CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse

Télémaque

Les métamorphoses

consulter la bibliographie

Les métamorphoses. Introduction    

Les métamorphoses. Image de décoration Le mot « métamorphose » vient du grec morphè (forme) et du préfixe meta (qui exprime un changement) : passage d'un état à un autre état, résultat de la transformation.
Le thème de la métamorphose prend racine dans la religion et la mythologie. Les mythes de tous les pays, en effet, sont autant de tentatives d'explication du monde et des phénomènes naturels et humains, à travers l'enchaînement de nombreuses métamorphoses.
Le thème s'est ensuite élargi dans le domaine du fantastique, du surnaturel. La métamorphose ne produit ni mort, ni disparition, mais se situe dans la transformation d'un élément ou d'un être en un élément ou un être différent.

Les romans fantastiques proposent souvent des métamorphoses. Les personnages prennent des facultés nouvelles tout en gardant certaines facultés des humains.
La notion et la perception de métamorphose diffèrent selon qu'il y a instantanéité ou évolution de celle-ci. Elle peut être complète ou partielle (par exemple le costume dans Le costume enchanté (in L'île dans une bassine d'eau), avec retour en arrière possible ou non.

Il existe de fausses métamorphoses, celles qui n'ont lieu que dans le regard de l'autre (Riquet à la houppe) . Est-ce dans l'imagination des personnages ou dans le réel de l'histoire ? Nous proposons, avec les élèves, d'installer le questionnement sans nécessairement lever l'ambiguïté.

La fiche pédagogique recense des pistes différentes et variées à mettre en place à partir d'un corpus d'ouvrages proposé dans la bibliographie associée. Les livres de la bibliographie seront répartis en trois grandes catégories :

I. Les métamorphoses physiques véritables, parmi lesquelles nous retrouverons :
les documentaires
les mythes et légendes des différentes cultures
les récits fantastiques
les contes et les histoires de sorcières

II. Les métamorphoses à caractère psychologique, parmi lesquelles nous retrouverons
les récits initiatiques, ceux où la métamorphose est en rapport avec l'amour, l'imaginaire, le point de vue, l'environnement, le doute, la projection de soi.

III. L'évocation de la métamorphose par les mots ou l'image , les jeux visuels, le morphing, les mots-valises, les jeux de langage.

Les pistes d'activités, quant à elles, sont proposées dans un ordre différent puisqu'elle peuvent être transversales à plusieurs catégories.
On peut aussi établir une distinction des représentations en fonction du support :
- dans les albums : métamorphose physique, dans l'image (ouvrages destinés à des enfants jeunes)
- dans les documentaires : explication, démystification, aide à la compréhension du monde
- dans les romans : fantastique, imaginaire.

Certains ouvrages proposés dans la bibliographie (par exemple Terriblement vert et J'étais un rat) peuvent constituer une introduction au genre fantastique : irruption de quelque chose d'extraordinaire ou d'absurde dans le normal, le quotidien.

Pistes d'activités   

Les premières activités consisteront à effectuer des tris dans le but de faire extraire la notion de métamorphose :

Les métamorphoses scientifiques

Trier les ouvrages qui proposent des métamorphoses de l'ordre du documentaire :

Illustration De la chenille au papillon - métamorphoses de la matière (changements d'état)
- métamorphoses naturelles dans le cycle de vie des animaux et des plantes (grenouilles, abeilles, papillons, insectes divers, graines, fleurs, fruits. )
- métamorphoses dans le domaine scientifique, technologique, chimique (recettes de cuisine, ingrédients, cuisson, ébullition, réfrigération. )
- la croissance, la naissance, grandir.
- métamorphoses dans la nature et l'environnement : transformation de la ville, du paysage
- Étudier, expérimenter à partir de ces ouvrages, en lien avec les matières scientifiques.
- Analyser s'il s'agit d'une évolution naturelle (Du têtard à la grenouille) ou d'une transformation due à l'action de l'homme, volontaire ou non (La petite maison, Une ville au fil du temps.) .

