Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 LE TEMPLE D'ARTÉMIS À ÉPHÈSE

sommaire du site

Strabon : Smyrna, Ephèse et Smyrne
(Strabon, Géographie,  XIV, 1, 4)

 .

Σμύρνα δ΄ ἦν Ἀμαζὼν ἡ κατασχοῦσα τὴν Ἔφεσον,ἀφ΄ ἧς τοὔνομα καὶ τοῖς ἀνθρώποις καὶ τῇ πόλει, ὡς καὶ ἀπὸ Σισύρβης Σισυρϐῖται τινὲς τῶν Ἐφεσίων ἐλέγοντο· καὶ τόπος δέ τις τῆς Ἐφέσου Σμύρνα ἐκαλεῖτο,ὡς δηλοῖ Ἱππῶναξ·

" ᾤκει δ΄ ὄπισθε τῆς πόλιος ἐνὶ Σμύρνῃ με ταξὺ Τρηχείης τε καὶ Λεπρῆς ἀκτῆς."

Ἐκαλεῖτο γὰρ Λεπρὴ μὲν ἀκτὴ ὁ πρηὼν ὁ ὑπερκείμενος τῆς νῦν πόλεως,ἔχων μέρος τοῦ τείχους αὐτῆς· τὰ γοῦν ὄπισθεν τοῦ πρηῶνος κτήματα ἔτι νυνὶ λέγεται ἐν τῇ Ὀπισθο λεπρίᾳ· Τραχεῖα δ΄ ἐκαλεῖτο ἡ περὶ τὸν Κορησσὸν παρώρειος. Ἡ δὲ πόλις ἦν τὸ παλαιὸν περὶ τὸ Ἀθήναιον τὸ νῦν ἔξω τῆς πόλεως ὂν κατὰ τὴν καλουμένην Ὑπέλαιον, ὥστε ἡ Σμύρνα ἦν κατὰ τὸ νῦν γυμνάσιον ὄπι σθεν μὲν τῆς τότε πόλεως,μεταξὺ δὲ Τρηχείης τε καὶ Λεπρῆς ἀκτῆς. Ἀπελθόντες δὲ παρὰ τῶν Ἐφεσίων οἱ Σμυρναῖοι στρατεύουσιν ἐπὶ τὸν τόπον, ἐν ᾧ νῦν ἔστιν ἡ Σμύρνα, Λελέγων κατεχόντων· ἐκβαλόντες δ΄ αὐ τοὺς ἔκτισαν τὴν παλαιὰν Σμύρναν διέχουσαν τῆς νῦν περὶ εἴκοσι σταδίους.

Strabon, Géographie,  XIV, 1, 4

   

Smyrna était l'Amazone qui avait un moment régné sur Ephèse, et ville et habitants avaient retenu son nom, tout comme un de leurs dèmes avait déjà pris, en souvenir de Sisyrbé, le nom de Sisyrbites. Ajoutons que l'un des quartiers ou faubourgs d'Ephèse portait plus spécialement le nom de Smyrna ; ces paroles d'Hipponax en font foi :

«Il loge derrière la ville dans Smyrna, entre Trachée et Lépré-Acté».

Sous ce nom de Lépré-Acté on désignait l'espèce de butte qui domine la ville actuelle et qui supporte une partie de son mur d'enceinte ; cela est si vrai, qu'aujourd'hui même, quand on veut parler des propriétés sises en arrière de cette butte, on dit toujours «les terrains de l'Opistho-léprie». D'autre part, le nom de Trachée désignait tout le terrain en pente qui borde le Coressus. Or, l'ancienne Ephèse (Palaeo-Ephesos) étant groupée autour de l'Athénaeum, qui aujourd'hui est hors de la ville, près [de la fontaine] Hypéloeon, Smyrne, on le voit, devait se trouver près du Gymnase actuel, c'est-à-dire effectivement derrière Palaeo-Ephesos et entre Trachée et Lépré-Acté. Mais les Smyrnéens voulurent se séparer des Ephésiens : ils se dirigèrent alors en armes vers la partie de la côte où s'élève aujourd'hui la ville de Smyrne et que les Lélèges occupaient, en expulsèrent ce peuple et bâtirent Palaeo-Smyrna, à 20 stades de distance de l'emplacement de la ville actuelle.

Traduction  Amédée Tardieu (Paris, ed° Hachette, 1867)

Texte intégral disponible sur le site mediterranee.net