Aller au menu Aller au contenu
Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Lien vers le site du ministère de l'Éducation nationale (nouvelle fenêtre)

La gamme

Extrait vidéo de la séquence pédagogique

Objectifs

La gamme majeure, mélodie connue de tous, sert de support à la mise en place d’une polyphonie et à la construction d’un univers sonore très riche et évoluant dans le temps. Développer l’autonomie vocale en se déplaçant sur une échelle sonore connue.

Déroulement

Faire chanter la gamme montante à l’unisson avec le nom des notes par l’ensemble du groupe. Diviser ensuite le groupe en deux sous-groupes. Une pulsation commune est proposée. Le premier sous-groupe chante la gamme avec des valeurs de notes basées sur une durée de 3 temps. Le deuxième sous-groupe chante la gamme avec des durées basées sur 4 temps. Les deux groupes commencent en même temps. Le groupe qui arrive le premier en haut de la gamme attend le second en tenant sa note. L’exercice est repris avec la gamme descendante. Il est ensuite réalisé en enchaînant gamme montante puis descendante.
La gamme est alors chantée plus legato avec l’enchaînement des voyelles seules : O, É, I, A, O, A, I, O. La réalisation musicale s’améliore dès que l’on supprime les consonnes. Elle peut aussi être réalisée uniquement sur « O », « OU » ou bouche fermée avec la mâchoire détendue en chantant sur le son « NG » que l’on trouve dans « Ingrid » ou « camping ». La qualité vocale est d’autant plus souple et la justesse plus facile à trouver.

Conseils

Pour un chœur d’adultes, bien mélanger les hommes et les femmes dans chaque sous-groupe.
La gamme n’est qu’un prétexte à l’écoute d’une polyphonie mouvante où chacun est responsable de sa pulsation et de la durée des notes. La qualité sonore du résultat doit être privilégiée avec un soin constant de la vocalité.
Dans un premier temps, un groupe à 2 temps et un groupe à 4 temps permettent à l’animateur de suivre facilement la polyphonie. Chaque groupe peut se doter d’un responsable qui aidera à compter les tenues et à garder la pulsation.

Pistes

Différents tempos peuvent être choisis : un essai avec un tempo rapide, un essai très lent.
Le groupe peut ne plus être divisé en deux sous-groupes mais en trois, quatre ou plus avec des mesures à 2, 3, 4, 5 et 6 temps par exemple. On peut également ajouter des dynamiques comme un long crescendo dans la gamme montante suivi d’un decrescendo dans la gamme descendante.
Avec de jeunes enfants, l’échelle sonore peut se baser sur le début de la gamme seulement (cinq notes par exemple).

Imprimer cette page

Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon - 7, rue des Corroyeurs - BP 21390 - 21013 Dijon Cedex
Tél. : 03 80 73 85 00 - Courriel : contact.dt-bfc@reseau-canope.fr

©  Réseau Canopé | Réalisé sous SPIP
Mentions légales

Interface privée