Bien Lire  
.Liens Nouveautés du site, Plan du site, Contact
Page Actualités Atelier
Page Atelier
Page Médiathèque
Page Syndicat d'initiative
Page Échanges
Le cédérom TSL, un outil multimédia au service des enfants et adolescents atteints de troubles spécifiques du langage oral et écrit
 


Auteur : Patrice Couteret (formateur au Cnefei)
Niveau : collège - école primaire

Depuis le début des années 90 s’est développé au Cnefei un pôle de ressources et de formations sur les Troubles spécifiques du langage oral et écrit (TSL, TSLO pour désigner les dysphasies, TSLE les dyslexies). Dans ce cadre et conformément aux missions du Centre reconnues par le Plan d’action interministériel pour les « enfants atteints d’un trouble spécifique du langage oral et écrit » (mars 2001) et sa circulaire MEN-DGS de mise en œuvre1, diverses productions ont été réalisées ou sont en voie de l’être (vidéos, brochures, etc.). Le cédérom « TSL » est l’une d’entre elles.
À qui s’adresse-t-il ?
Ce cédérom est consacré aux enfants, adolescents et adultes qui, parmi d’autres facteurs possibles pouvant perturber leurs apprentissages, sont aussi atteints d’un TSLO (dysphasie) ou d’un TSLE (dyslexie). Il s’adresse d’abord aux professionnels du système scolaire qui ont ou auront à s’en occuper mais aussi aux parents concernés par ces troubles touchant leur enfant. Si ces personnels et les parents sont plus particulièrement visés par cet outil, les autres professionnels concernés (médecins, rééducateurs, psychologues, etc.) le sont aussi. Dans l’optique d’un indispensable travail pluriprofessionnel, ils pourront y trouver une vue d’ensemble de ce qui est fait et est possible de faire pour les enfants atteints de TSL à l’intérieur du système scolaire.
Les objectifs
Le cédérom TSL vise d’abord à informer de façon précise et claire les personnes concernées. Pour cela ses contenus ont été suivis et validés par un comité scientifique composé d’experts reconnus, cliniciens et universitaires : Monique Plaza (psychologue à l’hôpital de la Salpêtrière) et Renée Cheminal (neuropédiatre au CHU de Montpellier) d’une part, Jean-Émile Gombert, (professeur à l’université de Rennes) et Michel Fayol, (professeur à l’université de Clermont-Ferrand). Comme le constatent le Plan d’action et sa circulaire de mise en œuvre, la France a pris quelque retard dans la reconnaissance de ces troubles et les difficultés présentées par ces jeunes sont encore mal appréhendées. Parallèlement à cela, même si chacun s’informe et cherche à faire de son mieux, les professionnels reconnaissent qu’il y a encore trop de pratiques isolées et/ou compartimentées qui se révèlent préjudiciables aux progrès des jeunes. Il s’agit donc, aussi, d’organiser la globalité des diverses prises en charge. Cela suppose la coordination d’un travail interdisciplinaire – spécialistes différents d’un même champ professionnel, comme par exemple les enseignants spécialisés et non spécialisés – et pluriprofessionnel – entre professionnels de catégories différentes : enseignants, orthophonistes, médecins, psychologues, etc. Dans cette optique, l’autre objectif majeur de ce programme est, dans un souci de formation, la sensibilisation et la suggestion de pistes pour développer le travail collectif. Ce dernier collectif est supposé s’intégrer dans le cadre d’une problématique globale de repérage des troubles, de prévention des difficultés, de diagnostic et de mise en œuvre d’accueils, de prises en charge et d’interventions adaptées plus ou moins spécialisées faisant appel à l’ensemble des professionnels du secteur.
Pourquoi un cédérom ?
Il s’agit de mettre à la disposition des personnels de l’Éducation nationale et des parents (en tant que membres de la communauté éducative) et sur le même support, un support ensemble important – très diversifié mais cohérent – de connaissances. La consultation de ce type de ressources par le biais d’un cédérom étant encore actuellement plus banalisée que sur Internet, nous avons pour l’heure choisi ce support. Cependant, après l’évaluation de cette première édition, nous envisagerons l’opportunité de proposer une version révisée et augmentée sur Internet ou sur DVD-rom.
