Fermer la fenêtre
 
Super Gafi (2003)


  

Auteurs : Collection dirigée par Alain Bentolila, professeur de linguistique et Georges Rémond, IEN.
Martine Descouens, institutrice, Jean-Paul Rousseau, directeur d’école d’application.
Avec la participation de Christian Lamblin, professeur des écoles.
Illustrations : Mérel.

Éditeur : Nathan.

Matériel pour l'élève
- Un manuel.
- Deux cahiers d’exercices.
- Un carnet de mots.
- Cinq magazines.

Matériel pour l'enseignant
- Un guide pédagogique comprenant des conseils pédagogiques, un CD audio et des fiches à photocopier.
- Une pochette de matériel collectif comprenant des posters et des images.

Prix 2004
- Un manuel : 10,25 €.
- Deux cahiers d’exercices : 5,25 € l’un.
- Un carnet de mots : 3,50 €.
- Cinq magazines (matériel complémentaire) : 5,00 € l’un.
- Un guide pédagogique : 30,00 €.
- Une pochette de matériel collectif : 75,00 €.
Présentation
Le manuel, découpé en dix modules de six séquences, propose les « aventures » de Gafi le fantôme et de ses amis : Rachid le timide, Pascale la géniale, Arthur le gros dur, Mélanie la chipie et Pacha le chat. Ces péripéties sont entrecoupées de sept séquences intitulées « Pause » qui permettent l’étude de textes variés (documentaires, BD, recette...) facilitant ainsi un travail pluridisciplinaire.
La structure du manuel est répétitive : la page de gauche présente les illustrations et le texte support, la page de droite est consacrée à l’étude du code et à la sensibilisation à l’organisation syntaxique des phrases.
À la fin de chaque module, une page de révisions synthétise les découvertes à travers différents exercices et invite à la lecture des magazines.

Le guide pédagogique propose :
- des conseils pédagogiques sur l’apprentissage de la lecture et sur l’utilisation de la méthode ;
- des fiches « Conduite de séquences » pour chacune des soixante séquences ;
- des conseils concernant l’exploitation des magazines ;
- des fiches photocopiables présentant des projets d’écriture, des étiquettes mots, le texte des chansons et comptines ;
- un tableau récapitulatif des phonèmes-graphèmes et des mots clés ;
- un tableau de programmation indiquant la répartition des modules sur l’année scolaire ;
- un CD audio regroupant les comptines et chants permettant de développer la conscience phonologique.

Les cahiers d’exercices ont une couverture souple et colorée (21 x 29,50 cm), les pages intérieures sont bicolores. Une double page correspond à une séquence de travail.

Le carnet de mots propose une page pour chaque graphie étudiée accompagnée d’un mot repère (par exemple, le « ain » de main). Les élèves sont invités à classer les mots découverts en fonction de la place de la graphie dans le mot (au début, au milieu ou à la fin). Un sommaire leur permet de retrouver une page recherchée.

Les livres magazines invitent les élèves à lire des textes variés. Ils sont de petits formats et de présentation attrayante.
Conformité avec les programmes de 2002 1

L’ensemble pédagogique (constitué par le manuel,
le guide pédagogique, etc.)
permet-il à l’élève :
Réponses


MAITRISE DU LANGAGE ORAL
- d’entrer dans le dialogue didactique
 
Aucune recommandation pédagogique ne figure dans le guide pédagogique
- d’accéder à la compréhension d’un texte entendu
**
La méthode propose à l’enseignant de lire les textes du manuel.
- de parler sur des images
**
Des activités sont proposées cependant la monotonie des illustrations permet de supposer que le champ des possibles sera très limité.
- d’augmenter le vocabulaire disponible
**
Tout particulièrement dans la seconde moitié du manuel.


LECTURE
Étude du code
- de comprendre le principe alphabétique
***
Satisfaisant.
- de reconnaître les unités distinctives composant les mots : syllabe, attaque du mot [consonne(s) précédant la voyelle], rime [voyelle et consonne(s) suivant la voyelle], progressivement phonème
- de savoir segmenter les textes en mots, en syllabes, en phonèmes
****
Très satisfaisant.
On relève beaucoup de propositions pour développer la conscience phonologique.
La méthode est en grande partie au service de l’étude du code : lecture de syllabes (intitulée « Gamme »), des puzzles combinatoires (l/i ( li ( le lit) avec des couleurs différentes pour mieux isoler la syllabe des déterminants et des lettres muettes.
Un phonème peut être étudié en plusieurs séquences (par exemple [s] : séquence 28 « s », séquence 29 « c » et « ç », séquence 52 « ssion » et « tion »).