Comparer une métamorphose dans un documentaire scientifique et dans un roman. Relever les similitudes et les différences au niveau du vocabulaire.

Les métamorphoses fictionnelles

Trouver les critères qui vont permettre d'établir les catégories et de classer les livres du corpus. Cette activité s'effectuera avec l'aide du maître, qui guidera les élèves dans les comparaisons et les analyses d'ouvrages, en particulier pour les métamorphoses à caractère psychologique, souvent évoquées par l'image.

Chercher tout ce qui entraîne une métamorphose : objet, acte, parole, illusion, rencontre.

Pour chaque métamorphose, quelque soit la catégorie, on pourra analyser : Qui transforme ? Combien de temps dure la transformation ? Qui est transformé ? Pourquoi ? En quoi ? Avec ou sans objet ? Avec ou sans aide ?

Le processus de la métamorphose :

Établir un tableau comparatif, par exemple :

 

Personnage

État initial

État final

Durée de la métamorphose

Personnage malfaisant ou bénéfique

Motivation de la métamorphose

Titre du livre

           

Titre du livre

           

Avec des enfants jeunes, on pourra se contenter de :

 

Personnage (homme/animal)

Métamorphosé en ?

Avec objet / sans objet

Formule magique

Titre du livre

       

Titre du livre

       

Les élèves tenteront de déterminer s'il s'agit de :

- Métamorphose involontaire de l'homme victime des sortilèges (métamorphose subie)

- Métamorphose délibérée par science personnelle ou par aide magique, métamorphose décidée, choisie (don, pouvoir magique)

- Métamorphose naturelle du personnage qui appartient à la fois à l'espèce humaine et à l'espèce animale (plus rarement végétale)

- Métamorphose spontanée (Daphné en laurier, Narcisse en fleur, Eglé en sapin. )

- Métamorphose initiatique  : certains passages évolutifs de la vie peuvent être perçus comme des métamorphoses (la puberté, le passage de l'enfance à l'âge adulte.)

- Métamorphose définitive ou temporaire ?
En cas de transformation définitive, l'être transformé garde à jamais la forme choisie ou imposée mais qui correspond toujours à sa nature profonde. Les métamorphoses définitives dont foisonne la mythologie, se rencontrent rarement dans les peuples christianisés (l'âme humaine, immortelle, ne saurait rester éternellement prisonnière d'une apparence non humaine). Si le héros est bienveillant, la transformation est temporaire. Dans le cas d'une punition d'un être méchant, la transformation peut être irréversible.

Les métamorphoses en lien avec un ou des objets   

En lister quelques unes :
- Métamorphose d'un objet en être humain. Elle correspond souvent à la naissance d'un enfant ardemment désiré (Pinocchio). Parfois, l'objet ne prend pas une apparence humaine mais acquiert une âme qui le pousse à aider ses maîtres.
- Métamorphose d'un humain en objet (Légende du jardin japonais).
Illustration Le renard de Morlange - Métamorphose par l'intermédiaire d'un objet. Référence à la magie du travail (hache des bûcherons, filet du pêcheur, cuillère ou pot.)

Établir une liste de contes ou d'histoires dans lesquels l'objet est nécessaire pour revenir à l'état initial. Par exemple un vêtement peut être l'élément qui permet de retrouver une forme humaine (Le renard de Morlange) .

Par l'imagination, certains personnages transforment des objets. Dans Tout change , certaines choses, indépendantes de l'enfant, continuent à se transformer au-delà de son regard. L'univers se métamorphose à partir de son point de vue.
- Rechercher les éléments annonciateurs de transformations.
- Sélectionner les images qui montrent que « les choses changent » autour du garçon et les décrire.

