CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse

Télémaque

Lettres et correspondance

consulter la bibliographie

Lettres et correspondance 

Image d'illustration. Lettres et correspondanceLa mode des lettres (correspondances célèbres et historiques, recueils de lettres authentiques, lettres ouvertes et polémiques), a favorisé dès le dix-huitième siècle la publication de romans épistolaires et de lettres fictives.
Cette fiche a pour objectif d'aider les enseignants à faire découvrir ou approfondir la notion de genre épistolaire à leurs élèves, à travers un corpus d'ouvrages de littérature de jeunesse (fiction, documentaires, lettres authentiques). La bibliographie correspondante est classée mais il sera intéressant de faire découvrir ce classement par les élèves eux-mêmes.
Avec les plus jeunes, des albums proposant des collections de cartes postales (Cartes postales, Mon album de cartes postales) ou des albums de lettres à manipuler pourront permettre d'aborder l'univers de la correspondance. Quelques unes des pistes proposées ici ont été développées par Monique Gautheron dans les numéros 29, 31 et 32 de la revue Argos, éditée par le CRDP de l'académie de Créteil.

Pistes d'activités

Activités de lecture   

Effectuer des tris   

Si tu veux être mon amie. GallimardProposer aux élèves un choix de livres dans la bibliographie et leur demander de trouver le point commun à tous ces livres.
Trier les lettres authentiques et les lettres fictives. Rechercher les points communs de chaque groupement et argumenter les critères de tri.
À l'intérieur du corpus des lettres fictives, on pourra faire la différence entre la fiction réaliste, c'est-à-dire des échanges épistolaires qui pourraient être réels, par exemple L'horizon bleu, et des échanges totalement imaginaires, par exemple Lettres de l'écureuil à la fourmi.
Rechercher des indices pour faire la différence entre les lettres authentiques et les échanges fictionnels réalistes : relever les noms cités et les comparer, lire la biographie de l'auteur, la préface, la postface... Le corpus que nous proposons dans la bibliographie correspondante permettra aux élèves de classer les livres de fiction en plusieurs groupes : échanges épistolaires, lettres à sens unique, collections de lettres et polyphonie, lettres fictives inscrites dans des récits.

Les voyages d'Hyppolite Podilarius.  Points de suspensionOn peut faire effectuer un autre tri à partir d'un autre corpus pour déterminer différents types de courrier :
Lettres personnelles, cartes postales, dépliants, lettres officielles, lettres administratives, professionnelles, messages, bouteilles à la mer, courrier électronique...

Pistes sur la forme  

Frérot Frangin. SarbacaneChercher le(s) destinataire(s) et l'expéditeur du courrier. Repérer leur nombre à l'aide des signatures et des en-têtes. Repérer la formule d'appel, la formule finale, la date, le lieu d'origine, la signature (Les voyages d'Hyppolite Podilarius, Mamman-Dlo, Il court, il court, le père Noël...).
Effectuer un travail sur le paratexte : répertorier ce qui entoure la lettre (rechercher l'en-tête, un tampon, un post scriptum, le timbre, la présence d'une enveloppe ou non).
Relever les indices qui aident à comprendre qu'il s'agit d'une lettre, par exemple, un changement de typographie par rapport au reste de l'histoire (Le secret de grand-père, Quand je serai grand, je serai le Père Noël, Ta Lou qui t'aime...).

Dans certains échanges épistolaires, la typographie change également en fonction de l'interlocuteur (Frérot Frangin, Mémé, t'as du courrier ! Réponds-moi si je t'écris). Repérer ces changements et les variations de points de vue qu'ils provoquent pour le lecteur.

Quand je serai grand, je serai le Père Noël.  L'école des loisirsPistes dans l'illustration   

Rechercher des albums ou des romans illustrés dans lesquels on voit un personnage lire ou écrire une lettre.
À partir des ouvrages qui mettent en scène la lettre, remarquer de quelle façon celle-ci est mise en valeur, encadrée ou non, glissée dans une enveloppe, roulée, pliée.
Dans les albums, les lettres sont parfois décorées dans un style propre à l'expéditeur (Quand je serai grand, je serai Père Noël). Relever les différents types de décorations, les classer, en produire.
Remarquer avec quels outils elle a été écrite. Répertorier les différents outils et les techniques possibles.
Chercher de quelles façons on pourrait représenter la lettre lorsqu'elle ne l'est pas.
Remarquer si l'illustration donne à voir le contenu de la lettre ou la situation de lecture ou d'écriture.

