Aller au menu Aller au contenu
Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Lien vers le site du ministère de l'Éducation nationale (nouvelle fenêtre) Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon

Exposition « La biodiversité : tout est vivant, tout est lié »

La vie est partout

Harfang des neiges (Nyctea scandiaca), Québec, Canada.

Ce grand rapace vit dans les régions très froides du Grand Nord. Son plumage qui devient blanc en hiver lui permet de passer inaperçu et de surprendre ses proies.

Photo ©Vincent Munier

La vie se transforme sans cesse

Chimpanzés (Pan troglodytes), Gabon.

Les chimpanzés constituent l’espèce la plus proche de l’espèce humaine. Nous avons un ancêtre commun qui vivait il y a quelques millions d’années.

Photo © Cyril Ruoso/Bios

La vie a une histoire

Baleine à bosse (Megaptera novaeangliæ) et son baleineau, île de Rurutu, Polynésie française.

Mammifère marin, la baleine allaite son petit. Son ancêtre a vécu sur terre avant de retourner vers la vie marine.

Photo ©Philippe Bourseiller

Des millions et des millions d’espèces

Chenille du bombyx du hêtre (Stauropus fagi), Loire-Atlantique, France.

La chenille deviendra papillon. C’est bien la même espèce même si, au cours de son existence, son apparence change radicalement.

Photo © Frank Deschandol/Philippe Sabine

Tous semblables, tous différents

Roquerie de manchots royaux (Aptenodytes patagonicus), Géorgie du Sud, Royaume-Uni.

Malgré leur ressemblance, ces jeunes manchots sont tous différents. Les parents qui les nourrissent les distinguent et les reconnaissent grâce à leur cri.

Photo ©Xavier Desmier/Rapho

La vie a une géographie

Couple de Himbas (Homo sapiens), Kaokoland, Namibie.

Des déserts à la banquise arctique, des steppes froides aux forêts tropicales humides, les hommes ont su s’adapter à de nombreux environnements.

Photo ©Yann Arthus-Bertrand

L’homme, une force dans la nature

Champs cultivés, Vaucluse, France.

L’homme a totalement modifié les milieux naturels de la planète. La nature sauvage n’existe quasiment plus.

Photo ©Yann Arthus-Bertrand

Des espèces disparaissent

Œil de caméléon panthère (Furcifer pardalis), Madagascar.

Les caméléons mangent des insectes qu’ils attrapent avec leur langue. De nombreuses espèces de caméléons sont menacées par le commerce légal ou illégal.

Photo ©Daniel Heuclin/Bios

Des milieux détruits

Grande Barrière de corail, Queensland, Australie.

Beaux mais fragiles, les récifs de corail abritent une très grande diversité de mollusques et de poissons.

Photo ©Yann Arthus-Bertrand

Le grand voyage des espèces

Barques prises dans les jacinthes d’eau (Eichhornia crassipes) sur le Nil, Égypte.

Les jacinthes d’eau ont tout recouvert. Loin de l’Amazonie, leur région d’origine, elles envahissent les lacs et les rivières au détriment d’autres espèces.

Photo ©Yann Arthus-Bertrand

Le pillage de la nature

Brème de mer (Acanthopagrus sp) chassant dans un banc de poissons (Ambassis sp), Coral Bay, Australie.

Mers et océans sont vidés de leurs poissons. Certaines espèces deviennent si rares qu’elles ne retrouveront jamais leur abondance passée.

Photo ©Xavier Desmier/Rapho

Quand le climat se dérègle

Ours blanc (Ursus maritimus) et son ourson, Manitoba, Canada.

Pour se nourrir et nourrir son petit, l’ours blanc chasse le phoque sur la banquise. Mais la banquise fond et l’ours est affamé.

Photo ©Eric Baccéga

Les dons de la vie

Bourdon (Bombus sp) couvert de pollen, Vendée, France.

Pour se reproduire, la plante a besoin de l’insecte qui, pour se nourrir a besoin de la plante. L’homme a besoin et de la plante et de l’insecte pour se nourrir.

Photo ©Jean-Christophe Vincent/Bios

L’air que nous respirons

Brumes matinales sur le bocage normand, Manche, France.

L’oxygène est indispensable aux êtres vivants. D’où vient l’oxygène ? Des plantes et des algues qui sont aussi des êtres vivants.

Photo ©Vincent M./Altitude

L’eau, élément de vie

Brochet (Esox lucius), Jura, France.

Le brochet est un prédateur qui régule les populations de poissons. Sa présence dans les lacs et les rivières est aussi le signe de la qualité de l’eau.

Photo ©Michel Loup

Le sol est vivant

Champignons conocybes (Conocybe sp) et feuilles mortes, Ille-et-Vilaine, France.

Les feuilles mortes disparaîtront presque comme par enchantement grâce à l’action des bactéries et des champignons.

Photo ©Christian Le Gac

La nature soigne

Ebène rose (Tabebuia impetiginosa), montagne de Kaw, Guyane française.

Avant de fleurir, cet arbre de la forêt guyanaise perd toutes ses feuilles. Il est connu à travers l’Amérique latine pour ses utilisations médicinales.

Photo ©Yann Arthus-Bertrand

La nature nous alimente

Vache laitière (Bos taurus) sous les cerisiers, Rhône, France.

L’homme a su tirer parti de la nature en sélectionnant les vaches pour leur production de lait et les cerisiers pour leurs fruits.

Photo ©Yann Arthus-Bertrand

Protéger les espaces naturels

Femelle léopard (Panthera pardus) et son petit, réserve du Masaï Mara, Kenya.

L’amour d’une mère pour son petit permet la transmission de la vie. Dans la nature, la coopération entre espèces est aussi courante que la compétition.

Photo ©Michel et Christine Denis-Huot

Toutes les espèces sont utiles

Renard (Vulpes vulpes) au mulotage, Haute-Marne, France.

Le renard accepte la présence de l’homme. Mais l’homme est-il prêt à reconnaître que le renard et tous les autres animaux sont utiles ?

Photo ©Pascal Bourguignon

Haut de page

Imprimer cette page

Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon - 3, avenue Alain Savary - CS 21390 - 21013 Dijon Cedex
Tél. : 03 80 73 85 00 - Courriel : contact.dt-bfc@reseau-canope.fr

©  Réseau Canopé | Réalisé sous SPIP
Mentions légales

Interface privée