###site###,###chemin###, ###update###
Ministère de l'éducation nationaleCanopé le réseau de création et d'accompagnement pédagogiquesCanopé Département du Jura

Les maquis du Jura

"J'ai changé cent fois de nom, j'ai perdu femme et enfants, mais j'ai tant d'amis, et j'ai la France entière"

La complainte du partisan, Emmanuel D'Astier de la Vigerie

Plusieurs mouvements indépendants composent la Résistance armée dans le Jura:
• Des groupes rattachés à l’Armée Secrète.
• Des Francs-Tireurs et Partisans (F.T.P.) communistes.
• Des groupes de sabotage du Spécial Operations Executive (SOE) soutenus par la Grande-Bretagne.
Tous adoptent une organisation militaire. En février 1944, ces différents groupes seront unifiés dans les Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I.).

 

La clandestinité fait partie de la vie des résistants traqués par Vichy comme par les Allemands. Ils se dissimulent sous de fausses identités parmi la population ou dans le maquis, mais cela n’écarte pas tous les dangers. Suite à des infiltrations, des arrestations, ou pire, des dénonciations, des réseaux entiers sont “moissonnés” par les services de sécurité allemands, à l'exemple du réseau FTP de la région doloise.

 

Une poignée à l’origine, les combattants de l’ombre sont rejoints, à partir de 1943 par des jeunes réfractaires au S.T.O., et après le 6 juin 1944 qui donne le signal de l’insurrection, par un grand nombre de volontaires. Héberger, nourrir, armer, entrainer cet afflux de nouvelles recrues seront les principales difficultés des maquis.

 

La Résistance est en liaison permanente avec la France Libre et les Alliés. Ses chefs s’envolent régulièrement pour Londres depuis des terrains jurassiens afin d’en rapporter des ordres, du matériel, de l’argent. Des armes sont parachutées pour permettre à la Résistance d’armer les maquis et de harceler l’occupant, surtout après le débarquement en Normandie.

 

À partir de 1943, l’activité de la Résistance s’intensifie. Elle  multiplie les actes de sabotage et vise particulièrement le trafic ferroviaire essentiellement utilisé par l’occupant pour le déplacement de ses troupes ou le pillage économique du pays. Les troupes allemandes ne sont plus en sécurité dans le Jura. La Résistance s’attaque également à toute forme de collaboration.

 

La montée en puissance de la Résistance et son harcèlement permanent de l’occupant attirent de féroces représailles, aveugles ou ciblées, sur les maquis et sur les populations civiles. Les mois d’avril et de juillet 1944 sont terribles pour les Jurassiens, faisant plusieurs centaines de morts et de déportés, et de nombreux villages désolés.

La formation des maquis

Évolution du nombre de combattants de la Résistance dans le Jura (1940-1944)
Évolution du nombre de combattants de la Résistance dans le Jura (1940-1944)
Carte du maquis de Bletterans d'après le général Simonin (E. Pauly)
Carte du maquis de Bletterans d'après le général Simonin (E. Pauly)
Résistants dans les bois de Bonlieu (A.D.J. 5Fi2912)
Résistants dans les bois de Bonlieu (A.D.J. 5Fi2912)
Sentinelle (A.D.J. 14Fi5167)
Sentinelle (A.D.J. 14Fi5167)
Résistants au repos (A.D.J. 5Fi2913)
Résistants au repos (A.D.J. 5Fi2913)
Entrainement au tir (A.D.J. 5Fi2911)
Entrainement au tir (A.D.J. 5Fi2911)
Formation des recrues, rapport du groupe FFI Albert, 12-19 août 1944 (A.D.J. 1J108)
Formation des recrues, rapport du groupe FFI Albert, 12-19 août 1944 (A.D.J. 1J108)
Groupe de maquisards (Frontenay) en déplacement, 1944 (A.D.J. 1J108)
Groupe de maquisards (Frontenay) en déplacement, 1944 (A.D.J. 1J108)
Carte des déplacements du Maquis Dubois d'après son journal de marche (A.D.J. 1J142) (E. Pauly)
Carte des déplacements du Maquis Dubois d'après son journal de marche (A.D.J. 1J142) (E. Pauly)
Lettre de dénonciation (A.D.J. 304W194)
Lettre de dénonciation (A.D.J. 304W194)
Citation pour la Croix de guerre attribuée au village de Saint-Didier (A.D.J.)
Citation pour la Croix de guerre attribuée au village de Saint-Didier (A.D.J.)

