Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

  L E S  S E P T   M E R V E I L L E S  D U  M O N D E
Dossier
Présentation - La pyramide de Khéops - Les jardins suspendus de Babylone - Le temple d'Artémis à Éphèse - La statue de Zeus à Olympie - Le mausolée d'Halicarnasse - Le colosse de Rhodes Le phare d'Alexandrie
Activités
Pistes de travail

sommaire du site

Nous écrire


La pyramide de Khéops

   

La pyramide de Khéops

« – Et moi, cria Khéops, je suis l'éternité.
Et je vis, à travers le crépuscule humide,
Apparaître la haute et sombre pyramide. »
Victor Hugo


« Si l'histoire véritable des pyramides est courte,
leur histoire légendaire est longue. »
Jean-Jacques Ampère

      Les auteurs antiques se contentent, quand ils donnent une brève liste des merveilles du monde antique, de parler de « pyramides », au pluriel, et d'évoquer en quelques mots soit leur taille gigantesque – ce sont des « montagnes » –, soit le dur labeur que représenta leur édification. Mais les auteurs grecs les plus explicites citent les pyramides de Gizeh : Diodore de Sicile évoque les « trois pyramides, mises au nombre des sept merveilles du monde » ; Strabon n'en retient que deux : « Trois de ces pyramides sont particulièrement remarquables. Il y en a même deux, sur les trois, qui sont rangées au nombre des sept Merveilles du monde ».
    Les descriptions sont souvent centrées sur la plus haute, la pyramide de Khéops, dite aussi la Grande Pyramide. C'est en tout cas cette dernière que les listes modernes retiennent fréquemment.

La seule des sept merveilles à avoir traversé le temps

      La Grande Pyramide présente la particularité d'être la seule des Merveilles à avoir traversé les siècles ; nombreux sont d'ailleurs les visiteurs qui, frappés par son antiquité, par son gigantisme, la voient comme un symbole d'immuabilité, voire d'éternité. L'intérêt porté à la prouesse technique de sa construction et à l'aventure humaine qu'elle représente ne faiblit pas ; cette pyramide reste un symbole des « mystères » que renferme l'Égypte ancienne et nombreux sont ceux qui, au cours des siècles, ont voulu y voir autre chose qu'une énorme sépulture.

Une merveille « à part »

      Les pyramides présentent la double particularité d'être des bâtiments beaucoup plus anciens que les autres merveilles, et de ne pas appartenir au monde grec, ce qui souligne le caractère exceptionnel de ces bâtiments. Depuis Alexandre le Grand, l'Égypte est en effet pour le monde grec source de fascination.