Les motivations de la métamorphose   

Réfléchir aux motivations et aux causes de la métamorphose : s'agit-il d'amour, de ruse, d'une punition, d'une récompense, d'une transformation qui permet d'asseoir son identité. ?

Illustration. Les contes des métamorphosesLes contes étiologiques évoquent souvent une métamorphose en expliquant par un récit imaginaire la particularité d'un animal ou d'un lieu (pourquoi l'éléphant a une trompe, pourquoi le chameau a deux bosses, la naissance de l'Arc de Triomphe.)

Rechercher des livres qui proposent :
- des métamorphoses dans l'imaginaire, le discours, vers la notion d'identité (Je vais me sauver)
- des métamorphoses d'un groupe, pouvoir de la parole, représentation (À calicochon)
- des métamorphoses comme conséquence d'un acte ou d'un accident (Terriblement vert)
- des métamorphoses comme revanche des petits sur les parents (Le grand livre vert)
-
des métamorphoses provoquées par l'émotion, l'amour, le besoin de grandir (Petit)
- des métamorphoses qui expliquent la particularité d'un animal (365 contes des pourquoi et des comment ?)

Illustration PetitPlusieurs ouvrages reprennent le thème de rapetisser / grandir, rajeunir / vieillir ( L'homme qui rétrécit ; Alice au pays des merveilles ; Shmélele ou le génie des larmes ; La potion magique de Georges Bouillon ; Petit ; Le baron Lambert, le portrait de Dorian Gray.).
-
piste d'écriture : « je me regarde dans la glace et je rajeunis »

Rechercher la proportion de métamorphoses féminines et de métamorphoses masculines dans les fictions. Remarquer que la femme est souvent médiatrice de la transformation.

La métamorphose à travers les genres littéraires

Dès le primaire, on pourra étudier le motif de la métamorphose dans les différents genres littéraires (albums, romans, contes, récits fantastiques, théâtre... ). Dans Le Grand livre vert, le personnage se transforme en vieillard car il a trouvé « un grand livre [.] rempli de formules magiques : comment vieillir ou rajeunir selon ses désirs, comment faire obéir les animaux, devenir invisible ».
Dans Pinocchio, récit proche du conte, un morceau de bois se met à parler. Dans ce contexte, la métamorphose relève de la magie. Par définition, elle ne s'explique pas et s'opère selon l'expression « par un coup de baguette magique ». C'est un phénomène brusque soudain, que le narrateur ne cherche pas forcément à expliquer.
Il serait intéressant, par cette approche de trouver d'autres exemples de récits ou contes faisant référence à la magie et ainsi déterminer une des spécificités de ce genre littéraire à savoir un récit situé dans des temps immémoriaux, indéterminés où tout est possible puisqu'il s'agit d'un univers de légende et de fantaisie.
- Relever les métamorphoses instantanées magiques
- Rechercher d'autres contes qui proposent des métamorphoses de ce type.

Dans un deuxième temps, un parallèle peut être fait avec le thème de « grandir ». Toute évolution n'est-elle pas une métamorphose ? Les transformations d'un personnage sont parfois un cheminement initiatique où le héros doit passer par des états différents pour accéder au bonheur final.
Illustration  Le grand livre vert Dans le même mouvement, la métamorphose illustre souvent dans le conte, des fantasmes, des désirs enfantins. Ainsi dans le Grand livre vert, prendre l'apparence d'un vieil homme signifie pour le jeune héros : supplanter l'autorité des adultes, bien travailler sans se fatiguer, rétablir ce que l'on croit être plus juste.
Dans Pinocchio, la récompense suprême tient dans les propos de la fée « les enfants qui secourent avec amour leurs parents dans leurs misères et dans leurs infirmités méritent toujours beaucoup de louanges et d'affection, alors même qu'on ne peut pas les citer comme des modèles d'obéissance. » La métamorphose de Pinocchio en petit garçon est bel et bien une transformation psychologique positive, il devient un être de chair et de sang et accède à l'humanité.

