Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 J E U X  O L Y M P I Q U E S 
Dossier
Présentation - Origine et développement des jeux Organisation des jeux à OlympieLes diverses épreuves  - Entraînement et hygiène de l'athlète - Le site d'Olympie et l'Altis - Les autres grands jeux : Delphes, Némée et Corinthe - Textes anciens - Bibliographie et liens 
Activités
Jeux antiques et modernes - Les jeux dans l'Iliade - A propos d'une Fable de La Fontaine - "Je suis né à Olympie..."

sommaire du site
Nous écrire

Présentation

Entrée du stade d'Olympie

photo MT - 2004

 

 

 

Les Jeux Olympiques ont été créés en Grèce en 776 avant Jésus-Christ. Il s'agit d'un événement considérable à bien des titres. En effet, s'il existait déjà de nombreuses fêtes qui permettaient d'exalter les qualités physiques et morales des athlètes, la création de ces jeux revêt un sens tout particulier :elle est l'affirmation d'une identité, celle de la Grèce, conçue comme une culture avec une religion commune, des valeurs reconnues par tous, un idéal..

Les textes permettent parfaitement de comprendre à la fois les traits communs de cette culture et l'évolution de l'institution qui l'exprime : ce sont ces textes que nous voulons principalement offrir ainsi afin que chacun puisse, au delà des légendes et des anecdotes, comprendre l'idéal qui s'est développé dans cette petite région du Péloponnèse, pendant plus de 10 siècles.

Il faut tout d'abord saisir l'importance du phénomène religieux. Les jeux sont toujours rattachés à un culte et la célébration de la fête olympique est d'abord une cérémonie religieuse :on part du temple et l'on revient vers le temple pour consacrer sa couronne ; on accomplit des sacrifices qui aboutissent à des banquets qui ont eux aussi, toujours, un caractère religieux. La statue de Zeus d'Olympie est au centre de l'Altis, et participer aux jeux sera donc une affirmation de ce partage d'une même religion.

La participation aux jeux est ensuite liée à une organisation politique, celle de la Grèce des cités. L'athlète représente sa cité tout autant qu'il honore sa propre famille. On comprendra alors que la disparition de la liberté en Grèce altère profondément le sens des jeux, les privant d'une dimension fondamentale.

Il faut comprendre encore tout le système de valeurs qui se construit à partir de ces épreuves : les Grecs vont y affirmer pendant longtemps un idéal "aristocratique" de la pratique sportive : la victoire tant espérée dans le concours n'est pas le seul but de l'épreuve ; et cette victoire n'a pas de sens si elle n'est pas obtenue selon des règles très précises, règles d'hygiène d'abord, mais aussi règles morales.

Enfin il convient de souligner que ces jeux expriment le goût des Grecs pour le Beau. Les jeux exaltent la beauté des corps, liée nécessairement pour les anciens à la beauté morale,- les vases qui représentent ces épreuves en sont une preuve éclatante -, la beauté des gestes, et, au delà, un goût pour tout ce qu'il y a de beau, puisque les jeux gymniques seront toujours accompagnés d'autres concours, musicaux et littéraires.

Étudier les jeux olympiques - ainsi que les autres panégyries qui comportent un concours sportif - permet donc d'entrer très profondément dans l'étude de la civilisation de la Grèce ancienne et d'en saisir des aspects tout à fait essentiels.