fête qui fût un concours de force, une émulation de richesse, un déploiement d'intelligence dans le plus beau lieu de la Grèce : ainsi les Grecs se réuniraient pour voir et entendre ces merveilles et ce rapprochement, pensait-il, serait propre à  faire naître entre eux une mutuelle affection.

Lysias, Discours olympique, 1-2.

A 2500 ans de distance, une autre voix répond à  Lysias : l'admirable Georges Séféris évoquant avec mélancolie le glorieux passé d'Olympie.

Je suis né à Olympie !

Je suis né à Olympie
Et dès mes premiers pas, je me heurte à l'Histoire.
Les statues m'ont appris la beauté et m'ont enseigné la sérénité.
Je perçois avec mes doigts le toucher de Praxitèle sur les pierres.
Je caresse les colonnes lézardées et vois le soleil avec des yeux nouveaux.
Un jour, ici, s'est battu Heraclès.
Un jour, ici, a marché Diagoras.
Un jour, ici, est né l'Esprit Olympique.

  • Munissez-vous d'un dictionnaire de grec ancien ou encore utilisez Le Bailly abrégé en ligne
    (
    Adresse http://home.tiscali.be/tabularium/bailly/index.html) . Identifiez , grâce à  leurs similitudes ou par les racines, autant de mots que possible, même s'il s'agit d'un texte en grec moderne. Relevez les différences que vous notez le cas échéant (déclinaisons, conjugaisons).
  • Recherches : qui sont Diagoras et Praxitèle ? Qu'est-ce qui dans le texte de Lysias permet de comprendre l'allusion à  Héraklès dans le texte de Séféris  ?
  • Commentez ce vers de Séféris : " Et dès mes premiers pas, je me heurte à  l'Histoire".

Les origines

  • Le poète Pindare a célébré Olympie, la terre natale des jeux olympiques. Les organisateurs des J.O 2004 d'Athènes s'en sont souvenus : le premier vers du poète figure sur les médailles.

  • 1. Identifiez les principaux lieux du texte. Regardez bien les deux premiers vers :
    deux mots sont mis en parallèle ; réécrivez-les et tentez de trouver les mots français qui en sont issus.
    Que constate-t-on du point de vue des constructions ? Expliquez quelle est l'intention du poète .
    Vous semble-t-elle à  méditer, par les temps qui courent, dans nos modernes jeux olympiques ?
    2. Quel important personnage intervient dans les jeux ? De quelle manière ?
  • Qui est Pindare ? Faites une recherche sur ce poète, et particulièrement sur le contexte dans lequel il a écrit les Olympiques.

Traduction du texte

  • Notes


  • Vocabulaire

Troisième déclinaison : noms en
 
 

 

La course de chars
  • Pélops

    [ Pélops] voulut obtenir de son père l'illustre Hippodamie. Il alla donc aux bords de la mer blanchissante ; seul, dans l'ombre nocturne, il appela le dieu du trident [...] Pélops lui dit : " Ah ! si les doux présents de Cypris, à´ Poseidon, ont quelque charme, encha5ne la lance d'airain d'Oenomaos ; conduis-moi sur ton char le plus rapide au pays d'Elis et mène-moi à  la victoire, car déjà  par la mort de treize héros, treize prétendants, il recule sans fin le mariage de sa fille. [...] J'affronterai cette épreuve. A toi de m'accorder le succès désiré." [...] Pour le glorifier le dieu lui donna son char d'or et des chevaux aux ailes inlassables. Il triompha d'Oenomaos et la vierge vint dans son lit.
    Pindare , Olympiques
    , I, v.112-143

Pélops est donc sans doute l'un des premiers grecs à  prendre les commandes d'un char. L'idée connaît un certain succès d'Homère à  l'Aurige de Delphes...

Recherche personnelle à  effectuer sur la course de chars.

Une course mouvementée

I. Les accidents de la course
- Quels sont les différents incidents dont peuvent être victimes les concurrents ?
- Quelle tactique emploie Antiloque pour passer devant Ménélas ?