- Comparer avec d'autres contes qui utilisent la métamorphose pour exprimer des désirs enfantins.
- Poser à la classe la question « si j'avais le pouvoir de me transformer, en quoi le ferais-je et dans quel but ? ». Un travail sera mené à la fois sur l'expression orale et écrite.

Rechercher des contes dans lesquels un même personnage se métamorphose plusieurs fois. Lister les différentes métamorphoses de ce personnage. Comparer dans les différentes versions la description de chacune des métamorphoses.

Par exemple, dans Pinocchio toujours, relever toutes les transformations du héros (enfant, nez, âne. ) ainsi que celles d'autres personnages. Repérer les expressions et les verbes utilisés pour décrire les métamorphoses. On trouve ainsi pour la transformation de Pinocchio en âne :
« Représentez-vous donc sa stupeur lorsqu'il constata, en touchant ses oreilles avec la main, que, durant la nuit, celles-ci étaient devenues comme des plats à barbe » (Pinocchio - Albin Michel - 2003).
« Représentez-vous donc sa stupeur lorsqu'il constata, en touchant ses oreilles avec la main, que, durant la nuit, elles étaient devenues longues comme une pelle à tarte » (Pinocchio - Hachette - 2003).
Dans les versions qui proposent une table des chapitres, faire des hypothèses à partir des titres de chapitres et rechercher ceux dans lesquels il peut y avoir une métamorphose.

Dans Ilide et Irline de Béatrix Beck (in L'île dans une bassine d'eau) , Irline va subir plusieurs métamorphoses dues à la jalousie de sa soeur : elle sera transformée en garçon (par une fée), en cheval (par un enchanteur), en arbre (par une sorcière), en pierre (par le diable). Les lister et réfléchir à la progression qu'elles évoquent au niveau du manichéisme.

À partir du collège, le motif de la métamorphose pourra être utilisé pour comparer deux genres littéraires : le conte et le récit fantastique. Si le conte omet de décrire le processus de la transformation d'un personnage, il en va tout autrement dans l'univers du récit fantastique. Dans ce contexte, la métamorphose s'attaque à l'intégrité corporelle. Les descriptions deviennent hyperréalistes.

Dans Terriblement vert, la métamorphose est décrite étape par étape : un petit garçon se transforme en arbre. Son copain est alors pris de panique : « J'ai foncé dans la chambre de Maman pour dénicher le numéro des urgences[.] j'ai refait ce numéro dix fois [.] je nageais en plein cauchemar ». La métamorphose devient alors le moteur du récit. Cette tension est d'autant plus palpable car relayée par les illustrations assez inquiétantes de François Roca dessinant des grands yeux inquiets d'enfant au teint verdâtre.

Illustration  J'étais un rat ! Dans J'étais un rat, certains indices troublants révèlent l'ancienne identité de Roger : « [Il] glissa précautionneusement la main vers le pot et tout doucement prit un crayon. Il lui était impossible de se retenir, un peu comme un chien ne pouvait s'empêcher d'engloutir la gamelle du chat dès que l'occasion s'en présentait ». Et le narrateur de préciser que « la mine de plomb avait laissé des traces tout autour [de la bouche] de même que des petits éclats de peinture rouge ». Le lecteur visualise alors les dents du rongeur.
Ce phénomène est d'autant plus étrange qu'il apparaît dans un contexte tout à fait banal, le couple ayant recueilli l'enfant rat habite la rue depuis plusieurs générations, a pignon sur rue en qualité de cordonnier et blanchisseur. De même que le journal local diffuse la surprenante information.
Ce récit est l'exemple type d'un détournement d'un genre littéraire, ici en l'occurrence le conte de Cendrillon. À partir de là, les élèves pourront faire ressortir les différences qui opposent le conte au récit fantastique.

