Vous êtes dans un espace d'archives.   Découvrez le nouveau site Musagora !


Les Muses - Sources

 

Nicolas Poussin, Orphée et Eurydice - détail : Orphée - © Louvre.edu

Le témoignage des voyageurs de l'Antiquité, en particulier Pausanias, fait apparaître plusieurs cultes liés à des sanctuaires régionaux.

Andrea Mantegna ,
Mars et Vénus, dit Le Parnasse - détail : Apollon
© Louvre.edu

Il semble qu'il y ait eu, dans la Grèce ancienne, plusieurs groupes de Muses, dont les Muses de Thrace et les Muses de l'Hélicon.

Les Muses de Thrace sont liées au culte de Dionysos et au mythe d'Orphée.

Les Muses de l'Hélicon, en Béotie, liées au culte d'Apollon, sont les plus connues.

    L'Hélicon est une chaîne de montagnes de 30 km de long, en Béotie, qui culmine à 1748 m. Elle formait la frontière entre la Béotie et la Phocide (où se trouve Delphes). C'était une montagne consacrée au culte d' Apollon et c'est là qu'on trouve le plus ancien sanctuaire des Muses.

    Sur ses flancs, deux sources très connues :

    - la source Hippocrène, née d'un coup de sabot de Pégase, autour de laquelle la légende raconte que les Muses chantaient sous la direction du dieu,

    - la source Aganippe.

    Le sanctuaire des Muses était sur le flanc oriental de la montagne, juste au-dessus des villages de Thespies et d'Acra, patrie d'Hésiode.
    Sur le site du Ministère de la culture grec, une description du site archéologique.