Vus les objectifs et les publics visés et bien que de nombreuses pistes pédagogiques, éducatives et/ou rééducatives soient proposées, ce n’est pas seulement une « banque » d’outils et/ou de recommandations, car divers cédéroms ou sites Internet ayant cette vocation sont déjà disponibles (de fait, certains sont cités dans la partie « S’informer » du cédérom). L’ergonomie et la navigation dans le cédérom ont été conçues aussi pour concourir aux objectifs précédemment décrits. Certains outils existant sur le marché ont des visées proches (exemple : ceux d’Ortho-Éditions ou de Signes-Éditions2) mais sont « ciblés » sur un public autre et/ou plus restreint. Ils nous semblent complémentaires de notre réalisation qui cherche à mettre en synergie et en cohérence les informations présentées sous diverses formes : des textes, des schémas, des photographies, des reproductions de travaux d’enfants, des animations et des vidéos.
Contenus
Le cédérom « TSL » tente de faire le point sur les connaissances actuelles concernant ces troubles spécifiques et les troubles dits « associés », sur leurs repérages et dépistages dans et hors de l’école mais aussi sur ce qu’il est possible de faire pour prévenir, amoindrir et/ou compenser leurs effets. Chacun peut constater que ces derniers perturbent durablement et parfois gravement tant les apprentissages scolaires que le développement personnel des enfants et adolescents atteints de TSL. Leur insertion sociale et professionnelle est souvent compromise et leurs retards graves peuvent même être source d’illettrisme. De plus leurs conduites et difficultés sont souvent « inédites » et difficiles à comprendre. Aussi tant les repérages, dépistages ou diagnostics que les interventions éducatives, rééducatives ou pédagogiques s’avèrent problématiques. Le consensus est qu’aucun bilan n’est complet et définitif et qu’aucune « méthode » rééducative ou pédagogique, aussi bonne soit-elle, ne peut être suffisante seule. Il n’est donc pas proposé « ce qu’il faudrait faire » mais, plus modestement, des témoignages de pratiques. À côté de cela, l’expérience des professionnels montre aussi que c’est la coordination cohérente des aides et des prises en charge par un travail pluriprofessionnel soutenu et régulier, qui aide ces enfants et adolescents sur le long terme. En tant qu’aide au travail collectif, le cédérom propose donc à chacun des informations sur les « qui fait quoi, pourquoi, quand, où, comment et dans quelles conditions » de tous les autres « maillons de la chaîne » (parents compris). À chaque praticien il a été demandé de développer, outre les informations relevant de sa spécialité, les articulations effectives de celle-ci avec celles des autres. Enfin, l’inclusion des références législatives concernant le système scolaire, d’articles abordant les pratiques à l’étranger, d’adresses et /ou de liens concernant les TSL et d’une bibliographie générale (délibérément composée de références presque exclusivement en langue française) poursuit les mêmes visées. Outre les textes-écrans, cela représente 61 articles et 6 vidéos.
Architecture et navigation
Dès l’entrée dans le cédérom, deux documents vidéos sont disponibles à gauche de l’écran (illustration 1) : le premier présente un enfant (diagnostiqué « dysphasique ») qui lit mais dont l’élocution est perturbée, l’autre un enfant plus âgé (diagnostiqué « dyslexique ») qui rédige une lettre avec plusieurs « fautes » d’orthographe. À droite un texte de présentation, accessible soit sous forme écrite, soit oralisé, développent les problèmes posés, les objectifs du cédérom et les publics concernés.
Consulter l’illustration 1 : Le premier écran de présentation du cédérom (fichier PDF - 250 Ko)