Pistes sur le contenu   

Rassembler des lettres sur une thématique pour réaliser une collection de lettres.
Relever et lister le vocabulaire propre à la lettre et à la correspondance, dans ce qui entoure la lettre (expéditeur, destinataire, télégramme, adresse, code postal), et dans son contenu (formules de politesse, d'affection...).

À partir de lettres mystérieuses (Quand je serai grand, je serai Père Noël), faire des hypothèses sur l'identité des signataires, rechercher des indices pour les confirmer.
Les lettres mystérieuses deviennent un élément de l'intrigue et pourront être rapprochées des lettres anonymes dans les romans policiers (L.O.L.A.).
Mémé, t'as du courrier ! NathanAvec les plus grands, on pourra aborder le thème des lettres de dénonciation.

Réfléchir au choix des destinataires. Par exemple, dans Mémé, t'as du courrier, on pourra instaurer un débat sur les raisons d'Annabelle d'écrire à son arrière-grand-mère (pourquoi pas à sa tante ?). Le même type de question pourra se poser pour Le secret de grand-père, Les voyages d'Hyppolite Podlarius...

Comparer les différentes lettres d'un même ouvrage. Par exemple, dans Il court, il court le Père Noël, comparer les différents styles de lettres et en imaginer d'autres. Lorsqu'il s'agit d'un même émetteur, analyser son évolution psychologique dans le temps, à travers la comparaison des lettres envoyées (Signé Lou). Lorsqu'il s'agit d'émetteurs différents, comparer le ton, le registre de langue, le type de confidences (Réponds-moi quand je t'écris ! Frérot Frangin). Par exemple, dans Frérot Frangin, le même album réunit une correspondance entre deux frères : le plus jeune, de sa classe de neige, à l'hôtel Zinzin ; l'aîné, de sa cellule, à l'hôtel Zonzon ; les comparer (ton, typographie, couleur, registre de langue, illustrations...)

De S@cha à M@cha. FlammarionPistes sur le ton des lettres :
Rechercher des lettres écrites sur des registres variés : humoristique, en colère, artistique, précis, laconique, conciliant, argumentatif... Les lire à voix haute en faisant remarquer les changements de ton.

Courrier électronique, SMS...
De S@cha à M@cha est un roman épistolaire "nouvelle génération" puisque les deux jeunes héros correspondent par mel. D'ailleurs, ce livre a lui même été conçu de cette façon, les deux auteurs l'ayant rédigé en temps réel via une messagerie électronique.
Comparer le contenu d'une lettre sur papier et celui d'un SMS, ou d'un courrier électronique. Analyser les intérêts, les inconvénients. Les échanges peuvent-ils être de même nature ?
Transformer une lettre classique en SMS, un mel en lettre papier...

Lettres à Dolly. CastermanRéfléchir aux motivations et aux fonctions de la correspondance :
Pour chaque ouvrage proposé, tenter de déterminer si l'on écrit pour communiquer, informer, amuser, se libérer, accepter un deuil, tromper, déclarer son amour, approfondir une relation, maintenir un lien...

Réfléchir aux relations induites par la correspondance : remarquer que la lettre, comme le journal, présente un rapport étroit avec l'intime, la confiance, et parfois la construction de la personnalité (Lettres secrètes). Elle permet souvent d'oser dire ce qu'on ne dirait pas à l'oral.
Dans Mémé, t'as du courrier, l'échange épistolaire permet aux interlocutrices de faire le point sur ce qu'elles vivent, ce qu'elles ressentent, d'établir une relation de confiance qu'elles n'auraient sans doute pas vécue de vive voix.

