Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

  L E S  S E P T   M E R V E I L L E S  D U  M O N D E
Dossier
Présentation - La pyramide de Khéops - Les jardins suspendus de Babylone - Le temple d'Artémis à Éphèse - La statue de Zeus à Olympie - Le mausolée d'Halicarnasse -  Le colosse de Rhodes - Le phare d'Alexandrie 
Activités
Pistes de travail

sommaire du site

Nous écrire


Les jardins de Babylone

 

Textes grecs

Hérodote (485-425 av. J.-C.)

Hérodote est le premier grand historien grec. Il est né à Halicarnasse vers 485 av. J.-C. Il n'a donc pas connu les guerres qu'il nous rapporte dans ses Histoires.
Exilé pour des raisons politiques, il voyagea en Égypte, en Cyrénaïque, en Phénicie et en Perse. Il parcourut également la Grèce continentale, recueillant les traditions. Puis il composa ses Histoires et fit des lectures publiques qui eurent un très grand succès. En 443, il participa à la création de la colonie de Thourioi en Grande Grèce. Il mourut vers 425.

Babylone (Histoires, I, 178-183)
Sémiramis, une reine de légende
(Histoires, I, 184)


Ctésias de Cnide (Ve siècle av. J.-C.)

Ctésias de Cnide appartient à la famille des Asclépiades. Il aurait été fait prisonnier par les Perses et, emmené à la cour du roi Artaxerxès Memnon, il devient son médecin. Ctésias se trouvait à la bataille de Cunaxa (401 av. J.-C.) aux côtés d'Artaxerxès. Il quitte la Perse en 398, et retourne dans son pays d'origine. De retour à Cnide, rédige en vingt-trois livres, sous le titre de Persika, une histoire de l'Assyrie et de la Perse, à partir des documents qu'il avait pu recueillir dans les archives du roi.

Les Jardins suspendus de Babylone

 


Bérose (seconde moitié du IVe siècle - IIIe siècle)

Bérose, qui est né à Babylone aux alentours du règne d'Alexandre le Grand sur la Perse, a écrit une Histoire de Babylone et une Histoire de la Chaldée.
C'est à cette œuvre que se réfère Flavius Josèphe pour présenter le règne du grand roi Nabuchodonosor II.

 

Philon de Byzance (fin IIIe siècle av. J.-C.)

Philon de Byzance est un savant qui a laissé de nombreux traités techniques : traités sur les leviers, les automates, les clepsydres, les fortifications. Il vivait vers la fin du IIIe siècle avant J.-C. On lui attribue le traité des Sept merveilles du Monde qui ne nous est pas parvenu entier. La partie conservée comporte deux chapitres sur Babylone : le premier concerne les Jardins, le suivant les Remparts.
Les extraits que nous possédons soulignent bien plus l'exploit technique (prouesse architecturale, immensité des constructions, génie hydraulique) que la beauté même de ces merveilles.

Il faut noter cependant que l'attribution de ce traité à Philon de Byzance est fortement contestée pour des raisons philologiques : on pense désormais qu'il s'agit de l'œuvre d'un rhéteur qui vécut entre les IVe et VIe siècles après Jésus-Christ.

Les Jardins de Sémiramis

Les remparts de Babylone

Forteresse de Sémiramis.
Description de l'univers,
D. Thierry, 1683, vol. 2
© BnF

Antipater de Sidon (mort vers 100 av. J.-C.)

On a conservé des poèmes d'Antipater de Sidon dans l'Anthologie Palatine, quelques épigrammes et épitaphes.
Parmi ces textes, on trouve une liste des merveilles du monde qui évoque à la fois les remparts de Babylone et les Jardins suspendus.

Les sept merveilles du monde

 

Diodore de Sicile (90 - 30 av. J.-C.)

Diodore de Sicile est né vers 90 avant Jésus-Christ. Il nous a laissé sous le titre de la Bibliothèque historique, une vaste histoire universelle dont nous avons conservé une partie importante. Les cinq premiers livres de la Bibliothèque sont consacrés à la période antérieure à la guerre de Troie : l'auteur nous présente les peuples anciens de l'Orient, les Égyptiens, mais aussi les Scythes.
Il attribue la liste des Sept merveilles du monde à Antipater de Sidon (Ier s. av. J.-C.).

La ville de Babylone

Babylone, la citerne et autres constructions

Les jardins suspendus de Babylone

 

© M.T.

 

Strabon (64 av.- 23 apr. J.-C.)

Les Études géographiques de Strabon, qui appartient à l'époque d'Auguste (vers 64 av. J.-C. - vers 23 apr. J.-C.), constituent une géographie universelle du monde antique en 17 livres.
Quoique Strabon ait peu voyagé, sa conception est vraiment géographique : l'auteur décrit le plus souvent le climat, le relief, l'hydrographie des régions qu'il présente. Il montre également comment ces conditions expliquent le rôle historique des peuples.

Babylone

 

Flavius Josèphe (37- 100 apr. J.-C.)

Flavius Josèphe était un chef de l'armée juive qui luttait contre Rome quand il fut capturé par le futur empereur Titus : il assista depuis le camp romain à la prise de Jérusalem en 70 apr. J.-C.
Il est l'auteur d'une Guerre des Juifs en 7 livres, ainsi que des Antiquités Judaïques, une histoire générale du peuple Juif. Dans cet ouvrage, il rappelle la déportation des Juifs à Babylone, en se référant à l'œuvre de Bérose.

