Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 J E U X  O L Y M P I Q U E S 
Dossier
Présentation - Origine et développement des jeux Organisation des jeux à OlympieLes diverses épreuves  - Entraînement et hygiène de l'athlète - Le site d'Olympie et l'Altis - Les autres grands jeux : Delphes, Némée et Corinthe - Textes anciens - Bibliographie et liens 
Activités
Jeux antiques et modernes - Les jeux dans l'Iliade - A propos d'une Fable de La Fontaine - "Je suis né à Olympie..."

sommaire du site
Nous écrire

Tyrtée

   

Avec Tyrtée, nous nous trouvons à Sparte au temps de la seconde guerre de Messénie (vers 650 avant Jésus-Christ). Une tradition rapporte que Tyrtée fut un maître d'école boiteux que les Athéniens, appelés à l'aide par les Lacédémoniens, auraient envoyé à ces derniers par dérision ; mais il s'agit sans doute d'une légende. Tyrtée était plus vraisemblablement un joueur de flûte de Milet.


   
 

Danse guerrière
vers 450 av. J.C.
©[Louvre.edu] Photo Erich Lessing

On lui attribuait des airs de marche que les Spartiates chantaient en partant au combat. Nous ne possédons que des fragments de son oeuvre.

Texte
Tyrtée, Elégies, XII
La vraie valeur

texte grec - texte français - bilingue

 
   

 

   
   

Bibliographie

A. et M. Croiset, Histoire de la Littérature grecque, tome 2 (Lyrisme, Premiers orateurs, Hérodote), par Alfred Croiset, De Boccard, 1933.

Sites

Traduction par Leconte de Lisle (Mythorama).
http://www.mythorama.com/_mythes/indexfr.php?liste=tyr

Traduction par E. Falconnet, 1847, sur le site de Ph. Remacle.
http://users.skynet.be/remacle/grec/tyrtee.htm

Traduction E. Bergougnan, dans un ouvrage sur les "Poètes élégiaques et moralistes de la Grèce" (U. Bratelli)
http://ugo.bratelli.free.fr/PoetesElegiaques/PoetesElegiaques.pdf