###site###,###chemin###, ###update###
Ministère de l'éducation nationaleCanopé le réseau de création et d'accompagnement pédagogiquesCanopé académie de Besançon

Serious games ou jeux sérieux

Soyons sérieux jouons... Les administrations, les entreprises développent de nombreux jeux vidéos de formation. Découvrez dans ce dossier quelques exemples adaptés à l'enseignement. Un premier pas dans le monde foisonnant des serious games. N'hésitez pas à nous donner votre avis ou à partager vos propres découvertes.

Le monde économique a perçu depuis longtemps l'intérêt et la puissance des jeux vidéos dans ses formations – en mercatique ou logistique par exemple.

Array
Dans le cadre d'une campagne de recrutement de soldats, l'armée britannique propose un jeu de simulation très dynamique qui met le candidat dans des situations de choix.

Si à l'origine, l'armée et la médecine se réservaient l'accès à ces techniques pour assurer la formation de leurs personnels, on voit clairement que ces pratiques s'étendent peu à peu aux formations continues des grands groupes industriels.

 

 

Peut-on appliquer ce type d'outils aux élèves afin de leur faire acquérir des connaissances, les entraîner ou les évaluer ?

Le monde de l'éducation s'interroge sur la pertinence de ces «jeux sérieux» en classe.
Deux dossiers sont en ligne :

Un autre regard sur les jeux vidéos.

Avec l'arrivée de consoles telles que la Nintendo DS (jeux d'entraînement cérébral) ou la Wii (jeux d'activités sportives utilisés dans les maisons de retraite ou dans le péri-scolaire), le public regarde le jeu vidéo autrement.

L'académie de Créteil ouvre pour la deuxième année un concours. Le but est d'imaginer et de réaliser un jeu vidéo en rapport avec les programmes scolaires à l'aide de deux outils de création libres «Scratch» et «Tangara».

Trois exemples de jeux sérieux :

Pour l'école : Super-Kimy

Voir le jeu : Super Kimy

«Super-Kimy» est un jeu pédagogique en ligne pour les enfants de 7 à 11 ans proposé par la Fondation de la Maison de la Chimie et l'Union des Industries Chimiques. Il permet d'aborder une quinzaine de thèmes (l'eau, les transports, l'énergie, la maison écologique...), à travers des pages d'informations (apport de ressources), suivies de jeux et de quiz portant directement sur les notions vues auparavant.

 

Voir le  jeu Food ForcePour le collège : Food Force

Un jeu conçu par le PAM – Programme Alimentaire Mondial – afin de faire prendre conscience des besoins pour la mise en œuvre des secours aux populations victimes de catastrophes naturelles ou de guerres.

Pour le lycée et BTS/IUT : Cyber Budget

Voir le jeu : Cyber budgetUn serious game conçu par le Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie et destiné à faire découvrir le fonctionnement du budget de l'État. Ce jeu, composé de quatre missions, propose de prendre la place du ministre du budget !

 

 

 

Quelques pistes de réflexion :

Array
Food Force mission 1

Quelles compétences sont travaillées lors de la pratique d'un jeu sérieux?

Par exemple, avec le jeu Food Force, lors de la mission 1 pendant laquelle on doit survoler des groupes de populations afin de les recenser, la compétence mise en jeu relève principalement de la dextérité, c'est-à-dire de sa capacité à manœuvrer les flèches du clavier afin de diriger l'hélicoptère ; cependant, en y regardant de plus près, on s'aperçoit que ce type d'activité nécessite aussi stratégie (en organisant sa démarche afin de réussir sa mission), capacité à se repérer sur un plan en 2D et coordination entre sa main et son œil.

Néanmoins, cet exemple comme de nombreux autres, nous montre que les activités de jeu relèvent souvent de la dextérité et peuvent être réussies avec une bonne maîtrise technique sans connaissance du sujet.

Le type de jeu le plus intéressant est celui qui demande que l'on prenne connaissance des ressources afin de progresser dans le jeu.

Un jeu sérieux peut-il apporter des connaissances ?

Opération Food Force au Lycée Bartholdi de LureNous avons mené une expérience au lycée professionnel Bartholdi à Lure avec Food Force : chaque élève travaille individuellement afin de compléter un questionnaire. Cette activité (de 35 minutes) fut mise en place au début de la séquence afin de fournir des informations sur le PAM au lieu de se baser sur un document plus classique. Les élèves se sont impliqués dans le jeu et ont complété le questionnaire. Ils ont apprécié cette façon de travailler, même si pour eux il y a une antinomie entre le jeu et l'École.

Cependant, il semble bien que les élèves aient acquis des savoirs sur le PAM, ré-utilisables dans la production d'une synthèse commune.
On s'aperçoit dans cet exemple que le professeur utilise le jeu comme une ressource au même titre qu'une autre, il apporte des connaissances par le biais des vidéos que les élèves visionnent individuellement.

Que peut-on évaluer à travers un jeu ?

Les jeux intègrent la plupart du temps une échelle de réussite par l'affichage d'un score ; certains même proposent des quiz. Cependant, il est nécessaire de déterminer les compétences évaluées si on veut retirer une information pertinente des résultats obtenus.


