Aller au menu Aller au contenu

La dématérialisation de la connaissance et la multiplication de ses accès

Mise à jour juin 2015

Les possibilités du web 2.0 et les nouveaux appareils informatiques entrainent une évolution perpétuelle de nos façons de travailler et même de nos lieux de travail. Il nous appartient de suivre et d’intégrer dans nos démarches ces nouvelles évolutions. En voici quelques exemples :

L’accès à l’information

L’utilisation d’internet permet d’accéder plus facilement et plus rapidement à une informations que d’utiliser sa mémoire. Besoin d’exemples ? Quels sont les prénoms de Le Clézio ; Montaigne ; Nietzche ; Sade ? On ne s’en souvient pas forcément mais une recherche sur internet (par smartphone ou ordinateur) vous donne la réponse : pourquoi s’encombrer la mémoire ?
Mais attention, un accès direct à une information en ligne n’implique pas qu’elle soit vraie. Encore une fois, il faut être vigilant et vérifier les sources. Les liens ci-dessous proposent une méthode pour évaluer une recherche sur internet :
Campus.tv : évaluer une recherche sur internet
Eduscol : Recherche sur internet

Dématérialiser notre mémoire, amène aussi aux canulars et autres dérives. Hoaxbuster est un site de recensement de ce genre de désinformation.

Les clouds

Le cloud computing d’après Futura-sciences : désigne l’utilisation de serveurs distants pour traiter ou stocker l’information.
Si pour le propriétaire des documents, la perte de contrôle sur le stockage et l’impossibilité de localiser géographiquement ceux-ci peuvent apparaître comme des inconvénients, le cloud computing possède des intérêts non négligeables. Il constitue une forme de sauvegarde de fichiers. Il permet aussi de mutualiser les travaux. C’est-à-dire de pourvoir travailler sur un même document depuis plusieurs postes.
Attention cependant : la législation sur le droit d’auteur qui s’applique, dépend de la situation géographique des « datas centers » de ces clouds. Dans le cas où les serveurs sont répliqués dans plusieurs pays c’est la législation la plus ouverte qui s’applique.
Quelques exemples de cloud :

IcôneNom du cloudEspace disponible (gratuitement)Localisation des serveurs
hubic Hubic 25 Go France (Roubaix - Strasbourg)
dropbox Dropbox 2 à 8 Go Datas center d’Amazone…
google drive Google drive 15 Go USA - Europe (sans connaître quelle localisation est active)
icloud iCloud 5 Go USA
onedrive2 OneDrive (SkyDrive) 15 Go USA - Europe (sans connaître quelle localisation est active)

Le nomadisme numérique

Le nomadisme numérique d’après Eduscol : consiste à utiliser des technologies électroniques sans-fil pour utiliser des informations numériques ou communiquer par la téléphonie mobile ou par Internet quel que soit l’endroit où l’on se trouve."
Le nomadisme englobe donc deux aspects :

Définition des tiers lieux par Movilab

 

 

Imprimer cette page

 

 
Haut de page

Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon - 3, avenue Alain Savary - CS 21390 - 21013 Dijon Cedex
Tél. : 03 80 73 85 00 - Fax : 03 80 73 85 18 - Courriel : crdp@ac-dijon.fr

© Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon - Pôle infomédia 2010 | Réalisé sous SPIP

Interface privée