Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 J E U X  O L Y M P I Q U E S 
Dossier
Présentation - Origine et développement des jeux Organisation des jeux à OlympieLes diverses épreuves  - Entraînement et hygiène de l'athlète - Le site d'Olympie et l'Altis - Les autres grands jeux : Delphes, Némée et Corinthe - Textes anciens - Bibliographie et liens 
Activités
Jeux antiques et modernes - Les jeux dans l'Iliade - A propos d'une Fable de La Fontaine - "Je suis né à Olympie..."

sommaire du site
Nous écrire

Homère

 

Buste d'Homère
Rome, 2ème s.
©[Louvre.edu] Photo B. Oravec

Les Jeux funèbres présentés par Homère au chant XXIII de l’ Iliade n’ont pas de rapport direct avec les Jeux Olympiques. Il aurait été dommage cependant de ne pas présenter largement ce Chant, car c’est encore dans l’œuvre homérique que l’on trouve la plus admirable évocation de la réalité des épreuves. Les autres auteurs, en effet, nous parlent des Jeux, nous présentent des anecdotes ou louent les vainqueurs ; mais on ne saurait trouver de narration plus précise que dans les chants homériques.

Cet épisode de l’ Iliade confirme que les Jeux pouvaient être organisés à différentes occasions : la cérémonie funèbre veut rendre hommage au disparu et les Jeux sont avec les rites du bûcher un éclatant hommage. Par ailleurs on se souviendra que, dans l' Odyssée ,l’épreuve imposée par Pénélope aux prétendants s’apparente à des Jeux, que les prétendants eux-mêmes prennent plaisir au “pseudo-combat” entre Ulysse déguisé en mendiant et Irôs. Alkinoos aussi organise des Jeux (chant VIII, v. 109 et suivants).Mais l’ampleur du récit et la nature des épreuves invitent à étudier avec précision l’épisode de l’Iliade.

 

 
   

Le Chant XXIII de l'Iliade

Après la mort de Patrocle, Achille a tout d'abord tiré vengeance d'Hector. Une fois ce devoir accompli, il veille aux funérailles de son ami et organise de grands Jeux qui préfigurent pour une part les Jeux Olympiques.

Le chant débute par la douleur d’Achille (v.1-107), puis par une invocation à Patrocle.( v.108 à 261). Homère présente ensuite les épreuves des Jeux pour lesquelles Achille propose des prix magnifiques. On trouve les épreuves suivantes :

- la course de chars
- le pugilat
- la lutte
- la course à pied
- le combat
- le lancer du disque
- le tir à l'arc
- le lancer du javelot

On remarque donc que l’épreuve “reine” est celle de la course, c’est aussi l’épreuve la plus noble, réservée aux chefs prestigieux. Les autres épreuves correspondent pour une large part à celles que Pindare déclare avoir été fondées par Héraclès lui-même : la course à pied, la course de char, la lutte, le pugilat, le lancer de javelot, le lancer de disque. On peut donc considérer ces épreuves comme fondamentales.