Ecran de Food Force nutritionExemple : la mission 2 de Food Force sur l'élaboration d'une ration équilibrée ; le joueur doit composer une ration saine et riche en nutriments en mélangeant du riz, des haricots, de l'huile,  du sucre et du sel. La réussite de cette activité s'obtient surtout par tâtonnement, toutefois il est utile d'avoir certaines connaissances en nutrition. L'évaluation n'en est pas vraiment une, le professeur pourra  se servir de cette activité pour analyser les erreurs et introduire des notions scientifiques... avant d'évaluer lui-même ses élèves de façon traditionnelle.


Ecran Super Kimy confitureUn autre exemple, dans Super-Kimy, avec l'activité intitulée «le dessert moléculaire» : le jeu sollicite les représentations de l'élève - comment faire une confiture, avec quels ustensiles, quels ingrédients... ? Des points sont attribués, et en cas de réussite seulement, l'élève a accès à des explications scientifiques, telles que la structure moléculaire de la pectine, l'importance de la température....

Au final, l'élève pourra s'auto-évaluer grâce à un quiz. Là encore, le professeur, s'il veut évaluer l'élève, devra sortir du jeu pour valider l'acquisition des connaissances.

L'évaluation, formative ou sommative, au sens où on l'entend dans l'enceinte scolaire, n'est pas vraiment de mise dans l'univers du jeu, aussi sérieux soit-il.

En quoi les jeux de simulation peuvent-ils être pertinents en classe ?

Ecran de Cyber budgetLe jeu Cyber-Budget propose à tout internaute d’approfondir ses connaissances relatives à la gestion des finances publiques.
Quatre missions sont planifiées autour du calendrier budgétaire : la préparation du budget, sa programmation, son vote et sa gestion.
Bien que le jeu amène à mobiliser des connaissances sur la gestion des finances publiques, on déplore tout de même une trop longue introduction avant le jeu, une interactivité limitée ainsi qu'un  faible paramétrage du jeu et un graphisme plutôt sommaire.



Ecran de Clim WayClim Way est un jeu de simulation sur le thème du réchauffement climatique. Le but de ce jeu en ligne est de réduire les gaz à effet de serre d'une région en opérant sur différents facteurs. Ce serious game est complété par une exposition virtuelle composée de plus de 300 documents vidéo, et permettant ainsi d'apporter des connaissances sur les différentes technologies favorisant le développement durable. Au cours du jeu, de nombreuses fenêtres avec du texte fourni apportent des informations pour réussir la mission.

Il y a donc bien dans chacun de ces jeux des apports pédagogiques.
L'avantage des jeux de simulation est qu'ils permettent de faire des essais, d'expérimenter des situations. Ainsi, ces jeux peuvent être exploités en classe à condition de revenir sur leur déroulement afin de faire prendre conscience des actions et de leurs conséquences.

D'autres pistes !

« Kaïsha »

Le Rectorat de l’Académie de Poitiers et le Centre Européen des Produits de l’Enfant soutiennent un projet de jeu vidéo en ligne – «Kaïsha»-, dont l'objectif est de faire découvrir de manière ludique, aux adolescents, le monde professionnel. Au cours du jeu, ils vont acquérir le vocabulaire propre à l’entreprise et comprendre les principaux mécanismes qui en régissent le fonctionnement.

En mode nomade

Les jeux sérieux ne sont pas exclusivement en ligne ou sur DVD ; on en trouve également pour les consoles portables ou les téléphones portables :

 

Conclusion

Il est évident que les serious games ont le vent en poupe et que les acteurs du monde économique ont bien compris leur intérêt pédagogique pour leurs programmes de formation : le gouvernement lui-même, dans son plan de relance 2009, a sélectionné 49 projets de jeux sérieux .

Dans le monde éducatif, on devine un fort potentiel, on réfléchit beaucoup, on imagine que les élèves seront très intéressés de prime abord, mais on sent aussi que les jeux existants à ce jour ne répondent pas entièrement aux attentes des enseignants, notamment en terme d'évaluation. Néanmoins, certaines productions sont remarquables, parce qu'elles apportent des ressources.

Enfin, on peut parier que les serious games de demain mélangeant jeu et connaissances dans l'interactivité deviendront à coup sûr de véritables outils pédagogiques.



Dossier réalisé par Marie Boerlen, Philippe Millet et Christian de Thy du CDDP de la Haute-Saône. Mars 2010

Partagez votre expérience, donnez votre avis ...

Yann, 16-03-10 09:58 :
Bonjour,

Je suis enseignant en mathématiques et je travaille à la réalisation d'un serious game pour enseigner cette matière.

Le dossier sur le serious game pour l'éducation que vous avez réalisé nous encourage dans notre démarche puisque ses conclusions sont tout à fait en phase avec ce que nous pensons. Sur leur potentiel considérable, ainsi que sur le constat que les serious games existants sont trop peu orientés vers les savoirs scolaires et leur évaluation.

Bonne continuation dans votre démarche.

Yann Cogan.
 
 
Plan du site - Informations légales - Intranet - les fils RSS Canopé académie de Besançon Suivez nous sur Twitter (nouvelle fenêtre) partagez notre veille avec Diigo nos vidéos à regarder sur YouTube (nouvelle fenêtre) nos vidéos à regarder sur Dailymotion (nouvelle fenêtre)
Canopé académie de Besançon - 5 Rue des Fusillés - BP 1153 - 25003 Besançon Cedex - Tél : 03 81 25 02 50 - Fax : 03 67 10 10 03
Courriel : crdp@ac-besancon.fr © Canopé académie de Besançon - 2014