Accueil

Concours National de la Résistance et de la Déportation

Les résistants face à la répression

Lien vers les ressources sur le même thème

Biographie dʼEdouard Maury

Né le 1er juillet 1905 à Paris, il devient égoutier à la Ville de Paris. Candidat sur la liste communiste aux élections municipales de 1935 à Fontenay-sous-Bois (Seine), il devient ensuite secrétaire de la section locale du Secours populaire. Mobilisé en 1939, il reprend son travail d'égoutier après l'armistice et se lance dans la Résistance. En 1942, il est responsable du syndicat clandestin reconstitué des égoutiers et aussi commissaire interrégional des FTP sous le pseudonyme de Pierre.

Le 10 août 1942, il est arrêté à son domicile, 4 rue Anatole France, devant sa femme et son fils, par les inspecteurs de la BS 2 qui ne trouvent ni armes ni documents compromettants. Le 3 mars 1943, il est condamné par la section spéciale de la cour dʼappel de Paris avec deux autres Fontenaysiens à quatre ans de prison et 1 200 francs dʼamende. Il est reconnu membre dʼun groupe de communistes de Fontenay et coupable dʼavoir distribué des tracts au marché de La Varenne. Ses responsabilités au sein des FTP ne sont pas connues et ne sont pas découvertes par la suite. Le 20 septembre 1943, les trois hommes deviennent « otages politiques ». Le 15 novembre 1943, ils sont transférés à la prison de Fresnes et mis « à la disposition des autorités allemandes ». Leur jugement est cassé, le tribunal militaire allemand, réuni le 20 décembre rue Boissy-d'Anglas, les condamne à mort pour « lutte contre l'occupant ». Edouard Maury est fusillé le 29 décembre 1943 au Mont-Valérien.