Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

  L E S  S E P T   M E R V E I L L E S  D U  M O N D E
Dossier
Présentation - La pyramide de Khéops - Les jardins suspendus de Babylone - Le temple d'Artémis à Éphèse - La statue de Zeus à Olympie - Le mausolée d'Halicarnasse - Le colosse de Rhodes Le phare d'Alexandrie
Activités
Pistes de travail

sommaire du site

Nous écrire


La statue de Zeus à Olympie

   

Visions modernes

De nombreux archéologues et architectes s'essaient à dessiner la statue de Phidias, mais malgré la description très précise de Pausanias, et les dernières découvertes dans l'atelier de Phidias à Olympie, il semble que l'œuvre résiste à la reconstitution : les dimensions et les couleurs utilisées par Panoenos et ses ouvriers ne sont pas connues avec certitude; la facture lydienne et l'emploi du verre restent aujourd'hui encore assez énigmatiques. C'est pourquoi la vision moderne de l'œuvre de Phidias peut encore laisser place à l'imaginaire graphique et littéraire.

La renommée du sculpteur
Le plafond d'Ingres au Louvre, l'Apothéose d'Homère, présente Phidias désignant de ses outils le poète : il symbolise l'hommage de la sculpture à la littérature.
Une statue de James Pradier au Louvre fait du sculpteur un artiste pensif, préoccupé par son projet d'Olympie.

La démesure de la statue
Si l'Athéna du Parthénon a été reconstruite aux États-Unis, la « merveille » d'Olympie n'existe plus que grâce à des reconstitutions virtuelles, et seul Dali semble avoir voulu s'essayer à rendre la petitesse de l'homme face à la divinité ombreuse de Zeus.
En littérature française, le verbe hugolien peut oser rivaliser avec le colosse d'or et d'ivoire.

Une statue qui interroge notre rapport au divin
Deux fables du XVIIe siècle, l'une de Boisard, l'autre de La Fontaine, soulignent de manière différente la vanité de la représentation de la divinité : Phidias refuse d'adorer une statue qu'il a lui-même créée, et pour La Fontaine les païens confondent l'idole et la vérité :
« L'homme est de glace aux vérités ;
Il est de feu pour les mensonges. »