Fermer la fenêtre
 
Mme Rabiaa Kssiouar, responsable du secteur familles, centre social de Bethoncourt


  
Le centre social intervient au quotidien auprès de certains enfants à partir de 3 ans, et met en place des actions auprès d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes. Il est essentiel d’établir des liens entre le centre social, les enfants, les parents et l’école. Des partenariats forts et collectifs ont été institués avec des parents.
Exemples d’actions :
- restauration scolaire ;
- commissions de parents :
. une commission sur chaque site,
. travaux début décembre,
. réalisation d’un livret pour suivre l’enfant, son comportement à l’école ou lors de l’accompagnement ; évaluation des enseignants, des parents, des accompagnateurs ; auto-évaluation de l’enfant ; l’évaluation porte seulement sur la capacité ; le travail de l’enfant est valorisé ;
- animations d’activités scientifiques au sein de l’école primaire ou au collège ;
- accompagnement scolaire : aide au travail personnalisée ;
- activités de loisirs : activités scientifiques, informatique, vie quotidienne (accidents domestiques, santé, hygiène alimentaire, présentation d’expositions)…
Le problème majeur vient du fait que les parents focalisent leur attention sur les devoirs, surtout s’ils parlent mal le français ; ils recherchent des animateurs enseignants. Les collectifs de parents sont actuellement la seule solution trouvée pour obtenir la participation des parents.

Échanges
- Le livret du centre social : il échappe actuellement à l’institution ; une cogestion ne serait-elle pas souhaitable ?
- Formation, rôle, statut des intervenants (bénévoles, semi-professionnels, professionnels) : une réflexion sur la professionnalité serait nécessaire, ainsi que sur la situation par rapport à des structures spécialisées telles que Acadomia.