Bien Lire  
.Liens Nouveautés du site, Plan du site, Contact
Page Actualités Atelier
Page Atelier
Page Médiathèque
Page Syndicat d'initiative
Page Échanges
Le contrat de lecture : un outil pour organiser la lecture en réseau
 


Auteur : Michel Peltier (chargé de mission)
Établissement : CNDP
Académie : Paris
Département : Paris
Niveau : cycle 3 - cycle 2 - cycle 1

Introduction
Faire lire en réseau, c’est proposer à ses élèves de mettre en lien des ouvrages de littérature jeunesse et offrir un éclairage particulier sur l'œuvre ou les œuvres étudiées.
En quoi le dispositif associé de contrat de lecture, favorise-t-il chez les élèves des compétences de lecteur (celles attendues par les programmes pour l'école) ?
Les niveaux de lecture étant très variables jusqu’au cycle 3, cette démarche organise une réelle pédagogie différenciée permettant de prendre en compte les goûts, les rythmes et les compétences de lecture très sensiblement différents chez les élèves d’une même classe. L’enfant peut ainsi approcher les ouvrages de manière adaptée à son propre niveau par :
- la lecture personnelle et silencieuse ;
- l’approfondissement de certains extraits de l’ouvrage ;
- la lecture à haute voix par l’adulte ;
- l’audition de lecture.
Le principe du contrat de lecture 
Chacun lit ce qu'il peut dans un ensemble de livres ayant des points communs (même thématique, même collection, même illustrateur, genre littéraire identique, etc.), afin d’en parler en classe, d’en extraire certaines données, de découvrir les caractères qui les unissent ou les différencient, afin de construire, au sein du groupe, des références culturelles, des émotions et des connaissances et installer ainsi des habitudes, des compétences culturelles de lecture.
Le « milieu classe » amène les élèves à construire un comportement de bon lecteur : avoir un livre en cours devient normal, les débats, l'organisation, la vie de la classe, l'ambiance banalisent cette attitude. Cela ne bride pas les meilleurs lecteurs et donne l'habitude aux enfants de « sauter » d'un livre à l'autre. Ainsi, il modifie le rythme de lecture et améliore le comportement de lecteur dans le cadre souhaité par les programmes pour l’école.
La constitution de ce type de corpus va aider à la rotation des livres, enrichir les débats littéraires : ceux qui auront lu le livre présenteront leurs impressions qui pourront être contradictoires, à eux d’apprendre à argumenter avec l’aide du maître, les autres leur poseront les questions attendues et décideront (ou pas) de lire le livre présenté. Lors d’un autre débat littéraire, ils confirmeront ou infirmeront les opinions déjà avancées, relançant les échanges autour de ce livre pour d’autres. Ainsi, ils découvriront que quelqu’un peut avoir une opinion différente de la leur (ce n’est pas grave, c’est une impression de lecture) et devront apprendre à argumenter plus finement à l’oral.
Les objectifs de cette organisation de classe
- Gérer l’hétérogénéité de la classe pour faire progresser tous les élèves ;
- Organiser une pédagogie différenciée en classe : voir un extrait des programmes de 2002 ;
- Entrer dans une culture littéraire : voir un extrait des documents d’application des programmes Littérature au cycle 3.
Le choix des livres du contrat
La sélection peut-être réalisée :
- par le maître ;
- par les élèves de la classe au cours d’une « chasse aux trésors » à la BCD ou à la bibliothèque municipale (les livres doivent être écrits par tel écrivain, illustrés par tel illustrateur ou comportant tel type de personnage, un ogre par exemple) ;
- par un groupe d’élèves, sur les indications du maître, pour les autres lecteurs de la classe à l’occasion d’un atelier littéraire.
Le choix peut également venir de l’extérieur de la classe à l’occasion de la participation à un prix littéraire local ou national : le prix Chronos et le Grand prix littéraire des écoles de la 9e circonscription du Val-de-Marne par exemple.
Le coût
Afin d’organiser un contrat de lecture, acheter 30 livres pour 30 élèves revient au même coût qu’acheter 10 livres différents en 3 exemplaires ! Il s’agit ici d’un projet de pédagogie différenciée. Le rythme de lecture autonome est individualisé ; les lecteurs ont un éventail de choix plus large ; le « manque » de livres favorise les échanges sur les lectures. De plus, il devient possible d’élargir la richesse du corpus proposé en alimentant celui-ci à l’aide d’autres œuvres empruntées à la bibliothèque municipale, proposés par des inspections, des CRDP ou des CDDP (consulter les valises pédagogiques de littérature jeunesse proposées par le CDDP de la Marne) à d’autres classes ou écoles ou en provenance du secteur de l’occasion.
Projet de finalisation
Pour donner du sens aux apprentissages, les données extraites des livres pendant les séances consacrées à ce corpus (identification des supports littéraires, des personnages, des lieux des aventures, des époques des récits, des analogies, repérage des structures narratives, des références culturelles, des transgressions et des évolutions, etc.) seront utilisées pour un projet défini en fin de contrat : la fabrication d'une exposition à la BCD, la rencontre avec un auteur, la publication d'une histoire issue des lectures, les jeux détournés utilisant des données issues des livres rassemblés (jeu de l’oie des œuvres lues, Trivial Pursuit, enrichissement du site de l’école, etc.). Des projets qui auront permis de dire, lire, écrire en classe.
L’organisation de ces séances du contrat de lecture aide les enfants à tisser des réseaux de relations entre les livres. C'est ce que nous appelons la lecture en réseau.
Où et quand lire ?
La lecture des œuvres s'effectue en classe et ailleurs selon les directives des programmes pour l’école (à la maison, à la BCD, en vacances, etc.), ceci afin d’aider à ancrer des habitudes.
Le coin réunion
Toujours présent dans les classes de l’école maternelle, nous préconisons son installation dans les classes de l‘école élémentaire. Apprendre à parler, c’est apprendre à écouter ; se voir pour s‘écouter. Ce coin réunion va devenir le coin symbolique de la prise de parole dans la classe.
Trois bancs et une chaise organisée en U seront suffisants.

