Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 J E U X  O L Y M P I Q U E S 
Dossier
Présentation - Origine et développement des jeux Organisation des jeux à OlympieLes diverses épreuves  - Entraînement et hygiène de l'athlète - Le site d'Olympie et l'Altis - Les autres grands jeux : Delphes, Némée et Corinthe - Textes anciens - Bibliographie et liens 
Activités
Jeux antiques et modernes - Les jeux dans l'Iliade - A propos d'une Fable de La Fontaine - "Je suis né à Olympie..."

sommaire du site
Nous écrire


Aristote

 

Aristote, philosophe grec
marbre, réplique romaine du Ier-IIè s. ap. J.C.

©[Louvre.edu] Photo Béatrice Oravec

Aristote est né à Stagire en Chalcidique en 384 av. J.-C. Installé à Athènes en 367, il devient le disciple de Platon et reste rembre de l'Académie jusqu'à la mort de son maître en 347. Il quitte alors Athènes et séjourne dans diverses cités avant que Philippe II de Macédoine ne lui demande de devenir le précepteur de son fils Alexandre.
En 335, quand Alexandre fut monté sur le trône, Aristote retourne à Athènes et enseigne dans un gymnase, le Lycée.
Il poursuit cependant des recherches dans de nombreux domaines littéraires, scientifiques et phillosophiques. Accusé d'impiété après la mort d'Alexandre, il s'enfuit d'Athènes et meurt l'année suivante, en 322, à Chalchis

 

 
 


 

L'oeuvre d'Aristote comportait deux cents volumes ; nous n'en possédons qu'une partie qui reflète cependant la diversité des études du philosophes.
Il avait ainsi dressé le catalogue des vainqueurs aux jeux olympiques et pythiques.
Parmi ses oeuvres philosophiques l'Ethique à Nicomaque est l'étude du but qui doit conduire nos actions. L'exemple olympique vient naturellement pour soutenir la pensée du philosophe.

 

Voir également Epictète

Ethique à Nicomaque, 1099
Victoire olympique et victoire "philosophique"

texte grec - texte français - bilingue

Ethique à Nicomaque, 1106
Un exemple de mesure

texte grec - texte français - bilingue

Mirabilium auscultationes, 834
L'origine de l'olivier d'Olympie

texte grec - texte français - bilingue

 
         
   

Bibliographie

Aristote, Éthique à Nicomaque, traduction de J. Voilquin, Garnier-Flammarion, 1965