Atterrissages et parachutages

Atterrissages clandestins près de Bletterans, Libre Comté, 1945 (A.D.J. Pr222)
Atterrissages clandestins près de Bletterans, Libre Comté, 1945 (A.D.J. Pr222)
Lettre de dénonciation d'un atterrissage à Nance, août 1943 (A.D.J. 331W51)
Lettre de dénonciation d'un atterrissage à Nance, août 1943 (A.D.J. 331W51)
Parachutage d'armes à Beaufort et arrestations 21 avril-4 mai 1943, rapport de la gendarmerie (A.D.J. 331W54)
Parachutage d'armes à Beaufort et arrestations 21 avril-4 mai 1943, rapport de la gendarmerie (A.D.J. 331W54)
Citation pour la Croix de Guerre attribuée à Villevieux (A.D.J.)
Citation pour la Croix de Guerre attribuée à Villevieux (A.D.J.)

Les maquis en action

Attentat contre un train de troupes allemandes, 2 sept. 1943 (A.D.J.304W73)
Attentat contre un train de troupes allemandes, 2 sept. 1943 (A.D.J.304W73)
Attentat contre un train de ravitaillement, 30 sept. 1943 (A.D.J.304W73)
Attentat contre un train de ravitaillement, 30 sept. 1943 (A.D.J.304W73)
Déraillement d'un train dans les gorges de la Billaude près de Champagnole (A.D.J.14Fi5099)
Déraillement d'un train dans les gorges de la Billaude près de Champagnole (A.D.J.14Fi5099)
Télégramme annonçant un attentat en gare de Saint-Claude, 29 mai 1944 (A.D.J.332W52)
Télégramme annonçant un attentat en gare de Saint-Claude, 29 mai 1944 (A.D.J.332W52)
Sabotage aux salines de Montmorot, 27 sept. 1943 (A.D.J.304W73)
Sabotage aux salines de Montmorot, 27 sept. 1943 (A.D.J.304W73)

Les représailles

Opération de police contre le maquis à Lect, mars 1944 (A.D.J.304W97)
Opération de police contre le maquis à Lect, mars 1944 (A.D.J.304W97)
Carte de la répression allemande contre le maquis du Haut-Jura en 1944 (E. Pauly)
Carte de la répression allemande contre le maquis du Haut-Jura en 1944 (E. Pauly)
1ère page de la liste des 307 habitants de Saint-Claude déportés le 9 avril 1944. 170 ne rentreront pas des camps (A.D.J.304W32)
1ère page de la liste des 307 habitants de Saint-Claude déportés le 9 avril 1944. 170 ne rentreront pas des camps (A.D.J.304W32)
Représailles à Charchilla, 11 juillet 1944 (A.D.J.331W9)
Représailles à Charchilla, 11 juillet 1944 (A.D.J.331W9)
Saint-Didier incendié le 25 avril 1944 après l'exécution de 2 policiers allemands (A.D.J.1J108)
Saint-Didier incendié le 25 avril 1944 après l'exécution de 2 policiers allemands (A.D.J.1J108)
La répression justifiée par les autorités allemandes (ADJ 72W35)
La répression justifiée par les autorités allemandes (ADJ 72W35)
 
 
Plan du site - Informations légales - Intranet - les fils RSS Canopé académie de Besançon Suivez nous sur Twitter (nouvelle fenêtre) partagez notre veille avec Diigo nos vidéos à regarder sur YouTube (nouvelle fenêtre) nos vidéos à regarder sur Dailymotion (nouvelle fenêtre)
Canopé département du Jura, Chemin des Dombes, BP 90324 - 39015 Lons-le-Saunier CEDEX - Tél 03 84 47 22 86 - Fax 03 84 47 60 01
Courriel : cddp39@ac-besancon.fr © Canopé académie de Besançon - 2014