Santi di Tito

(Borgo San Sepolcro, 1536 – Florence, 1603)

La veillesse
(Les âges de la vie) 

Huile sur bois

H : 76cm ; L : 54cm 

© Musée Fesch/J.-F. Paccosi

Le quatrième panneau, enfin, nous montre la vieillesse. Une femme âgée vêtue d’un manteau marron, la tête recouverte d’un foulard blanc, marche le dos courbé en s’appuyant sur un bâton. Près d’elle se tient une chouette aux yeux ronds et jaunes, qui symbolise la sagesse : une des qualités que l’on reconnaît volontiers aux personnes âgées qui ont acquis les leçons de la vie, et ont du recul par rapport aux erreurs de la jeunesse. Devant elle, on aperçoit une tortue, symbole de la longévité, mais aussi pour rappeler la lenteur, se faisant le miroir de la vieille femme marchant doucement avec sa canne.

 Le personnage a une apparence sereine, ce qui n’est pas le cas du ciel : les coups de pinceau sont très visibles et créent ainsi un ciel menaçant, qui, par ses tons de vert nous rappelle que nous sommes en hiver, la quatrième saison de l’année, le symbole du repos et de la mort périodique de la nature. Là aussi, la nature nous rappelle qu’il s’agit également de la fin de la vie de notre personnage.
 
Le soleil couchant, qui signifie que la journée est terminée, nous ramène également vers l’idée de la mort, comme il nous avait rappelé la naissance avec l’aube dans le premier panneau.
 
Auteur : C. Brothier/J.-L. Arrighi