D’autres activités pourront s’y tenir tout au long de la journée (dire et écouter des poésie, chanter, observer un objet et en parler, organiser d’autres débats, travailler avec les ardoises, etc.)
Les rituels : parler souvent des lectures
Parler le plus souvent des livres, de leur contenu, des émotions ressenties, du lieu et du moment où on les a lus, des ressemblances avec d’autres livres, etc.
Chaque jour, à l’accueil ou à un autre moment de la journée, dans le coin réunion, donner rituellement l’habitude de parler des livres. L'apprentissage est une pratique sociale et socioculturelle qui suppose des interactions complexes entre les individus et leur environnement social. Les actions de ritualisation ont une fonction d’intégration et de perpétuation d'un groupe social. Ainsi, les enfants de la classe, qui a priori n’aiment pas lire, vont chercher à intégrer le groupe de ceux qui aiment lire ou lisent beaucoup…
Les séquences (constituées de séances)
Elles s’effectuent forcement en classe à l’aide du contenu des livres. Il s’agit de moments de synthèse et de mise en réseau. Ces séances obligent à des lectures complémentaires d'ouvrages dans lesquels des informations concourent à l'intelligibilité. D’autres types d'écrits seront utilisés : des documentaires, des journaux, l’ordinateur...
Des exemples d’activités :
- construire la carte d’identité d’un personnage ;
- reporter sur une carte le trajet d’un navigateur ;
- identifier les personnages historiques ou non dans un roman historique ;
- classer dans l’ordre chronologique des romans historiques en fonction de l’époque racontée et construire ensuite avec ce travail une nouvelle strate (avec un statut précisé) sur la frise historique de la classe et la consultation de documentaires sur l’époque ;
- étudier des illustrations d'albums, consulter des livres d'art, lire des biographies, consulter et constituer des bibliographies...
Lieux et temps des lectures
Grouper ensemble une série d'ouvrages aide les enfants à faire des mises en réseau et étudier la particularité d’un ensemble. Un bon lecteur est en contact avec les livres et des écrits différents : il sait choisir et affronter la quantité de lecture. Il est capable de lire intégralement des livres et de s'arrêter avant la fin si besoin. Tout s’apprend. Faciliter les croisements culturels et connaître beaucoup de livres aide à aimer lire et à automatiser cette pratique.
Le tableau mural
Il doit être construit au début du contrat. Les élèves colleront un logo compris par tous leurs impressions sur le livre : certains utilisent les signes + et –1, d’autres élèves fabriquent le tableau mural en art visuel.
« Travail de mise en réseau »
Ici, ce panneau mural correspond au travail de mise en réseau après le travail proposé sur le livre Deux graines de cacao (voir le texte intégral Littérature (2) au cycle des approfondissements, cycle 3 (fichier PDF – 779 Ko)). Les livres proposés à la lecture, présents dans le tableau ci-dessus, racontent tous l’esclavage dû au commerce triangulaire.

Consulter la liste des ouvrages présents dans le tableau.

Pour information, cette organisation est mise en œuvre dans de nombreuses classes, dans les trois cycles de l’école élémentaire, dès la petite section de l’école maternelle (avec les aménagements nécessaires) jusqu’en 4e de SEGPA.

Pour réagir à cet article, pour témoigner ou nous faire parvenir des mises en réseau ou des photos de panneaux muraux organisant vos contrats de lecture.

Des internautes ont réagi : lire leurs messages (dernier message posté février 2006).

Ce texte, extrait de l'ouvrage Entrer en littérature. Guide-ressources CM2, sous la direction de Dominique Roure (Bordas, 2004) a été réécrit pour le site BienLire.

Mise en ligne en mai 2005. Mise à jour en septembre 2005

Pour en savoir plus
Consulter le glossaire pour la littérature à l'école.


En savoir plus :

Acteur ou témoin, vous pouvez réagir

Retour à la liste

 
Haut de page
Copyright CNDP
Nouveautés du site Plan du site Contact Partenaires Mentions légales Crédits