Comparer ces ouvrages de fiction avec l'univers des Mangas , genre connu de la culture populaire des enfants. Ces ouvrages véhiculent aussi des représentations de personnages qui ont le pouvoir de se transformer.
Faire un lien avec les films de héros qui se transforment pour vivre leurs aventures (Spiderman, Batman, Superman, Hulk. ).

Trouver d'autres personnages qui se transforment et comparer leurs univers littéraires (il s'agit souvent d'une épopée, d'une quête).

Les métamorphoses dans la mythologie

Illustration  Les métamorphoses d'Ovide La métamorphose est le propre des Dieux par rapport aux humains. Les dieux de l'Olympe descendent rarement sur Terre mais, dans ce cas, ils revêtent une apparence humaine ou animale (Apollon, Arès, Héphaïstos, Hermès, Poséidon, Zeus, Hadès, Aphrodite, Artémis, Athéna, Déméter, Héra, Hestia.).

Dans la mythologie, les hommes animaux vivent entre eux sous l'apparence humaine et, en croisant des humains, reprennent une apparence animale. Il leur arrive pour des raisons sentimentales, d'apparaître sous la forme humaine aux yeux des humains et abandonnent alors leur aspect bestial pour aimer. Quelques exemples :
Veau marin : beau jeune homme
Tigre : princesse robe de soie jaune et noire
Cygne : princesse qui enlève ses plumes
Aigles, corbeaux : cavaliers
Faucon : vient rendre visite la nuit à sa belle

Quelques métamorphoses de la mythologie

Proposer aux élèves une liste de héros mythologiques et leur demander de chercher en quoi ils sont transformés.
Classer les différentes métamorphoses mythologiques (collège) :
- Dieux / demi-dieux / humains
- Animaux, nymphes, objets, fleuves, végétaux, minéraux.
- Élaborer un imagier des personnages métamorphosés, un imagier des personnages responsables de la métamorphose.
- Rechercher des représentations artistiques des métamorphoses mythologiques :
La métamorphose de Narcisse (Dali) ; Kafka arcimboldesk ( Michael Mathias Prechtl) ; Léda et le cygne (Léonard de Vinci) ; Apollon et Daphné (La métamorphose de Daphné, marbre Gian Lorenzo Bernini).

La symbolique des métamorphoses dans différents pays   

(niveau collège, lycée)
Aigle : noblesse
Corbeau : sagesse
Cygne : pureté, beauté (Russie)
Faucon : audace et force des jeunes gens

Animaux empruntant l'apparence humaine dans des buts malfaisants :

 

Animal

Métamorphose en

But

Japon

Renard
Araignée
Blaireau

Jolie fille

 

Indiens

Coyotte

Femme

Egarer les victimes

Esquimaux

Corbeau

Femme

 

Il suffit de démasquer la véritable nature de l'être pour que cesse le sortilège : il suffit d'ouvrir les yeux.

Rechercher des ouvrages dans lesquels on retrouve ces symboliques.

Rechercher la culture d'origine des mythes   

(niveau collège, lycée)
De nombreuses histoires de métamorphoses viennent de l'Inde et sont liées à la doctrine de transmigration des âmes. Elles ont été reprises dans les mythes grecs et latins (Ovide).

- Rechercher leurs symboles, ce qui a trait à la naissance (de l'univers, des peuples, des villes, des continents.), à la rivalité, au pouvoir, à l'amour qui transforme les êtres.
- Rechercher de quelles façons les mythes de métamorphoses sont traités dans les autres cultures (collection Les naissances du monde - Actes Sud ; Contes des peuples de Chine).

La métamorphose dans l'image  

Illustration  Une histoire à vous mettre la tête à l'envers Observer comment est représentée la métamorphose dans une image et de quelle façon la mise en page sert le propos. L'illustrateur utilise souvent la double page pour mieux montrer le changement.
Dans Le grand sommeil , la haie d'épines se transforme en rosier sur la deuxième page.
La série Oh ! ; Ah ! dissimule tout d'abord au lecteur la seconde partie de l'image et crée ainsi l'effet de surprise.
Bruno Munari, en jouant avec les matières, les formes et les découpes, parvient à donner à son œuvre une impression de constante mobilité.

