Aller au menu Aller au contenu
Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Lien vers le site du ministère de l'Éducation nationale (nouvelle fenêtre) Retour à la page d'accueil du site Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon

Les arts visuels au quotidien

Rencontre sensible avec l’œuvre - primaire et collège

Enseigner l’histoire des arts au primaire, "mais si c’est possible !" Un nouvel outil pour [le faire] au quotidien
« L’excellente collection “Au quotidien” du CRDP de Dijon publie un outil très intéressant […] pour mettre en œuvre l’enseignement d’histoire des arts inscrit dans les nouveaux programmes. […] Une des auteurs, Patricia Lamouche, conseillère pédagogique en Arts visuels, nous donne son point de vue sur cette production :
“[…] Il y a deux ans je m’inquiétais des dérives possibles de la mise en œuvre des nouveaux programmes […]”
Un autre chemin vers l’histoire des arts que placer sur la frise du temps des fiches-œuvres ou fiches-artistes…
« […] partir à la recherche d’œuvres de proximité pour organiser des rencontres avec des originaux.
« […] une expression présente dans les nouvelles [IO], “la rencontre sensible”. Comment activer les cinq sens […] pour entrer en découverte de l’œuvre, avec ou sans culture préalable ? construire des connaissances sans subir une rencontre trop académique ? »
Sept domaines : sculpture, installation, peinture, dessin, photographie, vitrail, architecture.
« Pour chacun, une définition simple présent[e] les notions propres à ce domaine. Des listes de mots-clés […] des propositions d’activités très détaillées. Chaque démarche identifie cette “rencontre sensible” […], propose une alternance entre verbalisation des ressentis, des interprétations […] et créations plastiques en atelier. Peu à peu, […] on établit des échanges et des habitudes de travail entre élèves, avec le maître, avec les services des structures culturelles. […] Élaborer une certaine complicité avec les œuvres tout en construisant des attitudes, des appétences et des points de repère pour poursuivre seul […] la rencontre d’autres œuvres dans d’autres domaines […]. »
1e partie : enjeux, méthodologie simple et réaliste pour la classe. La 2de : l’étude des 32 œuvres dont on trouve les visuels, format carte postale en fin d’ouvrage. Un CD-Rom permet un regard sur l’œuvre en grand format, une approche par le détail, par des documents complémentaires, par des fiches-élèves.
« L’ensemble […] permet un transfert très facile sur de nouvelles œuvres. […] un document pertinent pour la formation [ :] on peut le décortiquer, l’expérimenter à souhait […] un outil personnel simple mais complet pour la classe “au quotidien”. »
Voir l’article sur Le Café pédagogique, n° 118 du 24 janvier 2011.


Partir à la découverte sensible des œuvres, quels dispositifs, pour quels apprentissages ?
« La “rencontre sensible”, une nouveauté des programmes 2008. Comment s’y lancer dès le cycle 1 ? Patricia Lamouche propose […] un dispositif qu’elle [mène] en classe ou sur des stages de formation.
« […] lorsqu’on propose aux enfants de réagir sur des reproductions d’œuvres, assez rapidement [ils] détournent leur intérêt, […] que des “images pour les grands” qui n’évoquent rien pour eux. Elle [leur] demande alors de rapporter des images qui leur plaisent […] Lors de rituels, [ils] sont amenés à présenter rapidement leur image, pourquoi ils l’ont choisie, et à […] répondre à 3 questions : “ce que je vois” ; “ce que je ressens”, “l’histoire que me raconte cette image”.
« La liste proposée peut être retravaillée par chaque enseignant ou des conseillers pédagogiques [en] reposant sur les mêmes critères [pour l’adapter] aux œuvres effectivement “disponibles” dans leur département.
« L’introduction de l’histoire des arts apporte l’idée de travailler sur le lien, la filiation entre les œuvres.
"[…] faire prendre conscience à l’enfant qu’il ressent des choses totalement subjectives, et c’est normal, et qu’il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses."
« […] travailler sur le sensible permet de construire de la familiarité, de la complicité avec les images, […] petit à petit transférable aux "images pour les grands", puis on dépasse la reproduction pour aller rencontrer l’œuvre originale. L’alternance pratique plastique / lecture images […] permet à l’enfant de construire petit à petit le concept d’œuvre.
« […] P. Lamouche revient sur quelques conseils et précautions : accepter la polysémie de sens de l’image, la parole de chacun étant à respecter. Elle […] conseille des réalisations très pratiques : se constituer des nuanciers, conserver les chutes des différentes réalisations comme banque de formes, … »
Voir l’article sur Le Café pédagogique, n° 119 du 31 janvier
2011.

Retrouver cet ouvrage dans notre librairie en ligne

Imprimer cette page

Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon - 3, avenue Alain Savary - CS 21390 - 21013 Dijon Cedex
Tél. : 03 80 73 85 00 - Courriel : contact.dt-bfc@reseau-canope.fr

©  Réseau Canopé | Réalisé sous SPIP
Mentions légales

Interface privée