Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

  L E S  S E P T   M E R V E I L L E S  D U  M O N D E
Dossier
Présentation - La pyramide de Khéops - Les jardins suspendus de Babylone - Le temple d'Artémis à Éphèse - La statue de Zeus à Olympie - Le mausolée d'Halicarnasse - Le colosse de Rhodes Le phare d'Alexandrie
Activités
Pistes de travail

sommaire du site

Nous écrire


Le phare d'Alexandrie

 

 

Un édifice modèle

 

Un modèle architectural

    Le Phare d'Alexandrie devient très vite un modèle. Sa structure - tour carrée surmontée d'une tour octogonale couronnée d'une tour cylindrique - est reproduite dans

 le tour à trois étages de Taposiris Magna (Abousir), encore visible à 45 km à l'ouest d'Alexandrie.

 le phare d'Ostie, élevé sous l'empereur Claude, est bâti selon le même principe : on peut en voir une reproduction sur une mosaïque visible sur la page d'accueil du site
http://www.ostia-antica.org/
et sur le bas-relief dit de Torlonia :
http://www.ostia-antica.org/vmuseum/marble_reliefs.htm


 le phare
de Dubris (Douvres) construit sous Claude (restauré au Moyen Âge)
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:DoverCastle-lighthouse-2004-10-03.jpg (vue de face)
http://www.rgzm.de/navis2/harbours/Hastings/Dover5F.jpg (vue arrière)

 le phare de Forum Julii (Fréjus), sur lequel on pourra lire ce texte du XVIIIe siècle accompagné de photos modernes
http://traianus.rediris.es/textos/portaug_fr.htm

 le phare de La Corogne en Galice, sans cesse restauré jusqu'à nos jours
http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Colonne_hercules.JPG

 le phare de Leptis Magna en Libye
http://www5.flickr.com/photos/h_savill/511400405/

 le phare de Caesarea (Césarée) en Israël, de Messine, de Gesoriacum (Boulogne)
et bien d'autres...

 

Le passage du nom propre au nom commun

Le nom de Pharos passe en grec comme en latin et dans un grand nombre de langues modernes pour désigner l'ouvrage (machina, disent les Latins) qui permet d'éclairer les ports puis les côtes en général. Ce passage a posé un problème linguistique aux encyclopédistes de l'Antiquité tardive. Nous renvoyons à l'article "Phare" du Trésor de la langue française pour mesurer l'évolution sémantique du mot :
http://atilf.atilf.fr/tlf.htm