Accueil

Concours National de la Résistance et de la Déportation

Idéologie et chronologie de la répression de la Résistance en France

Lien vers les ressources sur le même thème

Réunion à Marseille entre René Bousquet, Bernhard Griese, et le préfet de région Marcel Lemoine, 23 janvier 1943.

coll. Bundesarchiv.

René Bousquet, secrétaire dʼEtat à lʼIntérieur, est à droite, cigarette à la main ; Bernhard Griese, chef de la police allemande à Marseille, est à gauche ; le préfet de région Marcel Lemoine est au centre.

 

Depuis la veille, le quartier du Vieux Port est cerné. La police française quadrille une grande partie de la ville et procède à près de 40 000 vérifications dʼidentité. 6 000 personnes sont arrêtées par les Français, 2 000 sont déportées par les Allemands, 1 500 immeubles sont détruits. Il sʼagit pour lʼOccupant de faire disparaître une zone urbaine considérée comme dangereuse. René Bousquet ordonne aux forces de lʼordre de lʼEtat français de faire lʼessentiel du travail répressif.