Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

  L E S  S E P T   M E R V E I L L E S  D U  M O N D E
Dossier
Présentation - La pyramide de Khéops - Les jardins suspendus de Babylone - Le temple d'Artémis à Éphèse - La statue de Zeus à Olympie - Le mausolée d'Halicarnasse - Le colosse de Rhodes Le phare d'Alexandrie
Activités
Pistes de travail

sommaire du site

Nous écrire


La pyramide de Khéops

   

Iconographie

    Égyptomanie antique - Siècles de vision déformante - Monument emblématique - Campagne d'Égypte -
Égyptologues et voyageurs - XXe et XXIe siècles


     Au Moyen Âge et durant plusieurs siècles, la Grande Pyramide et le sphinx sont représentés de manière erronée, voire fantaisiste.

Une pyramide plus pointue

    La Grande Pyramide est perçue comme plus pointue qu'elle ne l'est réellement, dès l'époque romaine et jusqu'au XVIIIe siècle. Cette erreur dans la perception, très marquée au Moyen Âge, se trouve aussi bien dans les textes que dans les représentations graphiques. Symon Simeonis, au XIVe siècle, répète trois fois dans sa description, le terme strictus, qui signifie "étroit". Domenico Trevisan, envoyé en 1512 en ambassade en Égypte, affirme : "La longueur de chaque côté de la base est égale à la hauteur".

Pyramide, illustration de l'ouvrage d'A.Thevet, © Gallica BnF
André Thevet, Cosmographie de Levant, 1554 © BnF
comparaison des pentes des pyramides, croquis S. Royo
Comparaison : pente représentée dans l'ouvrage de Thévet et pente réelle.
Pyramides, Cosmographie de Munster, source Wikipedia
Sébastien Münster, Cosmographie universelle, 1544
Source : Wikipedia

En 1787, Volney rectifie encore : "On doit taxer d'erreur tous ceux qui donnent autant d'élévation que de base, attendu que son triangle est très sensiblement évasé." Une gravure de 1805 montre une pente plus conforme à la réalité, mais encore inexacte.
Adresse : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b7759197d.notice (site de la BnF)

Un sphinx fantaisiste

    La tête du sphinx est elle aussi déformée ; dans le récit de Domenico Trevisan, elle est décrite comme une "tête de femme", mais voici sa représentation dans la Cosmographie de Levant :

Sphinx, photo Maro
  Photo du sphinx
Photo Maro
André Thevet, Cosmographie du Levant©  Gallica BnF
André Thevet, Cosmographie de Levant, 1554, © BnF