Les attentes de celui qui consulte, selon qu’il est enseignant de cycle 1, enseignant spécialisé dans un établissement, psychologue scolaire, formateur d’Institut universitaire de formation des maîtres, médecin scolaire, professeur du secondaire ou parent sont différentes. Des approches diversifiées, à la fois complémentaires et plus ou moins approfondies, sont donc proposées. Aussi, dans une seconde étape, l’utilisateur est invité à choisir (illustration 2) soit un parcours individualisé en fonction de sa situation, soit un parcours exhaustif. Dans le premier cas, le parcours ne comprend que les modules qui nous ont semblé – a priori et au moins dans un premier temps – plus particulièrement intéresser les personnes se trouvant dans les situations indiquées.
Dans le second cas, c’est l’ensemble des modules qui est proposé et c’est à l’utilisateur de se construire son parcours ou de suivre l’ensemble pas à pas, de façon linéaire.
Consulter l’illustration 2 : L’écran des choix de parcours personnalisé (fichier PDF - 250 Ko) Après un clic sur le choix, le sommaire correspondant s’affiche (ici le sommaire global de l’illustration 3)

Après avoir essayé divers modèles d’organisation architecturale, nous avons pris l’option de différencier deux grandes rubriques TSLOral (Dysphasies) et TSLEcrit (Dyslexies) et, dans chacune, de regrouper différents apports pour répondre aux questions : « Qu’est-ce que c’est ? »3 et « Qu’est-il possible de faire ? » dans et hors de l’école. Par ailleurs, une partie intitulée « S’informer » regroupe un ensemble de documents concernant des aspects pratiques, réglementaires ou permettant des comparaisons avec ce qui se passe à l’étranger (définitions, conceptions, organisations, pratiques).
Consulter l’illustration 3 : Le sommaire global du cédérom TSL (fichier PDF - 210 Ko)

Chaque module (cf. illustration 4) comprend une Introduction qui présente le thème abordé et ses diverses parties. L’utilisateur peut sélectionner et parcourir la ou les parties (de A à C) du module en cliquant sur Suite ou, à l’aide du bandeau supérieur bleu sur A, B ou C. Les points importants concluent en synthétisant les différents apports. Quand ils apparaissent dans les textes, les numéros d’article ou de vidéos visualisés en bleu sont actifs : en cliquant dessus, le document correspondant apparaît. Celui-ci peut aussi être consulté (imprimé ou téléchargé) en cliquant sur son titre dans les parties « Pour en savoir plus ». De plus, un glossaire est disponible en permanence : pour y accéder, il suffit de sélectionner d’un clic la première lettre du mot recherché dans l’alphabet situé verticalement à droite de l’écran.
Consulter l’illustration 4 : Un écran de présentation du module TSLE : Introduction au thème « L’apprentissage de la lecture et ses difficultés » (fichier PDF - 230 Ko)

Évoquons enfin l’adaptation de « l’interface utilisateur » ; pour faciliter la lecture des utilisateurs ayant… des difficultés de lecture, nous avons choisi de sonoriser le texte général de présentation, l’Introduction et les Points importants de chaque chapitre. Cette lecture orale se fait au choix de l’utilisateur par l’intermédiaire de l’icône du haut-parleur (bandeau du bas, à droite). L’utilisateur a aussi le choix entre deux tailles et deux polices de caractère (Helvetica et R. Sassoon) reconnues pour leur lisibilité. Fonds, couleurs, interlignes, contrastes et mise en page des écrans ont été pensés dans la même optique.
Nous dirons pour conclure avoir cherché à faire au mieux pour rendre accessible un sujet extrêmement complexe. Il s’agissait en particulier de clarifier des notions souvent peu familières aux enseignants et aux parents, en particulier celles qui proviennent des champs médicaux et paramédicaux. Les nombreux exemples de pratiques ont pour but de les concrétiser et nous souhaitons que ce cédérom aide les praticiens à se les approprier. Parallèlement à cela, les aspects liés au travail collectif entre professionnels ne nous semblent pas… spécifiques. À partir de l’exemple des TSL, c’est donc finalement la question de l’intégration scolaire des enfants en très grande difficulté ou en situation de handicap qui se voit ici concrétisée.

Le cédérom « Troubles spécifiques du langage oral et écrit » est disponible :
- au Cnefei : 58-60, avenue des Landes – 92150 Suresnes. Tél. : 01 41 44 31 29
Site Internet : www.cnefei.fr
- au CRDP de Lille : 3, rue Jean Bart BP 199 – 59018 Lille Cédex. Tél. : 03 20 12 40 80
Mél : multimedia.crdp@ac-lille.fr

Patrice Couteret, formateur au Cnefei, responsable du projet.
 
Article paru dans le numéro de La nouvelle revue de l’AIS (Adaptation et intégration scolaires) intitulé « Handicap, difficultés scolaires et inégalités sociales »,
n° 31, octobre 2005.
 
Mise en ligne en janvier 2006.



En savoir plus :

Acteur ou témoin, vous pouvez réagir

Retour à la liste

 
Haut de page
Copyright CNDP
Nouveautés du site Plan du site Contact Partenaires Mentions légales Crédits