- d’identifier les mots par la voie indirecte (analyse du matériel graphique et synthèse des unités identifiées, complémentarité entre exercices de lecture et exercices d’écriture)
****
La lecture de mots composés de syllabes connues est régulièrement proposée.
La complémentarité entre les exercices de lecture et les exercices d’écriture est assurée.
- d’identifier les mots par la voie directe
***
Un capital mots est proposé dans le manuel.

Lire et comprendre des textes variés
- de lire des textes variés, de découvrir des ouvrages issus de la littérature de jeunesse
**
On relève la présence de textes variés dans les séquences « Pause », ils sont peu nombreux et de qualité inégale.
Les magazines proposent eux aussi des textes diversifiés.
Il est à noter que des titres d’ouvrages de référence pour le « coin lecture » sont proposés.
- d’accéder à la compréhension littérale des textes
***
Satisfaisant.
On relève cependant une certaine monotonie dans les exercices proposés.
- d’accéder à la compréhension fine des textes
**
Quelques exercices sont proposés.
Lecture à haute voix
- de lire à haute voix
**
La lecture à haute voix des textes du manuel est proposée.


ÉCRIRE DES TEXTES
- de s’entraîner par des activités graphiques
***
Dans le cahier d’exercices, on peut regretter que les modèles d’écriture soient sur la page de gauche, la pliure du cahier pouvant gêner les élèves dans leurs gestes graphiques.
La police utilisée n’est pas toujours exacte (par exemple le « d »).
Il sera intéressant de compléter ces exercices d’entraînement par l’utilisation d’un cahier d’écriture.
- d’acquérir des compétences en orthographe
****
De nombreux exercices pertinents sont présents dans la méthode.
- de produire des écrits
***
Les exercices proposés sont diversifiés et en quantité suffisante.

Un avis positif
- Le guide pédagogique guide les enseignants « pas à pas » ; ce point positif peut cependant se révéler extrêmement contraignant pour travailler en projet ou tout simplement pour donner du sens aux apprentissages.
- Les outils proposés sont de maniabilité satisfaisante pour des élèves de cet âge.
- Le manuel présente les intentions pédagogiques, informant ainsi les familles.
- La sensibilisation à l’organisation syntaxique des phrases est très intéressante.
- On remarque des suggestions de débats appelées « Pour prolonger la discussion ».
- On ne trouve aucune référence aux fêtes annuelles, ce qui évite d’étudier un texte sur Noël en février ou inversement.
- Des titres d’ouvrages pour le « coin lecture » sont proposés, ce qui incite l’enseignant à se diriger vers la littérature de jeunesse.
Des réserves
- Les personnages ont été choisis pour permettre aux enfants de facilement s’y identifier, cependant les aventures présentées restent peu intéressantes. D’autre part, la présence d’un fantôme était loin d’être indispensable, on aurait pu nous proposer les aventures d’une « bande » de copains joyeux et rieurs. Finalement, Le Club des 5 n’était pas si mal.
- Le manuel et la démarche proposée sont répétitifs, ce qui peut lasser les enseignants.
- Les illustrations sont uniformes et peu attrayantes, mais c’est une question de goût.
- Les comptines présentes dans le CD audio ont été exclusivement écrites par M. Rémond, on pouvait espérer une ouverture culturelle plus large.
- Certaines consignes des cahiers d’exercices sont assez complexes pour de jeunes élèves, ce qui ne facilite pas un travail autonome.
- On peut regretter que les textes présentés dans le manuel de l’élève soient prioritairement au service de l’étude du code, par exemple « Son ami Gafi y va aussi » pour l’étude du [i] bien sûr ou « Elle lave le pull » pour l’étude de... devinez.
- Dans le but de faire prendre conscience aux élèves des groupes de mots pouvant être déplacés, le manuel propose des « phrases » numérotées pouvant surprendre, par exemple : « Mélanie est un chat » ou « C’est sur une souris qu’Arthur fait du ski ». Seul un fond coloré indique que l’on a affaire à des phrases « absurdes ». Était-ce nécessaire dans le manuel ? Cela aurait pu être proposé en exercices d’entraînement.
- La version 2003 reste proche de celle de 1992 : si vous souhaitez quitter votre monotonie quotidienne, choisissez une autre méthode.
- On pouvait imaginer l’utilisation des magazines comme facultative, cependant, si l’on souhaite sortir de la routine quotidienne, elle s’avère indispensable, bien que Gafi y soit encore trop présent.
- On peut regretter que les compétences visées ne soient pas regroupées dans un tableau de programmation annuelle.
Tout compte fait
Comment faire du neuf avec du vieux ? En voici un bel exemple.


Annick Vinot, conseillère pédagogique
Pour le site BienLire, juillet 2004
 
Réagir à ce point de vue