Aller au menu Aller au contenu
Retour à la page d'accueil du site du Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon Retour à la page d'accueil du site Arts et Culture
Haut de page
Accueil >  Appel à projets et dispositifs EAC  >  PREAC  >  Théâtre

Pièce (dé)montée : Jean la Chance

Après La Pierre en 2010, Soleil Couchant en 2011 et Les Mouches en 2012, le CRDP de l’académie de Dijon publie une Pièce (dé)montée consacrée à la pièce Jean la Chance de Bertolt Brecht. Mise en scène de Jean-Louis Hourdin.

 

Jean la Chance

de Bertolt Brecht

Mise en scène de Jean-Louis Hourdin

© Paul Cox

Édito

Étrange objet que Jean la Chance. Bertolt Brecht, qui s’inspire d’un conte populaire des frères Grimm, écrit cette pièce en 1919, alors qu’il est encore un jeune auteur inconnu de 21 ans. Dès 1920, il se dit très déçu par son oeuvre et renonce à la terminer.

Pourtant, d’après Jean-Louis Hourdin, qui met en scène la pièce en novembre 2012 au Théâtre Dijon Bourgogne, c’est un texte fondamental de Brecht : l’écrivain y pose déjà la question de la recherche du bonheur, à laquelle il s’attachera dans les œuvres de la maturité, comme La Bonne Âme du Se-Tchouan.

En effet, au début de la pièce, Jean la Chance – en allemand Hans im Glück, littéralement « Jean le Veinard » – coule des jours paisibles dans sa ferme en compagnie de son épouse. Mais sa route croise celle de persécuteurs sans scrupules qui abusent de sa naïveté. Ils concluent avec lui des échanges aléatoires, dépourvus de toute valeur. Jean finit dans un état de dépouillement total, sans que rien n’entame son entrain naturel ; alors que la malchance le poursuit, il semble même atteindre une autre forme de bonheur.

« Comment ne pas être frères ! », s’exclame Jean-Louis Hourdin à la lecture de ce parcours. Jean, l’innocent, le dépossédé, qui traverse toutes ces épreuves sans se révolter, ne pourrait-il être le reflet du spectateur, confronté chaque jour aux responsables de la crise occidentale ? En ce sens, Jean la Chance n’aurait rien perdu de son actualité et pourrait être lu autant comme une fable sur le bonheur que comme une fable politique pour enfants d’aujourd’hui.
Consulter le dossier pédagogique sur le site du CRDP de Paris



Un dossier rédigé

par Amandine Georges

Sommaire

Imprimer cette page

 
Haut de page

Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon - 3, avenue Alain Savary - CS 21390 - 21013 Dijon Cedex
Tél. : 03 80 73 85 00 - Fax : 03 80 73 85 18 - Courriel : crdp@ac-dijon.fr

Creative Commons License Réseau Canopé – Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon

Interface privée