Rechercher des ouvrages dans lesquels l'auteur de la lettre se dévoile peu à peu, soit au destinataire de ses lettres (Lettres de l'intérieur), soit au lecteur, qui dénoue peu à peu les fils de l'histoire (Lettres à Dolly).

Dans le cas des lettres à sens unique, rechercher les raisons pour lesquelles le destinataire ne répond pas. Parfois, il répond mais les réponses n'apparaissent pas dans le livre (Signé Lou). Il peut alors se révéler intéressant d'imaginer les réponses du destinataire à partir des lettres présentées.

Élaborer une grille de lecture des récits épistolaires, plus ou moins développée en fonction de l'âge des élèves :

  Émetteur(s) Destinataire(s) Dates (époque, durée de la correspondance...) Lieux Motivation de la lettre Fonction de la lettre Ton de la lettre Relations entre émetteur et destinataire
Titres
 
               


 


  Proposer aux élèves, avant la lecture, des couvertures de récits épistolaires et leur demander d'émettre des hypothèses sur le contenu à partir des renseignements donnés par l'illustration et le titre. Leur demander d'imaginer une lettre écrite dans le livre.

Signé, Lou. L'école des loisirsCertains ouvrages, proposant des lettres à sens unique, autorisent une comparaison avec le journal intime (Signé Lou, Lettres d'un oncle perdu, Lettres à une disparue...). Il est intéressant, au niveau du collège, de se livrer à cette comparaison du point de vue typologique, en analysant les différents constituants de chaque genre (date, lieu, signature, formule d'appel...).
S'il s'agit à chaque fois de récits à la première personne, écrits au jour le jour, des différences s'imposent. Remarquer, en particulier, que le destinataire du journal intime se confond avec l'émetteur, tandis que le destinataire de la lettre est une autre personne.

À partir de Lettres à l'écrivain qui a changé ma vie rechercher des publications authentiques de lettres d'enfants par rapport à un livre.

Activités d'écriture et de production   

En s'inspirant des livres qui auront été trouvés en travaillant sur le ton des lettres, demander aux élèves d'écrire des lettres à un élève absent sur des registres variés : artistique, précis, laconique, humoristique, comique, en colère, conciliant, argumentatif...

Le gentil facteur. Albin MichelÀ partir d'un recueil de lettres adressées à des personnages différents (Le gentil facteur), imaginer d'autres personnages, rechercher des suites, des réponses qui ne sont pas dans le livre.

Reprendre la terminologie de l'échange épistolaire et imaginer une correspondance entre deux héros connus ; par exemple, imaginer les lettres que pourraient s'envoyer Peau d'Âne et le petit Chaperon rouge, ou Barbe-Bleue et le loup...).

À partir d'une lettre à sens unique, imaginer des réponses (Signé Lou, Le jardin secret de Lydia).

Lettres de l'écureuil à la fourmi.  Albin MichelLes personnages de Lettres de l'écureuil à la fourmi sont des personnages de fables. Comme avec les héros de contes, imaginer d'autres correspondances entre des personnages de fables.
Ces exercices demanderont un travail préalable approfondi sur les personnages des contes et des fables. En effet, les élèves devront avoir bien compris la psychologie de ces personnages pour que leurs lettres fonctionnent.

Rédiger une lettre réaliste adressée à un destinataire qu'on connaît, une lettre imaginaire à un destinataire fictif.
Puis se mettre dans la peau d'un autre personnage ou héros et rédiger une lettre.

Choisir un livre où le personnage principal est amené à prendre une décision et lui écrire une lettre pour lui donner des conseils, lui dire sa façon de penser....

Au cycle 3, transformer une lettre en récit à la troisième personne. En lien avec l'observation réfléchie de la langue, remarquer les substitutions, les remplacements. Faire observer les transformations sur le plan du point de vue et de la subjectivité de celui qui fait fonction de narrateur.

Proposer d'illustrer ou de décorer des lettres ou des enveloppes (voir les pistes sur le mail art).
Observer des albums de lettres à manipuler (Sabine et Griffon, Le gentil facteur, Lettres aux fées... ) pour en créer d'autres. Un album tel que Sabine et Griffon (pour les collégiens) permet un travail sur les cartes postales, les différentes textures de papier (le toucher), les encres, les manipulations, les post-scriptum, les timbres...