- Repérer les procédés techniques utilisés par l'illustrateur pour représenter une transformation : double page, demi page, transparents, découpes, pliages.
- Rechercher des descriptions qui donnent libre cours à la fantaisie de l'image pour représenter le surnaturel.
- Comparer le récit de la métamorphose avec sa représentation et repérer quel moment de la transformation l'artiste a choisi d'évoquer
- Rechercher des illustrations qui montrent des métamorphoses qui ne sont pas dites dans le texte.
- Rechercher et analyser des illustrations dont la composition permet de voir des images différentes selon l'orientation du livre (Une histoire à vous mettre la tête à l'envers.)
- Rechercher des illustrations dans lesquelles l'univers se transforme pour évoquer l'état intérieur des personnages (Une histoire à quatre voix ; Tout change ; Mes monstres à moi).

Illustration  Magritte Les documentaires artistiques font parfois référence aux métamorphoses. On pourra les proposer en prolongement des analyses d'albums de littérature de jeunesse et des références mythologiques. Les artistes ont en effet un certain pouvoir pour transformer les choses et les êtres.
- Chercher des reproductions de tableaux qui représentent des métamorphoses :
- La métamorphose de l'objet ; La philosophie dans le boudoir.(Magritte - Cercle d'Art - Découvrons l'art du XXème siècle - 1994) ;
- La forêt enchantée (Arthur Rackham) ;
- Le Loup-Garou ( Lucas Cranach) ;
- Les portraits d'Arcimboldo ;
. les pistes sont nombreuses.

- Repérer et décrire les différentes étapes de la représentation d'une métamorphose.
- Pour les représentations des métamorphoses mythologiques, comparer deux reproductions de la même métamorphose. Rechercher le texte et remarquer la façon dont le tableau illustre le texte.
- Observer des œuvres en mouvement (Fontaine Stravinski) et remarquer de quelle façon les matériaux et la construction produisent des changements de formes et font penser à des créatures animées qui se métamorphosent.
- Observer les transformations de l'image dans les livres animés, dans les pop-up, dans les images qui se déplient, les livres avec transparents. Les livres d'artistes des Trois Ourses sont propices à ces activités.

Activités de production :
Illustration  Katsumi Komagata - À la manière de Magritte, composer des images insolites par décalage d'un objet dans une matière différente de sa matière habituelle.
- À partir des livres de Katsumi Komagata, transformer des images, réaliser des pliages, des pop-up, des cadavres exquis. 
- Utiliser l'ordinateur et les nouvelles technologies pour réaliser des morphing.
À la manière d'Arcimboldo ou de Tomi Ungerer, réaliser des détournements et des assemblages d'objets pour composer des portraits, des paysages.
- Réaliser des photomontages : photocopier des personnages de contes ou d'ouvrages de littérature de jeunesse et les transformer en agrandissant certaines parties, en les coupant en deux, en décalant ou échangeant les moitiés, en les associant à des objets.

La métamorphose dans le langage   

Rechercher le vocabulaire particulier utilisé pour décrire une métamorphose :
- relever les verbes de transformation qui indiquent un changement d'état et qui aident à repérer les différentes étapes de la métamorphose (pousser, rétrécir, rapetisser, grandir, apparaître, gonfler.).
- classer les verbes selon le changement qu'ils expriment (matière ou consistance, couleur, forme.)
Jusqu'à la fin du cycle 2, les élèves analyseront les métamorphoses physiques ; à partir du cycle 3, ils pourront s'intéresser aussi aux métamorphoses internes et psychologiques, plus complexes, ainsi qu'au champ lexical qui traduit les sentiments.

