Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 LE TEMPLE D'ARTÉMIS À ÉPHÈSE

sommaire du site

Thucydide : sacrifice de Tissaphernès à Artémis
(Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse,  VIII, 109)

 .

Ὁ δὲ Τισσαφέρνης αἰσθόμενος καὶ τοῦτο τῶν Πελοποννησίων τὸ ἔργον καὶ οὐ μόνον τὸ ἐν τῇ Μιλήτῳ καὶ Κνίδῳ (καὶ ἐνταῦθα γὰρ αὐτοῦ ἐξεπεπτώκεσαν οἱ φρουροί)͵ διαϐεϐλῆσθαί τε νομίσας αὐτοῖς σφόδρα καὶ δείσας μὴ καὶ ἄλλο τι ἔτι βλάπτωσι͵ καὶ ἅμα ἀχθόμενος εἰ Φαρνάϐαζος ἐξ ἐλάσσονος χρόνου καὶ δαπάνης δεξάμενος αὐτοὺς κατορθώσει τι μᾶλλον τῶν πρὸς τοὺς Ἀθηναίους͵ πορεύεσθαι διενοεῖτο πρὸς αὐτοὺς ἐπὶ τοῦ Ἑλλησπόντου͵ ὅπως μέμψηταί τε τῶν περὶ τὴν Ἄντανδρον γεγενημένων καὶ τὰς διαβολὰς καὶ περὶ τῶν Φοινισσῶν νεῶν καὶ τῶν ἄλλων ὡς εὐπρεπέστατα ἀπολογήσηται. Kαὶ ἀφικόμενος πρῶτον ἐς Ἔφεσον θυσίαν ἐποιήσατο τῇ Ἀρτέμιδι. 

(Thucydide, Histoire de la Guerre du Péloponnèse,  VIII, 109)

   
Tissaphernès devina une nouvelle machination des Péloponnésiens, qui avaient déjà opéré de la sorte à Milet et à Knide, d'où ils avaient chassé les garnisons perses. Il jugea qu'il s'était rendu terriblement odieux à leurs yeux et voulut éviter le retour de pareils dommages. Il supportait mal d'ailleurs l'idée que Pharnabazos, qui les avait appelés depuis moins de temps et à moins de frais que lui, pût en tirer plus d'avantages que lui-même contre les Athéniens. Aussi décida-t-il d'aller les trouver dans l'Hellespont pour leur reprocher leur conduite à Antandros et se justifier, du mieux qu'il pourrait, au sujet de la flotte phénicienne et des autres méfaits dont on l'accusait. Il se rendit d'abord à Ephèse, où il offrit un sacrifice à Artémis

Traduction de  Jean Voilquin, Paris, librairie Garnier frères, sans date
Texte intégral disponible sur le site remacle.org