Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 J E U X  O L Y M P I Q U E S 
Dossier
Présentation - Origine et développement des jeux Organisation des jeux à OlympieLes diverses épreuves  - Entraînement et hygiène de l'athlète - Le site d'Olympie et l'Altis - Les autres grands jeux : Delphes, Némée et Corinthe - Textes anciens - Bibliographie et liens 
Activités
Jeux antiques et modernes - Les jeux dans l'Iliade - A propos d'une Fable de La Fontaine - "Je suis né à Olympie..."

sommaire du site
Nous écrire


Origine et développement des jeux olympiques

Légende


Comme toutes les grandes institutions grecques,
les Jeux Olympiques
ont une origine légendaire. 

Chronologie Sommaire

Comment calculer une date ?


Héraclès
vers 510 av. J.-C.
coupe attique à figures noires et à figures rouges

© [Louvre.edu] 1999 - photo Erich Lessing

Dans son Discours Olympique, l'orateur Lysias attribue la création des Jeux à Héraclès

 

Traduction du texte de Lysias

 

Discours Olympique, 1-2

 
776 avant J.-C.

D'autres rapportent des traditions diverses.  Ainsi Pausanias  et Strabon.

Texte de Pausanias
Le Tour de Grèce, V


Texte de Strabon 
Géographie

 

Quoi qu'il en soit, la date "officielle" de la création de la fête olympique est bien 776. Selon la tradition rapportée par Apollodore, elle commémore la victoire de Pélops sur Oenomaos, le roi de Pise, dont il voulait épouser la fille Hippodamie.

Texte d'Apollodore
Epitomé de Mythologie

 

Pendant deux siècles, les Jeux Olympiques sont une institution régionale du Péloponnèse. Ces premiers temps sont marqués par la rivalité de l' Élide - avec les deux cités de Pise et d'Élis - et de la Laconie. Très vite c'est Sparte qui dominera les jeux.

Texte de Pausanias
Le Tour de Grèce, V
du 8ème siècle
...
au 4ème siècle

avant J.-C.

Le développement des Jeux apparaît dans les diverses épreuves créées:

776 - 1ère olympiade : course de vitesse
724 - 12ème : course double
720 - 13ème : course de fond
708 - 18ème : lutte et pentathle
688 - 23ème : pugilat
680 - 25ème : course de chevaux
648 - 33ème : pancrace - course de chevaux montés
632 - 37ème : course pour enfants
628 - 38ème : pentathle pour enfants
616 - 41ème : pugilat pour enfants
520 - 65ème : hoplitodrome (course en armes)

Entre temps, en 576, Sparte renonce à imposer sa tutelle à Olympie, et l'influence d' Athènes grandit ; les colonies de Sicile notamment prennent une part active aux jeux : c'est une manière pour ces cités d'affirmer leur appartenance à la communauté grecque.

Mais on doit noter également que l'ancien esprit aristocratique disparaît. Alors que le vainqueur ne recevait, jusqu'au 5ème siècle, qu'une couronne de laurier sauvage, il bénéficie désormais de bien d'autres avantages.

En 420 cependant Sparte est exclue des jeux
En 365, la cité est d'Olympie est prise par les Arcadiens
En 324, Alexandre le Grand fait proclamer la paix à Olympie

En 313, la ville est pillée pour la première fois par Télesphore.

Textes de Philostrate
De la Gymnastique

 

 

 

 

Texte de Diogène Laërce
Vies et sentences
des hommes illustres
I,55

 

 

 

Texte de Thucydide
Histoire de la Guerre du Péloponnèse

Texte de Xénophon
Bataille dans l'Altis

du 3ème siècle
...
au 1er siècle
avant J.-C.

La ville connaît alors une première période de décadence. Non seulement les pillages se succèdent, mais c'est l'esprit des jeux qui se corrompt : les athlètes deviennent de plus en plus des professionnels à la recherche du gain, et le public réclame des épreuves de plus en plus spectaculaires.

D'autres jeux sont créés, à l'image de ceux d'Olympie : Dans l' Égypte lagide, quand Ptolémée II proclame dieu son père défunt en 283, il crée en son honneur les Ptolemaia, "concours pentétériques, isolympiques" (célébrés pour la première fois sans doute en 279/278). A cette occasion les Athéniens envoient une délégation conduite par Callias, dans le cadre des cérémonies funèbres en l'honneur de Ptolémée 1er - avant la reconnaissance officielle des fêtes pentétériques -.( Pierre Cabanes, Le monde hellénistique, Seuil).

En 146 av. J.-C., la Grèce passe sous la domination des Romains qui n'apprécient que modérément ce type de jeux. Sylla, plus tard, pense à supprimer les jeux d' Olympie pour les transporter à Rome.

 
1er siècle après J.C.

L' Empire redonne de la vigueur aux Jeux.
On instaure le culte de César, Tibère fait courir un quadrige, Néron paraît en personne aux célébrations olympiques.

Mais désormais, dans tout le bassin méditerranéen, les cités ont créé des Jeux, et les athlètes professionnels vont de cité en cité accumuler les victoires et les richesses.
A partir de 281 après J.-C., nous ne possédons plus le noms des vainqueurs olympiques.

Suétone, Vie des douze Césars
393 après J.-C.

En 393 ap. J.-C. l'empereur Théodose 1er interdit tous les jeux païens
En 426 ap. J.-C. Théodose II ordonne la destruction du temple d'Olympie.
La ville est incendiée

 
561 après J.-C.

Un premier tremblement de terre en 522 ajoute à la ruine du site.
Elle est totale après le tremblement de terre de 561 ap. J.C.