Illustration  Terriblement vert - À partir des mots d'un texte, effectuer des relevés de phrases significatives, puis, en ateliers, construire en dessin le personnage qui se métamorphose sans oublier de détails.
- légender le dessin en utilisant les mots du livre.
- confronter les dessins et comparer les représentations.

- À partir de J'étais un rat, travailler les champs lexicaux et analyser le vocabulaire utilisé (grignoter, ronger, mâchonner, bondir, mordre, ramper. ).
- Dans certains récits fantastiques, relever les termes qui concernent les humains et ceux qui concernent les objets et les mettre en parallèle. Par exemple, dans Terriblement vert  :

bras

branches

jambes

racines

mains

feuilles

torse

tronc

peau

écorce

chevelure

feuillage

Dans Tout change , relever les mots ou les phrases qui préparent aux métamorphoses dans l'image.
- travailler sur le sens propre et le sens figuré, analyser les métaphores ; par exemple : « Avant de partir, il avait dit que les choses changeraient bientôt ».
Illustration  L'île du droit à la caresse - aider les élèves à remarquer que la métamorphose n'est pas réelle, et aborder un parallèle avec la poésie, qui transforme le banal et le quotidien et donne le pouvoir de voir le monde autrement (Supervielle, Ponge.)

Analyser le pouvoir métamorphique de la langue (Dico Dingo, L'île du droit à la caresse).
- A partir des livres de Yak Rivais, remarquer comment un changement de mot ou même de lettre peut transformer le sens du texte.
- Rechercher des illustrations au pied de la lettre et les expressions correspondantes ( Au Pied de la lettre ; Ma maîtresse m'a dit qu'il fallait bien posséder la langue française et autres livres d'Alain Le Saux). Remarquer de quelle façon l'illustration peut transformer le sens d'une expression habituelle.

- Rechercher des livres qui proposent des mots-valises (Les étonnants animaux que le fils de Noé a sauvés).

Activités de production :
-
Jouer au jeu du téléphone arabe (la phrase choisie se transforme au fur et à mesure qu'elle est chuchotée par chaque participant).
- Inventer des mots-valises, en illustrer, les associer différemment.
- À la manière des jurons du Capitaine Haddock, inventer des verbes fabriqués par la contraction de deux autres verbes et écrire un petit texte pour les utiliser.
- Rechercher et créer des anagrammes : composer des mots en replaçant dans un ordre différent les lettres d'un autre Illustration  La comédie des mots mot (La comédie des mots) .
- Rechercher et créer des calligrammes (Le colporteur d'images)
-
Réaliser un dictionnaire ou un répertoire des formules qui servent à la transformation des personnages.
- Utiliser ce répertoire pour inventer de nouvelles transformations, en échangeant les formules et les personnages, en racontant sa propre métamorphose du temps où l'on était., en imaginant un rêve de métamorphose : « Si on me donne la possibilité de me transformer, je me transforme en. »

Le langage peut également se métamorphoser au niveau du son :
- Enregistrer une voix et réduire ou augmenter la vitesse lors de l'écoute. Observer les effets produits.

D'autres pistes autour du langage sont proposées dans la fiche pédagogique La langue en jeux .

Sur le web   

Autour des métamorphoses d'Ovide
Sur l'espace ressource du site arts et culture Présence de la littérature à l'école, un dossier pédagogique est proposé pour entrer dans la culture ovidienne à travers une réflexion sur l'œuvre, des transpositions scéniques et des parcours de certains mythes.

Fiche élaborée dans le cadre du Comité de lecture Télémaque, rédigée et mise en ligne par Chantal Bouguennec le 15/03/2004

consulter la bibliographie

© Académie de Créteil/CRDP/Télémaque - 15/03/04 contact
FICHES PÉDAGOGIQUES Accueil Télémaque Accueil CRDP accueil du site académique