Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

  L E S  S E P T   M E R V E I L L E S  D U  M O N D E
Dossier
Présentation - La pyramide de Khéops - Les jardins suspendus de Babylone - Le temple d'Artémis à Éphèse - La statue de Zeus à Olympie - Le mausolée d'Halicarnasse - Le colosse de Rhodes Le phare d'Alexandrie
Activités
Pistes de travail

sommaire du site

Nous écrire


La pyramide de Khéops

   

Iconographie

    Égyptomanie antique - Siècles de vision déformante - Monument emblématique - Campagne d'Égypte -
Égyptologues et voyageurs - XXe et XXIe siècles

La Grande Pyramide ayant traversé les siècles, elle a donné lieu à une iconographie très abondante qui montre la fascination qu'elle suscite. Toutefois, il n'est pas fréquent que ces images renvoient explicitement à la notion de merveille, sauf quand il s'agit de séries de gravures qui représentent l'ensemble de ces sept merveilles.

L'égyptomanie antique

    Le goût pour l'Égypte, pays légendaire (Alexandre, César sont des personnages qui ont entretenu le mythe) et très présent par les échanges commerciaux, se manifeste dans l'antiquité gréco-romaine par l'adoption ponctuelle de la forme pyramidale pour des sépultures :

     La pyramide de Cestius à Rome, érigée en 12 av. J.-C., est la plus grande et la plus célèbre. La fin de la République et l'époque augustéenne voient en effet se développer, avec la conquête de l'Égypte, une mode égyptisante, qui touche autant la peinture murale que le développement des cultes orientaux.

pyramide de Cestius, Rome, Photo Maro
Pyramide de Cestius,
Rome, Photo Maro


     La tombe de Caius Annaeus Atticus, Isola sacra, Ostie, montre que ce goût touche aussi des sépultures beaucoup plus modestes et qui s'accommodent de matériaux moins nobles, en l'occurnce la brique.
Adresse : http://www.ostia-antica.org/users/valkvisuals/html/tombe_01.htm