II. Autres courses
-
Quelle autre course est évoquée dans cet extrait du chant XXII ?

Source

L'Iliade, premier récit de la littérature grecque antique fournit des renseignements précieux sur les premiers jeux. Il semble bien , ainsi que les jeux aient d'abord une fonction religieuse :  ils sont sans doute  liés aux rites funéraires. Au chant XXIII de l'Iliade, Achille organise des jeux en l'honneur de Patrocle tombé au combat. Il n'est pas innocent qu'un chant entier soit consacré à  ces derniers...


Iliade chant XXIII v. 257-650
http://www.cndp.fr/musagora/jeux/jeuxfr/homere.htm#char

 

Le site d'Olympie

- Identifiez les lieux du texte (relevez les prépositions qui indiquent une position).
- Montrez (en citant le texte) comment Héraklès pose les bases du futur site en songeant aux dieux.
- Que nous apprend le texte sur ces premiers jeux ?
-  D'après le texte de Pindare , et après avoir étudié les plans suivants , Carte d'Elide, la Voie Sacrée, et une vue aérienne  sur le site du             Ministère grec de la culture, tentez de dresser un plan du sanctuaire primitif, celui qu'érige Héraklès.

 

  Au coeur d'Olympie.

D'Olympie, il ne reste plus aujourd'hui que quelques pierres. Et pourtant, Georges Séféris a marché dans ces ruines...

 

"J'ai fait mes premiers pas sur la poussière millénaire sous l'ombre grandiose des ruines sacrées.
J'ai joué dans le stade antique, sur la terre foulée par les dieux et les héros.
J'ai entendu les pierres raconter au vent les mythes et les légendes.
Sous la lumière pâle et reposante du soleil couchant ou dans l'éclat du soleil de l'été,
Mes yeux innocents considéraient comme naturelle la beauté indicible des statues et des monuments.
Naturel comme le mouvement de la mer et l'odeur des pins.
L'Hermès de Praxitèle. La Victoire de Paionios. Le Temple d'Héra. L'Autel de Zeus.
Et dans mes rêves j'ai vu la Victoire me couronner d'un rameau d'olivier sauvage."

 

Adresse :http://www.stoa.org/metis/cgi-bin/qtvr?site=olympia

1. Il existe à Olympie un lieu consacré au héros Pélops : où se trouve-t-il ?
2. Où se trouvent les vestiges les plus anciens d'Olympie ? Montrez en quoi leur localisation peut corroborrer la légende de Pélops.
3. L'une des sept merveilles du Monde Antique se trouvait à Olympie : pouvez-vous situer précisément dans quel monument, et le nom de l'artiste qui l'a réalisée ?

 

 

Tout le monde n'aime pas les jeux...

 

Eh bien ! c'est à tort qu'on porte de tels jugements, et il n'est pas juste de préférer la force à la science, qui enferme l'excellence ; s'il y avait un excellent champion de boxe pour le peuple, de pentathle ou de lutte, ou bien un coureur aux pieds rapides - puisque la course est la plus appréciée et la plus glorieuse -la cité n'en serait nullement mieux gouvernée ; ce ne serait qu'un petit profit pour la cité si l'un des athlètes remportait la victoire près des rives de Pisa : ce n'est pas cela qui remplit les greniers de la cité !

 

Xénophane de Colophon

  • Observez d'abord le texte grec sans consulter la traduction. Tentez d'identifier autant que possible les mots, ou à défaut des racines identifiables en français.
    - Relevez le vocabulaire du sport. Quel est à votre avis le mot grec qui résumé lapidairement toute l'énumération à laquelle se livre Xénophane ?
    - De même quelle idée s'oppose à cette énumération ? Comment Xénophane la qualifie-t-il ? Quels sont les deux principaux arguments de Xénophane de Colophon ? Connaissez-vous le coà»t d'organisation des trois derniers jeux olympiques ? Faites une recherche et comparez avec le PNB de l'actuelle Macédoine(PNB année 2004). Que vous inspire cette recherche, à la lueur des réflexions de Xénophane ?

Optatif présent