Nabuchodonosor

 

Image Wikipédia
(édition de 1552)

Plutarque (50-120 apr. J.-C.)

Plutarque est né en 50 après J.-C. à Chéronée, en Béotie, d'une famille très ancienne. Après de solides études, il vient à Rome donner des conférences, puis revient dans sa chère patrie. Il devient Archonte et prêtre d'Apollon, grand prêtre de Delphes.
Il nous a laissé une œuvre considérable, dont :
– les Vies parallèles qui forment des biographies d'hommes illustres ; il y met en parallèle un Grec et un Romain célèbres comme Alexandre et Jules César ;
– des œuvres morales : 80 opuscules sur des sujets très divers, dont La Fortune d'Alexandre, recueil d'anecdotes qui révèlent le caractère du conquérant.

Alexandre, enfant, n'interroge pas les Perses sur les Jardins suspendus : ce serait une question trop puérile ! (La Vertu d'Alexandre II, 342b)

Plutarque
Image Wikipédia

Polyen (IIe s. apr. J.-C.)

Polyen fut avocat à Rome sous Marc-Aurèle et Lucius Verus. C'est à l'occasion de la guerre lancée par cet empereur contre les Parthes que Polyen lui adresse un recueil de « Stratagèmes » ou Ruses de guerres. C'est une compilation qui reprend de nombreux épisodes célèbres de l'histoire ancienne ; mais l'ouvrage n'est pas sans intérêt car l'auteur avait connaissance de recueils que nous avons perdus.

Sémiramis

 

Sémiramis
Image Wikipédia

Eusèbe de Césarée (265-339 apr. J.-C.)

Né vers 265 apr. J.-C., Eusèbe, évêque de Césarée, fut un proche de Constantin Ier et participa avec une certaine modération à toutes les querelles religieuses de son époque. Il a composé une Chronique qui reprend tous les événements depuis la Création jusqu'en 303. Dans l'extrait qui concerne les Jardins suspendus, il reprend des éléments de l'historien Abydénos.

Eusèbe de Césarée
Image Wikipédia

Philon (entre le IVe et le VIe siècle apr. J.-C.)

Les philologues modernes pensent qu'on ne peut attribuer le traité sur les Merveilles du Monde à Philon de Byzance, mais qu'il faut considérer qu'un rhéteur du même nom vécut plus de six siècles après le grand ingénieur est le véritable auteur du traité.

 

Suidas (Xe siècle apr. J.-C.)

Suidas (Suda) est un lexicographe grec qui vécut vers 970 apr. J.-C. Il a rédigé un Lexique qui est d'une très grande utilité, car il donne à la fois de nombreuses explications sur les mots eux-mêmes et leur sens qui sinon auraient peut-être été perdues ; il présente parfois aussi quelques éléments biographiques ou historiques. À la lettre N de ce Lexique, on trouve Nabuchodonosor.

Nabuchodonosor



Fac-similé de l'extrait de Suidas, dans l'édition de 1499 (BnF- Gallica - Notice n° : FRBNF37267158)

Eustathe (mort en 1198)

Eustathe de Thessalonique est un grammairien du XIIe siècle. Evêque de Thessalonique, il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont des Remarques sur Denys le Périégète, géographe auteur d'une Description du monde habité.
On retrouve dans cet ouvrage les éléments qui forment la tradition : Sémiramis fut celle qui construisit les remparts de Babylone, sa citerne et les jardins suspendus.

Sémiramis a construit les remparts de Babylone ainsi que les jardins suspendus.


Textes latins

Quinte-Curce (Ier siècle apr. J.-C.)

Nous ignorons tout de Quinte-Curce, mais quelques allusions dans son œuvre ont fait penser qu'il était contemporain de l'empereur Claude. On suppose donc qu'il vécut au Ier siècle après J.-C.
Il a écrit L'Histoire d'Alexandre le Grand en dix livres dont nous avons conservé les huit derniers, c'est-à-dire à partir du moment où il tranche le nœud Gordien avant la bataille d'Issus.

Alexandre dans Babylone

 

 

 

Pline l'Ancien (23-79 apr. J.-C.)

Pline l'Ancien est l'oncle de Pline le Jeune. Né en 23 apr. J.-C., il est mort en 79, lors de la célèbre éruption du Vésuve qui détruisit Herculanum et Pompéi. D'origine équestre, il fit une brillante carrière militaire et politique avant de devenir un homme de confiance de Vespasien.
Son œuvre est des plus diverses. Son Histoire naturelle porte sur de très nombreux sujets, histoire, géographie, ethnographie, anthropologie, botanique.

Les Jardins suspendus

Pline l'Ancien
Image Wikipédia

Lucius Ampelius (fin du IIe siècle)

Lucius Ampelius est un auteur qui vécut probablement au IIe ou au IIIe siècle apr. J.-C., mais nous n'avons aucune certitude.

Le Liber memorialis (Aide-mémoire) de Lucius Ampélius est un opuscule scolaire latin qui fut probablement écrit à la fin du règne de Marc-Aurèle (161-180) ou plus tard, à Césarée de Maurétanie.

Sémiramis