Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !

-

 LE TEMPLE D'ARTÉMIS À ÉPHÈSE

sommaire du site

Vitruve : Les bois employés dans le temple

(De l'Architecture,  II, 9, 13)

 .

 Item cedruset iuniperuseasdem habent virtutes et utilitates; sed quemadmodum ex cupressu et pinu resina, sic ex cedro oleum, quod cedrium dicitur, nascitur , quo reliquae res cum unctae, uti etiam libri, a tineis et carie non laeduntur. Arboris autem eius sunt similes cupresseae foliaturae , materies vena directa. Ephesi in aede simulacrum Dianae , et etiam lacunaria, ex ea, et ibi et in ceteris nobilibus fanis propter aeternitatem sunt facta. Nascuntur autem hae arbores maxime Cretae, et Africae, et nonnullis Syriae regionibus.

(De l'Architecture,  II, 9, 13)

   

Le cèdre et le genièvre présentent les mêmes qualités et les mêmes avantages ; et de même que le cyprès et le pin produisent de la résine, de même on voit sortir du cèdre une huile qu'on appelle cedrium ; les objets qui en sont frottés, les livres, par exemple, sont entièrement à l'abri des teignes et de la piqûre des vers. Les feuilles de cet arbre ressemblent à celles du cyprès, et les fibres de son bois sont droites. Dans le temple d'Éphèse, la statue de Diane et les lambris ont été faits avec du cèdre, et sa durée l'a fait admettre dans tous les autres temples fameux. Cet arbre croît principalement eu Crète, en Afrique et dans quelques contrées de la Syrie.

Texte français :  traduction nouvelle par M. Ch.-L. Maufras. C. L. F. Panckoucke, 1847. 

Texte intégral disponible sur le site de Philippe Remacle