Ouverture sur des recherches documentaires   

Lettres d'un oncle perdu. CastermanRelever les dates lorsqu'elles existent. Remarquer leur emplacement dans la lettre.
Rechercher des indices pour tenter de dater les lettres qui ne le sont pas (indices de l'époque dans le texte, dans l'illustration). Par exemple, J'ai une lettre pour vous, d'après l'illustration, peut se situer au début du 20ème siècle. Effectuer des recherches documentaires pour compléter les informations.

Certains ouvrages dans lesquels les lettres sont datées autorisent un travail sur le découpage du temps. Repérer la durée de l'échange du courrier, la fréquence des envois, l'évolution des relations ou de l'environnement de l'expéditeur dans le cas de lettres à sens uniques (Lettres d'un oncle perdu).

À partir des livres qui mettent en scène le voyage de la lettre (Petits-Crocs et le messager du roi, Une lettre pour le tigre...) :
- repérer toutes les étapes du voyage de la lettre, tous les personnages qui y participent
- relever les différences en fonction des époques (durée, métiers, transport...)
Lettres de mon lapin. La colonie des griffons- effectuer des visites en rapport avec le thème (poste de la ville, musée de la poste).

Certains ouvrages permettent la découverte d'une autre culture (Si tu veux être mon amie, Bons baisers de Kabylie) et seront propices à des recherches documentaires et des comparaisons diverses.

À partir des timbres ou des recueils de lettres du monde entier (Lettres de mon lapin, Sabine et Griffon, Cartes postales), situer les lieux d'origine des lettres sur le planisphère. Enquêter sur ces pays.

Des ouvrages proposent des pistes d'activités manuelles sur le thème de la correspondance (Le petit facteur).
 

En prolongement   

A partir de l'ouvrage Tous des menteurs ! proposer la mise en place d'une correspondance scolaire.
Avec les plus grands, rechercher des correspondances classiques pour mettre en écho littérature de jeunesse et littérature générale.
Effectuer une visite aux Archives départementales pour voir réellement des lettres authentiques.

Proposer des prolongements vers l'art postal et le mail art (réalisation de timbres, décoration d'enveloppes...). Dans certains albums, la lettre devient œuvre d'art... (Sabine et Griffon, Les plus belles enveloppes illustrées).

Prolongements dans la peinture :
Rechercher des œuvres d'art qui mettent en scène la lettre et la correspondance.
On peut citer par exemple (voir TDC n° 859) :
- Lettre de Gaston Chaissac
- La lettre d'amour de Jan Vermeer
- Jeune fille lisant une lettre de Jean Raoux
- Homme écrivant une lettre de Gabriel Metsu
- Femme lisant une lettre de Gabriel Metsu
- Belle du Seigneur de Albert Cohen
- Hotel Room de Edward Hopper
- La réponse à la lettre de Jean-Augustin Franquelin
- La Liseuse à la fenêtre de Jan Vermeer

Sur le web   

Mail-art : art postal - art posté. Alternatives Le site de la Fondation de la poste
Créée en août 1995, la Fondation d'entreprise La Poste mène des actions culturelles et de promotion de l'écriture. Elle est reconnue comme un acteur important de l'essor culturel francophone.

Art et correspondance
Ce site de circonscription relate un projet pluridisciplinaire (maîtrise de la langue, arts platiques et TICE), et propose des corpus d'ouvrages de littérature jeunesse sur le thème de la correspondance ainsi que de nombreux liens vers d'autres sites consacrés à ce thème.

Site français sur l'art postal
Découvrir l'art postal de A à Z au travers d'articles en français sur la question.

Fiche élaborée dans le cadre du Comité de lecture Télémaque, rédigée et mise en ligne par Chantal Bouguennec le 18/05/2004

consulter la bibliographie

© Académie de Créteil/CRDP/Télémaque - 18/05/04 contact
FICHES PÉDAGOGIQUES Accueil Télémaque Accueil CRDP accueil du site académique